Rencontres avec Mylène FarmerQuand les fans croisent l'artiste

Voici les récits de fans qui ont eu la chance de croiser Mylène Farmer ou Laurent Boutonnat, devant leur domicile, à un concert, ou ailleurs...

Rapides anecdotes

- Le 12 septembre 2009, des fans attendaient Mylène à la sortie de sa résidence dans la journée, lors de son départ pour le Stade de France, et lorsqu'elle est sortie elle a signé des dédicaces.
- Le soir du 12 septembre 2010, après le Flashmob à Paris, des fans attendaient devant la résidence de Mylène. Lorsque celle-ci est passée, Benoît est venu et leur a demandé comme s'était passé le Flashmob. Les fans lui ont alors dit qu'une vidéo serait bientôt disponible sur Internet, et qu'en attendant des extraits étaient déjà en ligne. Pour ceux qui se demandaient si Mylène avait eu vent de ce petit cadeau...
- Le 12 décembre 2010, après son interview dans le journal de France 2 à 20h30, Mylène ne s'est pas arrêtée pour signer en sortant du bâtiment. En revanche, les supports des fans qui attendaient ce soir-là ont été pris avant le JT et redistribués dédicacés après ! Puis quand elle est passée en voiture en sortant, elle avait la vitre baissée et leur a dit "Merci beaucoup... Bonsoir...".


Récits de fans


Témoignage de Christel et Ines

  Dimanche 20 octobre 2013, à l'aéroport de Genève: Fleurs de Lys à la main,mon amie et moi attendons notre Mylène dans le hall(elle doit quitter la Suisse après les deux concerts de Palexpo). Ayant peu d'espoir de la voir mais notre instinct ce jour là nous persuade de rester. Nous sommes toutes les deux épuisées par le concert de la veille mais étrangement nous décidons de rester ici. Après plus de 4h30 de patience une apparition rousse arrive dans le hall. Je n'y crois pas!!!!! Elle passe avec son équipe juste en face de nous. Je suis pourtant incapable d'aller la voir,incapable de bouger. Elle porte un pantalon noir,les mêmes chaussures que sur scène (Monkey me),et une grosse paire de lunette de soleil noir. Elle à les cheveux attachés,et je la trouve particulièrement petite et très mince.Elle est tellement belle... Elle s'éloigne ensuite et je suis si triste de ne pas avoir pu l'aborder. Mais soudain,comme dans un rêve elle réapparaît dans le hall de l'aéroport tenant un café dans les mains(certainement pour sortir fumer une cigarette).Elle pose son café sur le comptoir et se dirige vers moi les bras grands ouverts.Elle vient d'elle même vers nous,je fonds immédiatement en larmes,c'est improbable et pourtant."Oh ne pleurez pas",en me prenant dans les bras.J'ai mon modèle et la femme que j'admire depuis 14ans dans mes bras.En essuyant difficilement mes larmes,je la remercie pour les moments magiques qu'elle nous offre.Mon amie lui souhaite bon retour.Elle nous remercie et trouve le bouquet de fleurs" magnifique".Nous pouvons admirer son plus beau sourire ce jour là.Je reste respectueuse sans demander un autographe,elle semble apprécier.Nous partageons un moment simple,humain et magique. Nous allons ensuite rejoindre notre voiture.A l'extérieur nous constatons qu'elle à récupéré son café et nous fait un signe de la main pour nous saluer. Son garde du corps nous demande gentillement de quitter les lieux,et nous souhaite bon retour. An après je ne réalise toujours pas.J'ai même retrouvé un cheveux roux sur mon manteau noir "Ben voilà,tu à l'ADN de Mylène"disait mon amie en rigolant.Elle est tellement gentille,discrète et si simple.Loin de certains clichés.C'est une femme timide et douce,elle sentait d'ailleurs si bon ce jour là. Ce fût une belle journée sans contrefaçon.


