ConnexionAccueil0 Commentaire


WagnerInspirations de Mylène Farmer


Jardin de Vienne (Musique)

Wagner / Tannhäuser - Overtüre

Pour Mylène



Titre : Tannhäuser und der Sängerkrieg auf Wartburg,
en français Tannhäuser et le tournoi des chanteurs à la Wartburg
Description : Grand opéra romantique en trois actes
Catalogage : Wagner-Werke-Verzeichnis 70
Langue du livret du compositeur : Allemand
Composition :
- Version originale, dite de Dresde : Livret de juillet 1842 à avril 1843, Aussig, Teplitz et Dresde ; musique de juillet 1843 à octobre 1845, Teplitz et Dresde
- 2e version : Livret au printemps 1847, Dresde ; musique d’octobre 1845 à mai 1847, Dresde, et en septembre 1851, Zurich
- 3e version, dite de Paris : Livret de septembre 1859 à mars 1861, Paris ; musique d’août 1860 à mars 1861, Paris
- 4e version : Livret en août 1861, Vienne, et au printemps 1865, Munich ; musique à partir de l’été 1861
Dédicataire (2e version) : Camille Erard
Création : Königlich Sächsisches Hoftheater, Dresde, 19 octobre 1845
Version de Paris : Théâtre national de l’Opéra, Paris, 13 mars 1861
Publication : C. F. Meser, Dresde, 1860
Synopsis : L'action se situe près d'Eisenach au début du treizième siècle.
Acte I
Près du château se dresse le Vénusberg, résidence de la déesse du printemps (ou de l'amour) laquelle attire les chevaliers de Wartburg pour les retenir prisonniers de ses charmes. Tannhäuser en est tout d'abord la victime consentante. Il finit par se lasser et parvient à échapper à l'emprise de la déesse. Il songe à aller à Rome, mais le Landgrave le convainc de retourner au Wartburg où Elisabeth (que Tannhäuser a aimée autrefois) se languit.
Acte II
Le Landgrave organise un concours de chant et offre la main de sa nièce (Elisabeth) au vainqueur (Tannhäuser a souvent remporté ce concours). En cours d'épreuve, Tannhäuser, possédé par la déesse de l'amour qu'il encense, provoque la fureur des chevaliers. Elisabeth prend sa défense mais le Landgrave le condamne à aller demander le pardon à Rome.
Acte III
Les pèlerins reviennent de Rome. Elisabeth et l' "ami" Wolfram attendent le retour de Tannhäuser. Il n'est pas parmi les arrivants. La nuit tombe. L'étoile du berger apparaît. Wolfram chante alors son amour pour Elisabeth. Tannhäuser arrive enfin et apprend à Wolfram que le pape ne consentira à lui pardonner que le jour où son bâton de pélerin fleurira. Elisabeth meurt et Tannhäuser expire au pied du cercueil. Des pèlerins arrivent, portant le bâton fleuri de Tannhäuser.

Pour composer l'introduction de Jardin de Vienne, Laurent Boutonnat s'est clairement inspiré de l'oeuvre de Wagner dans l'opéra Tannhäuser, plus particulièrement de l'Ouverture de ce dernier. Wagner a séjourné à Vienne en 1861.
Le montage ci-dessous témoigne de cette inspiration :





(début de l'Ouverture de Tannhäuser, puis de l'introduction de Jardin de Vienne)
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.