BiographieLa vie de Mylène Farmer

Elle, Mylène Gautier

Son enfance
  Mylène est née le 12 septembre 1961 (à environ 5h17) à
Pierrefonds, au Québec.
Elle aime dire qu'elle ne garde que peu de souvenirs de son enfance, si ce n'est ceux de la blancheur de la neige qu'elle mangeait ainsi que le sirop d'érable.

 

Au début des années 70, Mylène et sa famille reviennent en France. Ils s'installent en région parisienne à Ville d'Avray. Mylène vit très mal ce changement radical qui la marquera à jamais. L'isolement des banlieues remplace un univers canadien beaucoup plus convivial. Mylène se rend souvent à l'hôpital de Garches pour rendre visite aux petits malades. Elle semble y trouver du réconfort. Réconfort qu'elle trouve aussi dans les cimetières : c'est sa grand-mère paternelle, Jeanne, qui l'emmène visiter des cimetières. Par la suite, son amour pour les animaux l'amène à s'inscrire aux cours d'équitation du Cadre Noir à Saumur. Puis à 18 ans, le 14 septembre 1979, elle quitte le lycée après avoir passé deux journées en terminale littéraire.

Le commencement
  Mylène décide alors de se lancer dans une carrière artistique. Elle débutera par le théâtre, s'inscrit au cours Florent et suit l'enseignement du comédien Daniel Mesguish. On sait qu'elle y joua entre autre une scène du rôle de Zézètte dans Le père Noël est une ordure, avec Thierry Mugler, également élève à l'époque. Plusieurs petits boulots lui assurent un peu d'argent de poche ; assistante d'un dentiste puis d'un gynécologue. Elle tâte aussi au monde du mannequinat ainsi que celui de la pub. Tout d'abord en presse avec une publicité pour les meubles Ikéa, puis apparaît à la télévision dans trois spots : un pour les ciseaux Fiskars, un pour le Loto et un autre pour la lessive Le Chat.

   

Parallèlement, elle se forge sa propre identité littéraire en dévorant les oeuvres fantastiques d'Edgard Allan Poe et la poésie de Baudelaire. C'est à cette même époque qu'elle fait une rencontre capitale pour sa vie future : celle de Laurent Boutonnat...

L'œuvre de toute une vie
   Pygmalion, Laurent Boutonnat sera pendant de longues années son producteur, réalisateur de ses clips, compositeur.. Il lui fait enregistrer en 1984, sa première chanson "Maman a tort", une comptine acidulée qui frôle le TOP 50 sans jamais parvenir à y rentrer. 100 000 exemplaires trouvent tout de même preneur ! Mylène abandonne alors son nom pour celui de scène Mylène Farmer, qu'elle a choisit en souvenir de l'actrice américaine Frances Farmer. Cette dernière a finit ses jours dans une institution spécialisée dans les troubles psychiatriques après l'abus répété des boissons alcoolisées. Après plusieurs 45T dont le fameux "Libertine", Mylène sort en 1986 son premier album "Cendres de lune". Premier succès.

   

En 1988 sort son second album "Ainsi soit-je", qui finira couronné d’un disque de diamant pour 1 800 000 de copies vendues. Tous les singles extraits de cet album culte sont des tubes : "Sans contrefaçon", qui lui entraîne l'adhésion du public homosexuel, "Ainsi soit je...", balade mélancolique devenue un classique, "Sans logique", et "Pourvu qu’elles soient douces", premier numéro 1 de la chanteuse.
Mylène Farmer enchaîne ensuite une grande tournée de 46 dates et remplit le Palais des sports en 48 heures seulement ! La tournée est clôturée en décembre 1989 par deux dates triomphales au Palais Omnisports de Paris-Bercy.