Témoignage de Violaine : rencontre avec Benoît Di Sabatino et... Liloup

  13 Septembre 2014, 10h45, nous sortons du métro et nous nous dirigeons vers l'entrée de la villa, il fait beau c'est déjà ça ! Nous voyons le gardien en train de parler avec un individu, on s'installe et commençons à attendre. Il vient nous voir, nous reconnait. On lui demande si Mylène est là, il nous dit qu'à priori oui mais qu'il ne l'a pas vu sortir depuis qu'il est arrivé. Il regarde alors nos tee shirts, nous avions en effet une surprise pour Mylène pour son anniversaire, qui était donc la veille. Des tee shirts inscrits « bon anniversaire MF » que Sarah, mon amie avait concocté. Il nous dit que c'est une superbe idée et qu'avec ça elle devrait être touchée et peut être s'arrêter. Nous papotons avec lui, il nous connait maintenant, il est très gentil et serviable. Midi arrive vite, nous commençons à manger, il commence à faire chaud. Les minutes passent et toujours pas de Mylène en vue, on espère qu'elle sorte afin de pouvoir lui souhaiter un bel anniversaire et tenté d'échanger quelques mots avec elle. La première fois que nous sommes venue, nous étions trois, notre amie charlotte n'a malheureusement pas pu nous accompagner ce samedi. Nous avions seulement vu que sa voiture nous passé devant. On papote, on s'occupe comme on peut, car cela commence à devenir long. Toujours personne... La gardienne arrive alors pour prendre le relais, elle vient nous voir pour savoir si on avait déposé quelque chose la dernière fois, on lui dit que oui mais les autographes ne sont pas encore prêt, elle aurait prit beaucoup de retard. 14h, 15h... 15h30 on commence à désespéré de l'a voir enfin sortir, il fait chaud, on s'impatiente mais on se dit qu'il faut garder espoir, on ne sait jamais ! Une nouvelle personne prend le relai de la garde, il vient nous voir également pour discuter avec nous...Bref, il me décourage un peu plus dans ses paroles, et nous dit alors que la meilleure des solutions est de rentré chez nous, qu'on attend pour rien. J'ai pensé alors à dire à Sarah, on s'en va, mais la chance à tournée d'un coup... Vers 16h, l'Audi noire sort enfin, mon dieu !! On se lève, le cœur palpitant de plus belle, on se met côte à côte, Sarah, fait voir de la main notre tee shirts et moi je fais juste un signe de main avec un petit sourire. Et la l'incroyable arrive ! La voiture s'arrête et la vitre avant s'ouvre !!! AAAH !

C'est Benoit tout souriant qui conduit, premier réflexe, nous regardons à l'arrière et nous voyons la belle Liloup, la chienne de Mylène tranquillement assise qui nous regarde de sa belle bouille. Elle est magnifique ! Benoit nous dit non Mylène n'est pas là. On lui explique alors qu'on avait une surprise pour elle, il nous dit qu'il a vu nos tee shirts. Il nous propose d'attendre un peu plus longtemps car il allait revenir avec elle un peu plus tard, contraintes par nos horaires de train, on lui répond qu'on sera là jusqu'à 17h30, il ne peut pas revenir avant. Dommage !! Je lui demande si il peut nous signer un petit quelque chose, il répond surpris de ma demande, je lui re-confirme. Il nous dit qu'il va se garer un peu plus loin, on suit alors la voiture, ne croyant pas à ce qui nous arrive, on se regarde les yeux déjà larmoyants mais on essaye de garder notre calme pour ne pas paraître hystériques devant lui. Il ouvre la porte et sort de la voiture, ce n'est pas possible on a Benoit le conjoint de Mylène devant nous !! Il nous propose de nous mettre côte à côte pour nous prendre en photo avec nos tee shirts pour l'a faire voir à Mylène le soir, on est tremblantes, on se prête au jeu, il nous fait voir la photo, super ! Il nous dit que Mylène va être contente et touchée de voir ça. On n'y croit pas du tout là, nous sommes ailleurs mais pourtant c'est bien réel. Il nous signe alors 2 autographes chacune, il avait l'air heureux de le faire. Liloup passe la tête entre les deux sièges avant pour faire voir qu'elle est encore là hihihi, à croquer, elle est vraiment très impressionnante. Benoit est vraiment un très bel homme, adorable. Il nous demande d'où on vient, on lui dit Rouen et Lyon. Pour finir, je lui dis embrassez Mylène de notre part, il nous répond qu'il le fera. C'est juste incroyable. On lui dit mille fois merci pour ce moment, il sourit. On le regarde s'éloigner puis là grosse claque, on fond en larmes, n'y croyant toujours pas. On regarde nos signatures. A défaut de ne pas avoir vu Mylène, on a rencontré son homme et son chien c'est déjà un super souvenir, et un très grand pas de fait. Il restera gravé à jamais. On se dit que Mylène à vu nos visages via la photo prise par Benoit, et qu'elle sera donc au courant de notre geste pour elle. On tenait vraiment à le remercier pour sa gentillesse, sa délicatesse. C'est un homme très accessible, très agréable aussi.
Une journée mémorable, la prochaine ce sera Mylène on l'espère de tout cœur. Juste une énorme envie d'y retourner.
Merci infiniment Benoit.



