L'Âme-Stram-Gram (Les analyses du Glaçon)Analyse de MysterFrizz

Trois réseaux sémantiques recouvrent le texte du premier extrait d'Innamoramento. Celui de la confession, d'abord, celui de la sexualité, de manière diffuse, cachée, et enfin celui de l'essaim d'abeille. La chanson, dont le titre est un possible souvenir de Françoise Hardi, évoque dès le titre l'idée du hasard, du tirage au sort. Le sexe, pratiqué avec le premier venu, entraîne une confession sur l'oreiller qui atteint la même valeur curative qu'une psychanalyse. Ce partage de l'âme trouve alors son expression parfaite dans le modèle symbiotique de la ruche, où chaque unité n'est rien d'autre que la partie d'un grand tout qui la dépasse.

En moi, en moi toi que j'aime,
Dis-moi, dis-moi quand ça n'va pas,
Il n'y a que ça[1] qui nous gouverne,
Dis-moi combien de fois ?

Partager mon ennui le plus Abyssal[2],
Au premier venu qui trouvera ça banal
J'ouïs[3] tout ce que tu confesses,
Et l'essaim[4] scande l'ivresse
J'ouïs tous ceux que tu condamnes
T'éreintent, te fond du charme :
C'est «l'Âme-Stram-Gram»[5]

En moi, en moi toi que j'aime,
Dis-moi, dis-moi quand ça n'va pas,
Il n'y a que ça qui nous gouverne,
Dis-moi combien de fois
En moi, en moi toi que j'aime
Dis-moi, dis-moi quand ça n'va pas,
Immisce et glisse l'abdomen[6]
Dans l'orifice à moi[7]

Des absents, un Bourdon[8], une oreille amie,
Confidences, sur divan on se psychanalyse[9]
J'ouïs tout ce que tu susurres,
Et l'essaim bat la mesure[10],
J'ouïs tes oedipes complexes,
Et l'essaim se manifeste :
C'est «l'Âme-Stram-Gram»

Âme-Stram-Gram,
Pique et pique et colégram
Bourre et bourre et ratatam,
Âme-stram-gram,
Pique[11] dame,
Âme-stram-gram pique, pique moi dans l'âme[12],
Bourrée bourrée de nœuds mâles[13],
Âme-stram-gram pique dames[14]


MysterFrizz
    

Vos réactions

Votre pseudo :