Et pourtant... (Paroles)Analyse de LKB

L'album «Avant que l'ombre…» marque chez Mylène une forme d'apaisement apportée par l'amour. Cependant malgré cet amour, les doutes restent présents… «Et pourtant…» en est le parfait exemple.

Quand les songes
M'ont réveillée

Le texte débute par un oxymore. Ce sont les songes qui réveillent Mylène, là où habituellement, ils habitent le sommeil… Ce réveil est certainement le moment où Mylène réalise que l'amour l'a délaissée, qu'elle est seule…
Quand on n'ose pas
Crier

Ce réveil est évidemment très douloureux pour Mylène. Sa peine est tellement grande qu'elle n'a même plus la force, ou peut-être l'envie, de l'exprimer…

Quelque chose au bout du moi
Qui me fait mal

Cette douleur vient de Mylène elle-même. Culpabilise-t-elle ?
Mais tes lèvres ont fait de moi
Un éclat... de toi

Non, il semblerait en fait que cette douleur soit due à un amour malheureux. Son amant l'a quittée, mais Mylène sent encore sa présence, elle ne peut se défaire de lui, elle est devenue un «éclat» de lui…

Et pourtant
Le jour s'est couché
Pour éteindre le monde
Et pourtant
L'amour est court

La vie n'a plus de sens, et les doutes sont plus présents que jamais. L'amour ne peut être heureux, il ne peut être que de courte durée.
D'innocent,
J'entrevoyais le chemin
Qui mène à l'ombre

Elle ne voit que le côté noir et commence à y sombrer…
Et pourtant
L'amour toujours

Cependant l'optimisme reprend, l'amour serait-il de retour ?

Si les roses
Etaient si belles... fleuries
Rien de grave
Elles n'ont pas su... l'épine

Mylène nous décrit ses rapports avec autrui et avec l'amour en se comparant aux roses, qui savent qu'elles sont belles et s'attendent à trouver l'amour, mais ignorent la présence d'épines qui les empêchent de vivre cet amour de manière heureuse.

L'improbable silhouette
Qui s'avance

Et pourtant, l'amour arrive tout de même, d'abord sous la forme d'une silhouette, dont on ne distingue pas les contours, inattendue, improbable…
Imprévue dans ce silence
Qui guette une absence

Cet amour est arrivé sans crier gare, alors que Mylène était au plus profond de sa solitude, dans le silence qu'implique l'absence…

Là, pourtant
Le jour s'est levé
Pour éclairer le monde

Et cet amour a éclairé Mylène, elle a retrouvé confiance en l'amour et en la vie…
Comme avant
L'amour est onde

Elle retrouve ce sentiment de bonheur qui était le sien.
D'innocent,
J'entrevoyais le chemin
Qui mène aux ombres
Et pourtant
L'amour comble

Et la peur, les doutes qui l'assaillaient disparaissent, détruits par la puissance de cet amour sur Mylène.


LKB (11/2007)
    

Vos réactions

Votre pseudo :