Je m'ennuie (Les analyses du Glaçon)Analyse de MysterFrizz

Je m'ennuie est une chanson capitale dans l'album Point de Suture, dans la mesure où elle en porte le thème majeur. Il existe deux sortes d'ennui. L'un écrasant, lié à l'inactivité, l'autre transcendant et capable de devenir source de création. Les moyens de faire de ce vide que crée l'ennui une force positive, voilà la recette que Mylène semble essayer de trouver, en vain, au fil de cet album. Les échecs sont multiples et cruels. Dans Dégénération le test statique n'est pas convaincant, dans Paradis Inanimé, on finit par «mourir d'être aimée», et quand la religion semble ouvrir une porte fragile avec l'ave maria, renversant contrepoint à l'album et à sa quête joyeusement désespérée, le respirateur s'arrête, et avec lui le cœur… Béquille fragile et en fin de compte inutile. Le lien avec la pochette se fait du coup beaucoup plus clair, dans la mesure ou Point de Suture est bien ce champ d'expérimentation où l'on essaie de lutter contre l'ennemi, satanique, qu'est l'ennui, et qui nage dans notre propre sang, comme Lisa en avait fait la douloureuse découverte[1]… Mais le produit final est difforme, monstrueux, absolument pas viable : dépourvue de jambes, la poupée de l'album ne marchera jamais… A la fin restent les cicatrices du combat contre l'ennui, perdu d'avance. A moins que les traces du combat, autrement dit les chansons, ne soient la victoire la plus éclatante : celle de l'art. D'où la multiplication des textes littéraires qui transcendent cet ennui dans la chanson du même nom… De Baudelaire à Schopenhauer, en passant par Flaubert et Sartre, c'est une véritable bibliothèque qui nous est ici livrée clef en main…

Je m'ennuie[2]
C'est le vide[3]
Déesse
Détresse,
Le spleen[4]
C'est l'hymne
A l'ennui d'être
Je m'ennuie
Un néant béant
Petite nausée[5]
Temps dilué
A l'infini

La vie oscille à l'envi
Comme un pendule rouillé
Me balancer
De la tourmente à l'ennui[6]
L'ennui naquit un jour gris
D'une uniformité[7] que je
Sais invincible

Qu'on traîne toute sa vie
Toute sa vie durant
Obstinément
Sempiternelle rêverie
De l'Ennui à Bovary[8]
Vivre en beauté
Vivre en blessure
Sa finitude


MysterFrizz
    

Vos réactions

Votre pseudo :