   

Après quelques mois de repos, Mylène Farmer revient le single "Désenchantée" en mars 1991, aujourd'hui encore son plus gros tube devenu un véritable hymne, avant de nous livrer son troisième album "L’autre..." qui frôle à nouveau les 2 millions de copies vendues.
Le 14 novembre 1991, un fan de Mylène Farmer, déçu de n'avoir pas reçu de réponses à ses lettres, se rend chez Polydor, la maison de disques de la chanteuse, dans l'espoir de la rencontrer. Le standardiste l'informe que la star n'est pas dans les locaux et refuse, malgré l'insistance de l'homme, de lui communiquer son adresse personnelle. Fou de rage, l'homme armé d'un fusil, tire sur le standardiste qui décède quelques heures plus tard. Ce drame marquera un certain tournant dans la façon dont la chanteuse envisage son approche des médias, dans sa façon de gérée son image.
Après la sortie de trois autres extraits de l'album "L'autre..." (et autant de tubes), Mylène Farmer demande à Luc Besson de lui réaliser un clip, "Que mon cœur lâche", titre inédit annonçant sa première compilation, un regroupement de tous ses remixes depuis ses débuts. "Dance Remixes" sort en novembre 1992.

   


Mylène Farmer entame quelques mois plus tard le tournage de son premier long-métrage "Giorgino" sous la direction de Laurent Boutonnat. Le film sort dans les salles le 5 octobre 1994. Le succès n’est pas au rendez-vous.
Mylène Farmer se retire de longs mois pour faire le point et enregistre son quatrième album en Californie. Elle change d’image et se retrouve.

   

   Elle fait son come-back à la fin de l'été 1995 avec le surprenant "XXL", annonciateur d'un virage musical plus rock, que vient confirmer l'album "Anamorphosée" qui sort en octobre 1995.
Plusieurs singles en sont extraits dont "L'instant X", ainsi que "California" qui annonce la seconde tournée de chanteuse, avec trois dates 'sould-out' à Paris-Bercy. "Anamorphosée" se vend à plus d’un million d’exemplaires.
L’album du "Live à Bercy" sort en mai 1997 et se vend quant à lui, à 900 000 exemplaires ! Du jamais vu pour un disque live en France. Mylène Farmer chante en duo avec Khaled une reprise de Polnareff, "La poupée qui fait non".

   

   Fin de l'année 1998, Mylène Farmer a achevé l’enregistrement de son nouvel album de nouveau aux États-Unis en compagnie de Laurent Boutonnat. Ce cinquième album studio, Innamoramento, sort le 7 avril 1999.
Une nouvelle Mylène Farmer revient, plus colorée que jamais, imagée par Ching Siu Tung pour son nouveau single "L’Âme stram gram".
  Un nouveau single a sensation voit jour, cela n'était pas arrivé depuis "Beyond my Control". Le clip "Je te rends ton amour" est censuré en raison de scènes de sexe et de sang dans une église.
Parallèlement à la sortie d'un troisième extrait, "Souviens-toi du jour...", une nouvelle tournée commence, le "Mylenium Tour" avec plusieurs dates à Bercy, à nouveau toutes complètes, puis une tournée dans toute la france. Pour la première fois, Mylène se produit en Russie pour trois dates.

   

   Juin 2000, Mylène Farmer décide de parrainer une nouvelle artiste. Arrive alors Alizée chantant "Moi ... Lolita", qui fut un incroyable succès. L'album qui suit, "Gourmandises", est écrit par Mylène Farmer et composé par Laurent Boutonnat.
D'autre part, Mylène nous offre en février 2001 un single inédit, "L'histoire d'une fée, c'est...", qu'elle enregistre pour la B.O. du film d'animations "Les Razmokets à Paris".

   Un nouveau single arrive enfin à l'automne 2001. "Les Mots" est chanté en duo avec Seal. Il annonce le premier best-of de Mylène Farmer, un double-album contenant deux inédits en plus du duo (chacun d'eux sortira en single par la suite). Sorti le 27 novembre 2001, le disque est un succès sans précédent : il est le best-of le plus vendu en France.

