John Nollet (Coiffeur)Interview Avant que l'ombre... à Bercy - 2006

C’est à John Nollet que l’on doit la coiffure « à pâquerettes » de Bercy 2006. Mais le talentueux coiffeur des plus grandes stars officie depuis quelques années déjà sur la délicate chevelure rousse de la star.

Comment avez-vous rencontré Mylène Farmer ?
C’est par l’intermédiaire de Christophe Danchaud, ami de Mylène, que j’avais rencontré sur des plateaux de télévision ou de cinéma, lui en tant que maquilleur et moi comme coiffeur.

Quelles ont été vos premières collaborations ?
Il y a eu ce clip en Chine, « L’âme stram gram ». Ce fut notre premier travail ensemble. Mylène est une vraie source d’inspiration. Cette collaboration s’est faite dans le partage et l’osmose, dans une grande confiance mutuelle. Ensuite, j’ai créé la coupe qu’elle porte sur la couverture du magazine Elle, en avril 1999. La séance avait eu lieu à New York, derrière l’objectif de Jean-Marie Perrier. C’était notre première série de photos ensemble. Il y en a eu d’autres par la suite, notamment avec Claude Gassian. Et depuis, c’est moi qui m’occupe de sa couleur rousse, dans mon salon de la rue Montorgueil (ndlr : on doit également à John les coupes des clips de « Je te rends ton amour », « Les mots », « Pardonne-moi », « Fuck them all » et « Redonne-moi »).

Et comment s’est déroulée votre collaboration pour la scène de 2006 ?
Là, Mylène m’avait contacté à peu près six mois avant la scène. C’était la première fois que je travaillais pour un concert. J’étais très honoré et très flatté. Mylène voulait que je lui crée une nouvelle image, une nouvelle tête, elle avait envie qu’on la voie autrement. Il y a donc eu tout un processus de création. Je suis parti du « Petit prince » et Mylène a adhéré à cette idée. En tout, il y a eu deux essais avant d’arriver à la concrétisation de cette coiffure. J’avais également créé une maquette avec Bilitis Poirier, une femme qui a tous les talents et qui a fait des broderies pour cette coiffure. Mylène était coiffée trois quarts d’heure avant la scène. Elle s’est totalement laissée faire. C’est une véritable sculpture pour cheveux, on peut y voir ce que l’on désire. Par exemple ce que certains prennent pour des marguerites ne sont en fait que des cheveux ! Tout n’est que cheveux dans cette coupe.

Quelles sont les bonnes conditions pour travailler avec Mylène ?
En fait, il faut trouver le bon moment et le bon thème. Il faut la mise en place d’une idée qui tombe juste. J’espère le faire en tout cas. Cela se fait un jour le jour. Nous sommes dans une grande confiance ensemble. Pour une nouvelle création, il faut que du temps passe et que l’on soit, elle et moi, en osmose avec notre cœur.

Avez-vous d’autres projets avec Mylène ?
On vient de tourner le clip de « L’amour n’est rien » ensemble. J’ai hâte de voir le résultat, car c’est une image assez nouvelle d’elle !

Quels sont vos projets ?
Je viens de terminer une vidéo pour « l’Oréal » et une autre pour « Process ». Je viens de coiffer aussi Monica Bellucci pour un film, à Toronto. Sans oublier le look de Johnny Depp dans « Pirates des Caraïbes 2 ». C’est moi qui l’ai conçu depuis Paris.


Belle de scène - 2006
    

Vos réactions

Votre pseudo :