Je t'aime mélancolie (Paroles)Analyse de PtitGénie

Dans ce texte, Mylène dénonce les critiques que la célébrité entraîne, de la part des médias entre autres, et fait face à ce qu'elles provoquent en elle.
 
J'ai comme une envie
De voir ma vie au lit

Comme un enfant, elle ne souhaite pas quitter son lit le matin, ne souhaite pas se lever et devoir affronter le monde extérieur. Dans son lit, chez elle, elle se sent à l'abri des critiques.
Comme une idée fixe
Chaque fois que l'on me dit
La plaie c'est ça :
C'est qu'elle pousse trop vite
La mauvaise herbe nuit

Cette envie de s'éloigner de ce monde surgit lorsqu'elle entend qu'on la définit de "mauvaise herbe". Une critique qu'elle n'accepte pas et qui la touche. On peut voir dans "elle pousse trop vite" une référence à son succès qui a été fulgurant et rapide. Quelque chose que certains médias étaient amenés à critiquer car cela pouvait paraître trop 'commercial'.
C'est là qu'il me vient une idée :
Pouvoir m'apitoyer

Elle se remet en question, et se rappelle alors qu'elle a un moyen de s'exprimer que tout le monde n'a pas : la chanson, où elle peut transmettre ses plaintes et son humeur maussade.

C'est bien ma veine
Je souffre en douce

Elle n'a pas de chance : elle chute lentement et discrètement, dans son coin, parce qu'elle ne veut pas forcément afficher clairement la blessure que provoque ces critiques.
J'attends ma peine
Sa bouche est si douce

Elle se voit sombrer, passive, dans le chagrin, sans rien tenter pour aller pour retrouver le moral. Car ce spleen a quelque chose d'attirant...

J'ai comme une envie 
De voir ma vie au lit
Comme une idée triste
Qui me poursuit la nuit - la nuit - la nuit

Ce blues est pire la nuit : on est encore plus seul que la journée, et dans le noir... il est facile de broyer du noir!
Je savoure la nuit
L'idée d'éternité

Mais cette même nuit qui la plonge dans la mélancolie est pour elle symbole d'éternité. La nuit, le monde semble à nous, et rien ne semble pouvoir nous atteindre dans nos songes nocturnes.
La mauvaise herbe nuit
Car elle ne meurt jamais

Mylène lance une réponse à ceux qui la critiquent de 'mauvaise herbe' : "Oui, je suis une mauvaise herbe, alors craignez-moi parce que je ne suis pas près de m'arrêter là, je suis éternelle!"

Quand tout est gris
La peine est mon amie

Au fil du temps, elle a su apprivoiser la Peine. C'est quelque chose qui lui est plus que familier. Elle s'en est fait un compagnon, plutôt que de la subir et donc d'en souffrir encore plus.
Un long suicide acide
Mais puisqu'elle ne fait rien pour se sortir de cet état, celui-ci est presque volontaire et elle le qualifie donc de "suicide".
Je t'aime mélancolie
Elle va jusqu'à s'éprendre de cette dépression, tomber amoureuse de ses idées noires, parce que c'est tout ce qu'elle possède à cet instant.
Sentiment qui
Me mène à l'infini

Pour Mylène, c'est un sentiment qui lui fait vivre des sensations multiples et différentes, comme si elles l'emmenaient aux frontières de ce que peut ressentir une personne.
Mélange du pire, de mon désir,
Ce vague à l'âme est certes quelque chose de négatif qui peut la faire sombrer, mais c'est aussi une volonté de sa part.
Je t'aime mélancolie

Quand tout est gris
La peine est mon amie
J'ai l'âme humide aussi
Tout mon être chavire

Parce qu'elle est quelque de très sensible, son coeur pleure et entraîne tout son esprit dans le gouffre
Oh viens je t'en prie
C'est ton amie aussi

Elle s'adresse à ceux qui écoutent ses paroles : toute le monde connaît la mélancolie, la tristesse et la nostalgie, alors faîtes-en vous aussi une amie de tous les jours, plutôt que d'en souffrir à chaque fois.
C'est l'élixir, de mes délires
Cette mélancolie est comme un remède à tous les "délires" qui tentent Mylène. On peut voir deux sens à ce terme : premièrement, des envies trop extrêmes, comme l'envie d'en finir. Il s'agirait alors d'apprécier ce mal-être pour pouvoir vivre avec et le supporter, pour éviter qu'il ne l'entraîne trop loin...Deuxièmement, ces "délires" peuvent être la représentation des caprices de stars. Mylène voudrait alors expliquer que ce chagrin, provoqué par les mauvaises critiques, est quelque chose de positif parce qu'il la remet à sa place et l'empêche de prendre la grosse tête...
Je t'aime mélancolie

J'ai comme une envie
De voir ma vie en l'air

Toujours cette volonté de s'extraire de ce monde, de se voir ailleurs pour se sentir plus à l'abri, ou même de tout envoyer en l'air pour en finir.
Chaque fois que l'on me dit 
C'est de la mauvaise herbe

Toujours cette fameuse critique...
Et moi je dis :
Qu'une sauvage née
Vaut bien d'être estimée
Après tout elle fait souvent la nique
Aux " trop bien " cultivées, et toc !

Selon elle, elle devrait au contraire être très appréciée parce qu'elle est différente de tout ce qui se fait dans le monde de la musique, et parce qu'elle ne manque jamais une occasion de montrer qu'elle se fiche bien d'un milieu qu'elle considère comme prétentieux et pourri (aux Victoires de la Musique...). C'est aussi ça qui attire son public!

C'est bien ma veine
Je souffre en douce
J'attends ma peine
Sa bouche est si douce

J'ai comme une idée
De la moralité

Elle sait ce qu'il faut retenir de toute cette situation et de ces états d'âmes, elle perçoit le fin mot de l'histoire.
Comme une idée triste
Mais qui ne meurt jamais

Cette "morale" elle la juge bien triste et désolante, mais elle est hélas universelle et éternelle.
En somme c'est ça :
Pour plaire aux jaloux
Il faut être ignorée

Et la morale la voici : pour arrêter d'être constamment critiquée et attaquée (pas les médias, par le milieu artistique...), il faudrait qu'elle n'ai plus de public. Le succès entraîne les médisances, et celles-ci sont le prix à payer dès que l'on devient un 'personnage publique'.
Mais là, mais là, mais là, pour le coup
C'est Dieu qui m'a planté, alors ? ...

Le verbe "planter" fait référence au champ lexical que l'on retrouve dans la critique qui a touché Mylène, "mauvaise herbe" (planter/herbe...). Mylène explique qu'elle est humaine (une herbe plantée par Dieu, comme toutes les autres...), qu'elle a reçut un talent et que si elle en est là aujourd'hui c'est qu'il devait en être ainsi. Alors à ceux à qui cela ne plaît pas, tant pis pour eux! De plus, à ce moment là de la chorégraphie de la chanson, Mylène effectue un... bras d'honneur! Et il n'est pas placé là par hasard, puisque dans ce passage elle répond une nouvelle fois à ceux qui ont émis ces critiques blessantes : "Oui, je suis une mauvaise herbe, mais si je suis arrivé jusque là ce n'est pas par hasard, alors allez vous faire voir!"... Mais tout ça avec classe, bien entendu!


PtitGénie (08/2007)
    

Vos réactions

Votre pseudo :