Témoignage de Angie B.

  Mercredi 12 juin 2013, jour béni ! Je suis directrice de centre de Loisirs dans le 16e arr de Paris (pas loin de chez Mylène en plus). Cette journée avait trés male commencé... Je devais passer la journée au Jardin d'Acclimatation avec un groupe d'enfants et ma collègue, et nous étions super en retard pour y aller, problèmes de RER etc. J'étais limite de tout annuler !! On arrive tant bien que mal au Jardin d'acclimatation vers 12h30; je fais la queue à la caisse pendant que ma collègue attend sur le côté avec les enfants... et là, qui je vois sortir du parc avec sa compagne ? Mr. Boutonnat en personne !! Au départ, me suis dis "je connais cette tête mais d'où ??" et tilt !! Mais le temps que je sorte mon portable pour faire une photo, il était déjà de dos et loin... J'étais dégoutée de l'avoir raté. La journée galère continuait ! Je me suis alors dis qu'il y avait peut-être Mylène aussi dans les parages ?! J'embarque mon groupe pour aller piqueniquer tout en "zyeutant" partout au cas où... et là, j'aperçois un tournage. Mon coeur battait à 100 à l'heure ! Je m'en approche, je regarde partout : rien ne se passe... Je rejoins ma collègue, installe les enfants à table et lui dit que je vais refaire un tour sur le tournage. Et là, Laurent Boutonnat était là de nouveau, avec sa compagne (qui est enceinte, au passage ! cool !!), à papoter à gauche à droite. Je n'ose pas le déranger en pleine conversation. Le tournage se passait dans une sorte de cabane en bois au bord de l'eau, et je n'arrivais pas à voir si il y avait Mylène ou pas. Il y avait un semblant d'anniversaire d'enfant... Du coup, je fais le tour pour aller sur l'autre rive (il y a un petit pont qui sépare les deux rives mais moi je ne pouvais pas passer par ce pont à cause du tournage). Pas de Mylène, snif ! Il était venu juste en visiteur sur ce tournage, d'après ce que j'ai entendu... Du coup, j'attends désespérément le moment où Laurent Boutonnat sera seul. Je retourne du côté où il se trouve et j'attends, prenant quelques photos en douce. Et d'un coup, il part avec sa compagne, par le pont ! Je pique un sprint pour refaire le tour, et là il arrive tranquille : je suis devant eux !! Je l'arrête en m'excusant, le coeur battant la chamade et les mains tremblantes. Je lui demande s'il est bien Laurent Boutonnat : confirmation avec un sourire !! Je bafouille un "je suis vraiment ravi de vous rencontrer, je suis fan de vous et de Mylène !" puis je lui demande si je peux faire une photo avec lui. Il a dit oui, OUF !! Il demande à sa compagne si elle peut faire la photo ! Vraiment adorable sa compagne. Je le remercie et lui souhaite un bon spectacle à la rentrée en lui disant que j'y serais, il me répond en rigolant qu'il espére que ça se passera bien !! Je les félicite aussi pour le futur bébé ! Ils sont repartis tranquillement, et moi je suis repartie vers ma collègue en riant, surexcitée d'avoir réussi à avoir ma photo avec Mr. Boutonnat (une part de Mylène !!). J'ai eu du mal à m'en remettre ! Je n'ai pas pu parler plus avec lui car je ne voulais pas le déranger plus longtemps et j'étais trop impressionnée, le cerveau totalement embrouillé. En tout cas, il est trés sympathique (même si sur la photo il ne sourit pas !!). Ils ont été vraiment adorables avec sa compagne. Merci beaucoup à eux deux pour ce souvenir incroyable !



