Optimistique-moi (Les analyses du Glaçon)Analyse de MysterFrizz

Quatrième extrait d'Innamoramento, la chanson évoque la même thématique de l'amour mourrant que Je te rends ton amour. Mais cette fois, la mort est le fruit du temps et de l'habitude. Les couplets mettent en effet en place un dialogue à plusieurs voix où l'on assiste à la destruction progressive de tout ce qui avait pu faire tenir le couple. «Je me fous de tes angoisses, elles m'ont nourrie mais me lassent» fait remarquer la femme à un moment… A l'image de l'amant se superpose donc, comme un élément de comparaison insurpassable, l'image du père qui «n'était pas comme ça» et à qui sa fille demande, dans un néologisme qui mêle espoir et mysticisme, de l'optimistiquer. Mais ce recours à la figure paternelle n'est pas sans évoquer tout un imaginaire sensuel et ambigu, avec ce baiser déposé «aux pétales humides» du «petit bouton de rose». Le fantasme oedipien de la fillette, ce désir monstrueux, engendre dès lors le fantasme d'un père impossible, à la fois amant et parent, incestueux et protecteur. Cette figure qui plane sur toute relation ne peut dès lors que faire obstacle de manière radicale à la construction d'une histoire d'amour «réelle».

«Je me fous de tes détresses
Comme de tout et comme du reste[1]…»
C'est ça, le temps qui passe
«Je me fous de tes angoisses
Elles m'ont nourrie[2] mais me lassent…»
C'est ça, le temps qui passe[3]
«Je fais fi de tes «je t'aime»,
Ils sont des cris qui m'enchaînent[4]…»
C'est ça l'amour
C'est quoi l'amour ?
«Tu ne vis pas c'est morbide»
En somme, je suis pathétique,
C'est ça l'amour
Papa n'était pas comme ça, quand…

Il disait tout bas[5] :
«Petit bouton de rose,
Aux pétales humides,
Un baiser je dépose[6]»
Optimistique-moi, Papa
Optimistique-moi, quand j'ai froid
Je me dis, tout bat[7]
Quand rien ne s'interpose,
Qu'aussitôt, tes câlins
Cessent toute ecchymose[8]
Optimistique-moi, Papa
Optimistique-moi, reviens-moi[9]

«Tu te fous de mes ténèbres
Comme de tout, et comme du reste…»
C'est ça, le temps qui passe
«Fais fi des signes du ciel
Seul les faits, sont ton bréviaire…»
C'est ça le temps qui passe
Tu dis : «Assez des histoires
Ton passé est préhistoire[10]…»
C'est ça l'amour
C'est quoi l'amour ?
Crucifie-moi Ponce Pilate[11]
Noie-toi dans l'eau écarlate[12]
L'amour est loin
Papa était plus malin[13], quand…


MysterFrizz
    

Vos réactions

Votre pseudo :