   En avril 2003, Mylène publie son premier roman, "Lisa-Loup et le conteur", un roman aux allures enfantines mais avec en fond tout ce qui fait l'univers de la Miss : « Une aventure extraordinaire pour lecteurs (très) téméraires », selon Mylène, qui ne fera aucune promotion. Présage des années à suivre...
Se poursuit ainsi la traditionnelle période de silence...

   

   Fin 2004 c'est la surprise, après des mois de rumeurs sur des bruits de couloirs, des enregistrements, titres d'albums et autres, Mylène Farmer marque son retour le 16 décembre avec une première dans sa carrière : une conférence de presse. La Miss annonce ainsi devant les médias ce qui sera l'événement des deux prochaines années : la sortie de son nouvel album "Avant que l'ombre..." et les concerts qui suivront, 13 dates uniquement au Palais Omnisports de Paris-Bercy à partir du 13 janvier 2006.
Le 9 février 2005, son nouveau titre est diffusé sur NRJ : Fuck them all, un titre provocateur sur la condition féminine. Le titre divise ses fans, et alors que ces derniers s'attendaient à un retour médiatique digne des années passées, Mylène fait ce qui lui plait : c'est le silence complet.
   L'album "Avant que l'ombre..." sort le 4 avril 2005. C'est un succès immédiat. Mylène, rassurée, peut se consacrer entièrement à la préparation de ses concerts à Bercy. Pour cet album, elle fait le choix de l'absence totale de promotion. Ainsi, les singles qui suivent, Q.I, L'amour n'est rien... et Peut-être toi ne bénéficient d'aucune promotion. Seul le single Redonne-moi, second extrait de l'album, est représenté une unique fois à la télévision en octobre 2005.

   

   Le 13 janvier 2006, Mylène donne la première représentation de son spectacle "énorme, intransportable" à Paris-Bercy. Et il n'y a pas lieu d'être déçu ! Pendant treize soirs, Mylène offre à son public un spectacle alliant grand spectacle et communion très émouvante avec son public. Le spectacle Avant que l'ombre... à Bercy est un énorme succès critique et public. Les supports live du spectacle, qui sortent le 5 décembre 2006, sont à la hauteur du succès du spectacle même : au total près de 500 000 DVD et près de 200 000 CD sont vendus.
   A la même période, Mylène surprend son public en enregistrant un duo avec le new-yorkais Moby. Il s'agit d'une reprise d'une chanson déjà existante de l'artiste, rebaptisée pour l'occasion Slipping away (Crier la vie). Mylène y chante en français et Moby en anglais. Le duo est un très joli succès, surtout compte-tenu du marché du disque en difficultés : 200 000 exemplaires vendus.

   L'année 2007 est celle du silence pour Mylène... Silence qui commence dès la fin de l'année à être troublé par quelques vagues bruits de couloir... Ce n'est que le 28 février 2008 que quelque chose d'officiel est annoncé : Mylène Farmer part à l'assaut du Stade de France, le jour de son quarante-huitième anniversaire : le 12 septembre 2009. Très vite, d'autres dates font leur apparition : Stade de Genève (Suisse) et Stade Roi Baudouin (Belgique), puis une tournée des zéniths de toute la France. Les mises en vente sont des succès historiques, toutes les places partent en moins de deux heures, des dates sont rajoutées. Des dates supplémentaires ne cessent d'être ajoutées, pour atteindre un total de 37 dates. La sortie du septième album de la chanteuse rousse semble partir sur de bonnes bases...

   

   Elle est amorcée le 19 juin par la diffusion du premier extrait de l'album, le surprenant "Dégénération". Pour la première fois, Mylène fait le pari risqué de sortir l'OVNI de son album en premier extrait : musique mécanique, paroles minimalistes... Mais le succès est au rendez-vous, puisque 75 000 exemplaires du single sont écoulés. L'album "Point de suture" sort fin août, et remporte l'habituel succès immédiat dont on a l'habitude : 108 000 exemplaires partent en une semaine... Plusieurs singles se succèdent ("Appelle mon numéro", "Si j'avais au moins..."), et Mylène s'acquitte même d'un peu de promotion !