Témoignage de Ophé

  Dimanche 14 avril 2013. Ma petite femme Carine, sa sœur Cécile, deux amies Nancy et Mumu, notre petit loulou (Ritchi notre chien) et moi-même décidons pour le fun d'aller jusqu'au domicile de Mylène. Vu que l'on venait de Belgique on s'était dit que c'était l'occasion. Donc arrivées sur place avec le soleil :-) nous discutions tranquillement "Quand" tout à coup Nancy me dit tout bêtement "Oh regarde il y a un chien qui passe sa tête de la voiture". Je regarde et vois Leeloo, le chien de Mylène et Benoit, qui passait sa tête par la fenêtre de la voiture. Donc je m'avance en faisant signe avec mon album et en chuchotant "Mylène ?". Là je la vois dans sa voiture à coté de Leeloo, avec comme conducteur Benoît... Là, la voiture s'avance un peu plus loin, puis deux minutes passent et tout d'un coup Benoît sort de la voiture venant vers nous en nous demandant nos support avec nos prénom (il est adorable). N'ayant pas prévu cela, les filles ont donné leur GSM (mdr) et un papier qui trainaît dans une poche ;-) et moi mon album que j'avais dans la voiture. Benoît retourne alors à la voiture les faire signer à Mylène. Il reviendra deux fois car il ne savait plus tous les prénoms (le pauvre, il y avait pas mal de prénom a retenir et sur quel support mdr). Et voilà notre dédicace a chacune. J'ai dit "Merci Mylène" et elle a sorti sa tête de la voiture en faisant signe de la main. Aucun mot ne pourrait décrire ce que j'ai ressenti à ce moment-là, mon corps en a tremblé de partout, et les larmes ont coulé de joie. Nous voici en photo avec notre sourire Béa ;-) Vous nous comprenez non ? Je souhaite à tout fan respectueux de vivre un moment comme celui là. Mylène Forever.




Témoignage de Cédric et Florian

  23 septembre 2011. Mon ami et moi arrivons sur Paris pour un Week-end, comme a chaque foi, nous ne pouvons nous empêcher de faire un petit passage devant la résidence de Mylène, mais rien, hormis de belle berling vitres teintées qui s'y rendent... Nous allons ensuite chez un disquaire sur Paris. Discutant de notre passion pour Mylène avec le vendeur, nous apprenons l'adresse des bureaux de Mr Boutonnat. N'y croyant pas tellement, nous décidons de nous y rendre tout de même, histoire de dire que nous avons vu ses bureaux. Nous y restons un petit temps, on y voit des silhouettes traversant de part et d'autre ces bureaux. Impossible de déterminer de qui il s'agit. Nous y restons un quart d'heure, puis voyant le temps défiler, nous décidons de partir dans peu de temps.
C'est alors qu'arrive une grosse voiture, vitres teintés, qui se gare en double file juste devant l'entrée. Nous faisons marche arrière, car nous nous doutons que quelqu'un est bien ici, mais qui ? La voiture se gare, 10-15 min passe, le chauffeur monte, ressort avec un sac qu'il mettra dans le coffre. Nous attendons toujours, la boule au ventre. Le chauffeur se replace de nouveau en double file, face à la sortie des bureaux et il rentre à pied. 5 petites minutes plus tard, il sort accompagné d'un homme de grande taille, vêtu d'une grande veste noir, c'est Laurent Boutonnat !! Nos ventres se tordent dans tous les sens, que faire ? Il ne semblait pas presser du tout, ouvre le coffre... Mon ami reste bloquer face à lui, je me dit que c'est peut être l'unique chance de ma vie de lui parler. Je m’approche, et lui lance un timide « Excuser moi, pouvez me signer un autographe ? » Il me répond « Euh oui bien sur, mais avancer vers moi, n'allez pas vous faire écraser ». Je m'approche donc de lui avec mon ami. Nous lui demandons si nous pouvons lui serrer la main, et nous le remercions. Nous sortons nos supports, il demande tout d’abord le prénom de mon ami, puis le mien. Il rigole en voyant le support du DVD du Mylenium tour en disant : « Ah mais je n'y suis pour rien moi, juste les chansons ! » Ne pensant pas du tout rencontrer Mr Boutonnat, j'avais pris avec moi le single Oui mais... Non, produit par RedOnne. Bref... Il redit à nouveau à mon ami « Venez vers moi ne vous faite pas écraser ». Il nous salut, et nous souhaite une bonne soirée, puis s'en va.
Un homme d'une grande gentillesse et d'une grande simplicité. A peine 3 minutes de bonheur, Merci.




