Je te rends ton amour (Paroles)Analyse de PtitGénie

Ce texte a de nombreuse référence à l'art et à la peinture. C'est pourquoi on peut imaginer Mylène faisant vivre une toile, lui donnant parole, âme et sentiments.
 
M'extraire du cadre
Elle donne ici la parole à une peinture : celle ci veut s'extraire de "ce cadre" qui l'enferme.
Ma vie suspendue
Sa vie se résumé à être "suspendue" dans un musée, une galerie.
Je rêvais mieux
Elle est lasse de cette vie qui se limite à n'être qu'une oeuvre d'art.
Je voyais l'âtre
Tous ces inconnus

Elle voit passer devant elle des inconnus qui l'admirent toute la journée.
Toi parmi eux
Elle remarque quelqu'un en particulier dans cette foule. 

Toile
Elle même...
Fibre qui suinte
(Déf: Transparaître, se dégager, en parlant d'une chose désagréable)
Une fibre de verre est toujours appliquée à une peinture pour la protéger. Ce peut être ici une barrière pour elle.
Les meurtrissures
Ses envies d'ailleurs...
Tu voyais l'âme
Cette personne qu'elle a remarqué parmi les "visiteurs", et qui l'admire, a su voir l'âme de la toile.
Mais j'ai vu ta main
Choisir Gauguin

Cet inconnu a changé de "préférée" et se retourne vers une autre oeuvre, une de Gauguin.

Et je te rends ton amour
Redeviens les contours
Je te rends ton amour
C'est mon dernier recours
Je te rends ton amour
Au moins pour toujours
Redeviens les contours
"La femme nue debout"

C'est le nom d'une toile d'Egon Schiele. Sûrement la toile à qui Mylène donne ici la parole.

M'extraire du cadre
Elle ré exprime son envie de s'extraire de ces limites qui l'enferment.
La vie étriquée
Sa vie d'oeuvre d'art est trop étroite, étouffante.
D'une écorchée
Deux sens : dépouillée de sa peau (comme "Femme nue debout" de Schiele); ou ayant une sensibilité très vive.
J'ai cru la fable
D'un mortel aimé
Tu m'as trompé

Toi
Tu m'as laissé
Me compromettre
Je serais "l'Unique"
Pour des milliers d'yeux
Un nu de maître


Et je te rends ton amour
Au moins pour toujours
Je te rends ton amour
Le mien est trop lourd

Et je te rends ton amour
C'est plus flagrant le jour
Ses couleurs se sont diluées
Et je reprends mon amour
Redeviens les contours
De mon seul maître : Egon Shiele et...

Elle confirme ici l'idée que c'est l'oeuvre nommée "Femme nue debout" qui a la parole.
 
Mylène a dit un jour : «J'aime passionnément la peinture d'Egon Schiele. J'aurais pu être son modèle. Lorsque je me regarde dans un miroir, j'ai l'impression d'être une de ses rousses écorchées. Il a tout compris, jusque dans la manière de signer ses toiles.». Et ce texte le montre bien : Mylène se prend pour une oeuvre d'Egon, et exprime son sentiment de liberté... 

Femme nue debout d'Egon Schiele


PtitGénie (01/2006)
    

Vos réactions

Votre pseudo :