Répétitions d'Avant que l'ombre... à Bercyévenement Mylène Farmer - janvier 2006


L'événement

Récits de Woodstock

Lundi 2 janvier 2006.
Vers 15h30, la musique commence à résonner : une longue montée progressive (+10mn) qui débouche sur la chanson d'entrée en scène, répétée plusieurs fois par la suite. (Mylène ne chantait pas)
Entrée en scène sur "Peut-être Toi", qui rendait pas si mal, franchement, avec d'abord une nappe de synthé, les "Shut Up!", puis après les petites notes de clavier, puis après la rythmique, et après des gros coups de grosse caisse, comme des explosions, puis des gros riffs de guitare... Les lumières sont oranges et vertes, et sur chaque "Shut up!", des spots blancs aveuglants balayent tout. Deuxième chanson entendue : "XXL", dans sa version normale, très bien jouée, une intro extended et le pont qui retentit superbement à grands coups de batterie.
Troisième chanson : "Dans les Rues de Londres", un peu plus "légère" que la version album, final avec les choeurs comme sur l'album, hyper planant!
Et quatrième chanson entendue : "California", jouée trois fois en entier, superbe voix sur les refrains. La chanson est dans sa version album, la batterie a à chaque mesure un son sourd, un peu comme sur "Je te rends ton Amour" (le son de batterie à la fin) ce qui donne un aspect plus mélancolique, la ligne de clavier sur les refrains et le second couplet est bien là, la guitare sur le deuxième pont musical également (contrairement au Tour 96)... Lumières roses et au plafond des projections de branchages comme en 3D.


Mardi 3 janvier 2006.
Le début d'après-midi a été consacré aux slows...
"Ange, Parle-Moi", avec une voix grave parfaite sur le pont, et une voix pure et parfaitement maitrisée sur le dernier refrain, accompagnée de jolis riffs de guitare.
"Redonne-Moi" a suivi, repris en intégralité à 5 reprises, entrecoupé de reprises parfois d'une phrase ou deux, parfois du refrain. Mylène a eu du mal à faire le refrain correctement à plusieurs reprises, elle mélangeait les phrases et comblait parfois par des "nanananana". Très belle interprétation. Sur le pont, du piano a remplacé la clarinette, et ça rend très bien.
Long blanc, plus de son, plus rien puis retentit a capella "D'avoir mis son âme dans tes mains...", et aussitôt Yvan Cassar se met au piano et accompagne Mylène sur une version de "Rêver" cette fois-ci en vrai piano/voix (vrai son de piano). Justesse parfaite, belle interprétation, aucun raté, et décidemment... le piano c'est mille fois plus beau que le bontempi du Mylenium Tour
Très long silence, sans doute une pause pour l'équipe. Une rythmique commence à retentir, Abraham essaie de superposer des coups de cymbale à la rythmique, des accords de piano sont rapidements plaqués, on entend les guitares s'accorder... Enfin du mouvement! Après une nouvelle longue attente, l'intro de "Désenchantée" jouée au piano uniquement retentit. Elle est jouée deux fois à la suite, la seconde fois accompagnée de cymbales. Puis le premier couplet démarre, la rythmique et les nappes sont posées aussitôt. Mylène la chantera en entier. Elle la chante en voix de tête, mais pas aussi suraigü que le Mylenium Tour. A noter qu'elle la répète visiblement sans choristes. Une version dance, on sent que Boutonnat n'a pas digéré la farce réalisée pour le Mylenium Tour et qu'il a décidé de prendre les choses en main! Très bon jeu de rythmique sur les refrains. Sur le pont intervient le gimmick propre à la version studio : les fameux "saxos", représentés ici par des sortes de violons syhthétiques (style ceux du pont de "Moi...Lolita"). La chanson juste terminée, Mylène a capella rechante "Tout est cha..." et éclate de rire. Aussitôt elle reprend le refrain en entier toujours a capella. La rythmique se pose alors, puis le piano, et tout explose de nouveau : ils répétent la reprise du titre! Une pause de dix minutes environ... On entend très très bas (les micros n'étaient sans doute plus branchés) l'intro de "Peut-Être Toi", puis le refrain de "XXL" (enfin uen phrase ou deux)... Les micros sont rebranchés, et on entend Yvan Cassar jouer la petite mélodie du pont de "Je te rends ton Amour"... Quelques minutes de silence plus tard, l'intro de cette chanson retentit, jouée à la guitare électrique. La chanson est jouée dans sa version studio, parfaitement mixée, les petits sons 'metalliques' absents du MT sont bien là. La voix de Mylène a du mal à se faire entendre sur les couplets, les refrains sont très bien en revanche. Très juste. Anecdote marrante, à la fin du pont Mylène reprend "Et je te rends ton amour..." sans attendre que l'accord soit fini, et Yvan Cassar de jouer la mélodie de voix au bon moment pour guider Mylène! La chanson finie, on entendra encore quelques accords joués en vitesse au piano. Puis très vite après, "Je t'aime Mélancolie" démarre. Version identique à celle du Live à Bercy, même précision, même efficacité, même registre de voix (couplets délicieusement graves, refrains parfaits, seuls les passages "C'est bien ma veine" sont légérement suraigüs...). Dès l'intro, un bon gros son de basse, sur le pont une grosse guitare, quoiqu'un peu sourde. Mylène se plante sur le dernier refrain, inverse les phrases, et chante donc au final 1 refrain et demi au lieu d'un seul! La chanson est reprise aussitôt après, à nouveau en entier et toujours d'aussi bonne qualité alors que nous quittons les lieux...



Extraits Audio

Introduction
Peut-être toi
XXL
Dans les rues de Londres
California
Porno Graphique
Interlude I
Interlude II
Redonne-moi
Déshabillez-moi



Photographies / visuels

Répétitions d'Avant que l'ombre... à Bercy
Répétitions d'Avant que l'ombre... à Bercy
Répétitions d'Avant que l'ombre... à Bercy
Répétitions d'Avant que l'ombre... à Bercy
Répétitions d'Avant que l'ombre... à Bercy
Répétitions d'Avant que l'ombre... à Bercy
Répétitions d'Avant que l'ombre... à Bercy
    

Vos réactions

Votre pseudo :