Témoignage de Paola

  22 avril 2011. Tous les fans rêvent de rencontrer Mylène Farmer. Moi aussi, et mon rêve s'est exaucé le 22 avril 2011, complètement par hasard.
Je pensais que cette journée allait être banale, je m'apprêtais à aller à la soirée Xtented Party le lendemain et ma mère a décidé d'aller faire du shopping avec moi à Châtelet. Journée normale donc. En chemin, elle me dit:" et si nous passions devant ce café qu'elle fréquente? C'est le chemin de toutes façons". J'acquièçe, mais sans grand espoir car je me dis que c'est le week end de Pâques et qu'elle doit surement être partie en vacances, où à Londres, selon les rumeurs du tournage de L'ombre des autres. Je n'avais donc amené aucun support. La voiture passe donc devant le Plaza Athénée, et qui on voit en terrasse, à déjeuner tranquillement, les cheveux roux relevés avec une pince et des Ray Ban? Non, pas Axelle Red, ni Régine! lol! Mylène Farmer!! Mon coeur bat la chamade. Ma mère m'a dit à ce moment là: "c'est bon, tu l'as vu, on s'en va!" et là, outrée, je dis :" mais non! c'est la chance de ma vie, c'est très rare, je peux pas laisser passer ça!" Elle comprend et se gare à une rue du café. Ma mère prend un morceau de son carnet de chèque de la BNP Paribas car on avait que ça à faire dédicacer, et on se dirige en tremblant vers sa table (ma mère, tremblant qu'elle nous envoie balader car elle était en train de manger et moi tremblant d'émotions). J'ai voulu que ma mère lui parle en premier, et elle lui a dit:" Pardonnez-moi Mylène de vous déranger en train de déjeuner, mais ma fille est l'une de vos plus grande fan". Là, Mylène me regarde et se met à rire légèrement. Elle pousse son assiette et je lui donne le papier pour l'autographe. Elle regarde derrière et voyant le sigle BNP Paribas, elle rit de plus belle. Je lui dis d'une petite voix:" désolée, ce n'était pas prévu, je n'ai amené aucun support..." et là, elle me fait un grand sourire en me disant: "ce n'est pas grave". Elle me demande mon nom, je lui dis :" Paola. P-A-O-L-A" . Elle signe l'autographe, me le tend. Je lui dis que je l'admire, et "merci pour tout". Je m'apprête à partir quand elle me retient légèrement le bras de sa main douce et me dit:" attendez, je vous embrasse". Elle me serre contre elle et me caresse le dos avec sa main. J'avais envie de pleurer, mais je retenais mes larmes en me disant: "n'explose pas en larmes, c'est la honte". Elle me regarde, voit mon visage au bord des larmes style les larmes dans la gorge, me sourit et me fait la bise. Puis, elle me dit de sa voix douce :" au revoir Paola" et elle dit aussi au revoir à ma mère avec un grand sourire. Je m'éloigne et ensuite, j'explose et sanglots! Ce fut le plus beau jour de ma vie!




Témoignage de Albin

  31 août 2010. Un ami a pris le vinyle de mon album préféré et est allé voir une femme auquel nous pensons tous très fort... elle déjeunait au côté de Christophe... et il a patienté... une dernière bouffée de cigarette et elle est sortie du restaurant... et là elle lui a offert un beau sourire, Philippe (le chauffeur) est venu à sa rencontre, prendre le support et mon ami a expliqué que c'était pour l'anniversaire d'un proche, que si Mylène pouvait mettre un petit message ou un petit dessin... et voilà je suis un garçon comblé aujourd'hui, mon premier autographe, sur l'album que je me suis acheté en premier en plus... un rêve que je souhaite à tous :)



