Rêver (Les analyses du Glaçon)Analyse de MysterFrizz

Après sa sortie en single, comme dernier extrait de l'album Anamorphosée, soutenue par un clip constitué par l'interprétation sur scène de la tournée 1996, Rêver est devenue une des chansons phares de la carrière de Mylène. Comme California, Mylène l'a interprétée lors de chacune de ses tournées, acceptant le fait que pour le grand public, cette chanson est devenue emblématique de la carrière de la chanteuse. C'est que Rêver et son interprétation live inaugurent une nouvelle série de ballades qu'affectionnera désormais particulièrement la chanteuse. Elle l'interprétera d'ailleurs lors de la cérémonie des NRJ Music Awards, lorsqu'elle recevra pour la quatrième fois le prix de l'interprète féminine francophone de l'année. A un premier niveau, le texte constitue un plaidoyer désabusé pour la tolérance et l'acceptation de l'autre. Mais tissée de citations du poète Pierre Reverdy, la chanson raconte aussi une autre histoire. Avec les mots du poète, c'est en effet l'essentiel de l'histoire de Lee, ce nègre blanc assoiffé de vengeance créé par Boris Vian dans son roman J'irai cracher sur vos tombes qui nous est présentée…

D'avoir mis son âme dans tes mains[1]
Tu l'as froissé comme un chagrin[2]
Et d'avoir condamné vos différences[3]
Nous ne marcherons plus ensemble[4]

Sa vie ne bat plus que d'une aile[5]
Dansent les flammes, les bras se lèvent[6]
Là où il va il fait un froid mortel[7]
Si l'homme ne change de ciel
Pourtant, j'ai rêvé

J'ai rêvé qu'on pouvait s'aimer
Au souffle du vent[8]
S'élevait l'âme, l'humanité
Son manteau de sang[9]
J'irai cracher sur vos tombeaux[10]
N'est pas le vrai, n'est pas le beau
J'ai rêvé qu'on pouvait s'aimer

A quoi bon abattre des murs
Pour y dresser des sépultures
A force d'ignorer la tolérance
Nous ne marcherons plus ensemble

Les anges sont las de nous veiller
Nous laissent comme un monde avorté[11]
Suspendu pour l'éternité
Le monde comme une pendule
Qui s'est arrêtée[12]

J'ai rêvé qu'on pouvait s'aimer
J'avais rêvé du mot AIMER[13]


MysterFrizz
    

Vos réactions

Votre pseudo :