Les différentes adresses où Mylène a habité

1983-1986 : près de Denfert-Rochereau / un petit appartement de la rue Saint-Martin
1986-1988 : rue Quincampoix
1988-1994 : appartement avenue Marceau
1994-2004 : avenue Pierre 1er de Serbie. 4ème étage. A la base, l'appartement a été acheté avec Jeff Dahlgren. 350 m², salon de 120 m², trois chambres dont une de maître, et une salle a manger avec des boiseries d'époque. 4 millions d'euros ! (source : France Dimanche)


Son enfance - Ce qu'on en sait : ce qu'elle en dit...

Depuis le début de sa carrière, Mylène explique qu'elle n'a aucun souvenir,
ou presque, de son enfance, jusqu'à environ 12 ans.
Voici quelques extraits d'interviews où elle évoque le sujet.

-----
Je pense que ce sont des pages effacées... Et puis une fois de plus peut-être que je n'en ai pas vraiment la nécessité que de savoir le pourquoi du comment.
Laissons ça dans l'obscurité.
(Sept à Huit - 08 janvier 2006)

-----
-Est-ce qu'il est vrai que votre grand-mère, petite, vous emmenez visiter les cimetières ?
Ca c'est en tout cas un des rares souvenirs que j'ai.
Mais ce sont des lieux qui ne sont pas, pour moi, morbides du tout.
Un cimetière... C'est pour moi un lieu de paix, un lieu de repos.
J'arrive tout à fait à me recentrer dans un cimetière.
(Sept à Huit - 08 janvier 2006)

-----
Moi c'est vrai que j'ai fais pas mal de visite dans les hôpitaux, voir les enfants malades. Mais j'ai surtout, et... Et je vais vous donner une toute petite clé peut-être de ma vie puisqu'en tout cas c'est un souvenir, quelque chose d'extrêmement marquant dans ma vie...
Je crois aux alentours de 11 ans, je suivais donc des cours de catéchisme, et tous les dimanches nous allions à l'hôpital de Garches, pour aller voir des enfants malades, tétraplégiques. Et on avait mission que de jouer avec eux, de s'occuper d'eux.
C'est quelque chose d'insupportable. C'est insupportable pour quelqu'un qui marche, pour quelqu'un qui souffre, pour quelqu'un qui vit.
Voilà, ce sont des choses en tout cas qui sont extrêmement électrochocs dans ma vie.
Et c'est assez difficile après de... de supporter cette injustice.
(Sept à Huit - 08 janvier 2006)

-----
C'est véridique : j'avais une personne qui me disait fréquemment, quand j'étais plus petite, que 'Mylène était très jolie pour un garçon'. Parce qu'en fait j'avais une voix assez grave. Que j'ai un peu forcée de muer... avec le temps ! (Sept à Huit - 08 janvier 2006)
-----
On parlait de votre adolescence, vous ne répondrez pas si je vais trop loin. Vous dites aussi avoir été en manque d'affectif... Est-ce que vous avez l'impression d'être passé à côté d'une bonne thérapie pour soigner cette blessure ?
Là encore, puisque c'est une inconnue pour moi, je ne peux pas répondre. En ce sens que je n'ai pas fait cette démarche. Mais là je crois qu'il... Nous sommes tous d'abord des êtres très sensibles, mais il y a une hypersensibilité... Que vous ayez dans le fond, ou non, cet amour, vous ne le percevez pas, ou en tout cas pas peut-être à sa juste valeur, ou peut-être que vous en demandez une surproduction, donc en ce sens vous allez souffrir. Donc je dois faire partie, si je peux me caractériser, de cette catégorie d'êtres hypersensibles, donc difficiles. (Nostalgie - 30 novembre 1996)
-----
Adolescente, j'ai toujours recherché des relations vraiment passionnelles avec les garçons et les filles. Je n'ai jamais vécu ces désirs. (Rock Land - Novembre 1988)
    

Vos réactions

Votre pseudo :