Azzedine AlaïaFiche biographique

Mylène Farmer / Annuaire / Alaia Azzedine
Couturier


Biographie de Azzedine Alaïa

Date de naissance :
07/06/1940
(76 ans)

Azzedine Alaïa est un styliste et couturier tunisien installé en France, internationalement reconnu depuis les années 1980 pour ses robes et son travail du cuir.
Né en Tunisie de parents agriculteurs, il s'installe en 1957 à Paris, après avoir obtenu un diplôme des Beaux-Arts de Tunis (section sculpture). Durant ses études, il travaille avec sa sœur chez un couturier et reproduit pour ses voisines des modèles de robes trouvés dans Vogue.
Il commence à travailler comme assistant couturier et se constitue rapidement une clientèle privée. À Paris, il intègre la maison Dior comme tailleur pendant quelques jours, part travailler chez Guy Laroche, pour deux saisons, puis va aider Thierry Mugler (sans jamais travailler pour lui), pour enfin créer sa première collection pour Charles Jourdan jusqu'à ce qu'il ouvre son premier petit atelier rue de Bellechasse. C'est dans ce petit atelier qu'il va habiller pendant une vingtaine d'années une partie de la jet set à titre privé.
En 1980, il déménage rue du Parc-Royal dans le quartier du Marais ; ses collections sont vendues par les grands magasins américains Bergdorf Goodman à New York et Beverly Hills suite au hasard d'une rencontre entre Andrée Putman et un acheteur de cette enseigne. Puis, en 1981, il lance sa marque, Azzedine Alaïa, avec son premier défilé de prêt-à-porter l'année suivante, à base de noir, de blanc et de transparence.
Mais la reconnaissance du milieu de la mode apparaît vraiment lorsque les magazines Depeche Mode et Elle lui consacrent des articles, suivis de Marie Claire.
En 1984 puis 1985, il reçoit deux Oscars de la mode.
En 1989, il conçoit la fameuse robe drapée aux couleurs du drapeau français portée le 14 juillet par la cantatrice Jessye Norman lors de son interprétation de La Marseillaise, point d'orgue du défilé du Bicentenaire de la Révolution française mis en scène par Jean-Paul Goude sur la place de la Concorde.
En 1988, il ouvre deux boutiques, à New York et Beverly Hills.
En 1991, il dessine quelques modèles pour Tati.
En 1998, une rétrospective est organisée au Groninger Museum, aux Pays-Bas.
Alors qu'au milieu des années 1990, suite au décès de sa sœur, son activité est un peu en retrait, sa société signe un partenariat avec Prada en 2000, ce qui lui permet de développer des accessoires dont des chaussures. En mai 2000, le musée Guggenheim de New York lui consacre une exposition. En juillet 2007, il rachète les parts de sa maison et de sa marque pour s'allier à Richemont, bien que ses collections de chaussures et articles de cuir soient toujours réalisés par Prada.
En 2008, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur mais refuse de recevoir sa médaille.
Alors que le créateur est connu et reconnu dans le monde entier, ses robes étant portées par de nombreuses personnalités, Michelle Obama apporte une autre dimension en portant à de nombreuses reprises des robes Azzedine Alaïa.
Le créateur, qui défile « quand il veut » et qui n'a pas défilé depuis huit ans, organise son premier défilé haute couture le 7 juillet 2011. Tellement ému par l'ovation à la fin du défilé, il ne peut venir saluer le public.
Azzedine Alaïa est « membre correspondant » depuis juillet 2011 de la Chambre syndicale de la Haute Couture.
À partir du 10 décembre 2011, une seconde rétrospective « Azzedine Alaïa au XXIe siècle »19 est organisée au Groninger Museum.
Après avoir été situé rue du Parc-Royal, la boutique, le studio de création et les ateliers, ainsi que l'appartement se trouvent sur quatre étages à la rue de Moussy dans le 4e arrondissement de Paris. De plus, le petit hôtel mitoyen, composé de trois chambres de 100 m2 chacune, appartient également au couturier. La plupart des entretiens donnés à la presse se font dans sa cuisine personnelle.
Azzedine Alaïa possède par ailleurs, rue de la Verrerie, une galerie d'art où sont exposées des œuvres liées au design ou à la photo, dont des créateurs de meubles comme Pierre Paulin, Shiro Kuramata, l'architecte Andrea Branzi ou la peintre Candida Romero, et également d'autres couturiers comme Elsa Schiaparelli.


Lien(s) avec la carrière de Mylène

Couturier de la tenue blanche portée par Mylène Farmer dans le clip "Que mon coeur lâche" (1992).
Mylène a également porté une de ses tenues lors de la promotion du film "Giorgino" (1994).



Sources / Sites Web



Photographies de Azzedine Alaïa









    

Vos réactions

Votre pseudo :