Témoignage de Croqueuse de tagadas

  19 septembre 2009. Devant une porte au niveau des tribunes basses ouest, je m'arrête net : Laurent Boutonnat, là, sous mes yeux, en train de fumer sa pipe et discuter avec une femme blonde vêtue de noir (et portant le logo rouge des vigiles de la tournée il me semble). Benoît est près d'eux, ainsi que le percussionniste du concert. Je suis à quelques mètres de lui, une barrière nous sépare. Et je me retrouve toute bête. Que faire? ( parce qu'il faut savoir (qui ne le sait pas encore?) que Laurent Boutonnat est l'une des personnes que j'admire le plus, et qui,je dois l'avouer, ne me laisse pas indifférente). Eux ne semblent pas nous voir, un groupe de personnes chargées de la sécurité se trouvant contre la barrière les cachant à moitié. J'essaie de rester "digne", n'ayant pas du tout l'envie de dégager l'impression d'être une groupie hystérique. Et là je me dis: prends au moins des photos et vidéos, sinon tu vas le regretter amèrement. Je demande à ma cousine de m'aider à être la + discrète possible, faisant semblant de la prendre en photo. Un fou rire nous prend, tant la situation nous paraît à la fois absurde et irréelle à la fois! Et là on entend un "Vous êtes très discrètes mesdemoiselles". Je me retourne vivement: un homme chargé de la sécurité nous sourit, ayant surpris notre petit manège. Bon, j'ai mes vidéos, mais je n'oublie pas l'envie de le remercier qui me tient à coeur. Ma cousine part chercher une amie. Celle-ci arrive et me trouve paralysée, ne sachant quoi faire. Elle me dit que je devrais lui demander un autographe. Cette idée ne me plaît qu'à moitié, toujours cette peur de passer pour une groupie. Et puis je me dis que c'est la seule solution pour qu'il me voit, me donnant ainsi l'occasion de tenter de lui parler. Je trouve une enveloppe vierge dans ma poche, j'emprunte le stylo d'un vigile (très sympathique au passage), et je reste indécise. Pas envie de le couper en pleine conversation. Mon amie me dit de demander à Benoît. Sa réputation d'être très avenant avec le public de Mylène me convainc. Je l'interpelle d'un "S'il vous plaît" , il me regarde et s'approche. Je lui dis quelque chose comme "Est-ce que je peux vous demander un autographe?" (et là mon amie me regarde l'air de dire "Mais qu'est-ce que tu fais?". Le truc c'est que je ne me voyais pas demander cash à Benoît d'aller chercher Laurent , le pauvre doit en avoir marre de faire le coursier). Il s'exécute très gentiment puis me demande mon prénom et me dit: "avec deux e ? ". S'en suit un rire moqueur de mon amie (Benoît n'a pas rigolé lui !). Il me rend mon enveloppe et là je prends mon courage à 2 mains à nouveau : "Est-ce que je peux abuser et demander un autographe à Laurent?". Sa réaction est très drôle, très mignonne ^^ Il fait une tête l'air de dire "Oulah qu'est-ce qu'elle me demande là", mais toujours souriant. Mon amie balance alors un "ça a l'air mal engagé" et Benoît a rigolé l'air de confirmer. Il fait quelques pas en arrière pour parler à Laurent (qui ne m'a pas vue me semble-t-il ), j'entends celui-ci lui répondre quelque chose comme "Demande-lui son papier". Il me semble que Laurent trouve la situation assez comique puisque je le vois rire à moitié (je n'ose pas trop le regarder, la timidité ayant repris le dessus). Je parle en même temps à mon amie, et en le regardant à nouveau je le vois me lancer un "il fonctionne pas ce stylo", tout sourire , l'air faussement râleur. Il met alors la main dans sa veste pour en ressortir son stylo personnel, et termine mon autographe. Benoît me le rend, je regarde Laurent dans les yeux et je lui lance des "merci" suivi d'un "merci pour tout", ce à quoi il me répond avec des "merci (beaucoup, à vous? )" , tout sourire (de son doux sourire ) , très gentiment. Bref je fonds littéralement. (pour l'anecdote je suis presque sûre qu'il avait retiré ses lunettes de soleil à ce moment là). Je commence à m'éloigner doucement, réalisant que je tremble un peu, et qu'un sourire niais s'est affiché sur mon visage (il mettra bien une heure à disparaître). La suite de la soirée ne fut qu'enchantement.


Témoignage de B.H

25 mars 2010. Je voulais visiter un lieu de reception pour le taf avant de me rendre compte que l'établissement a fermé. Je me retourne pour repartir et la je croise Laurent et son garde du corps. Je mets a me dire " j'y vais ou pas" et je me suis dit que ca aurait été stupide de pas l'acoster 2mn une fois dans ma vie. Il marche vite il avait deja remonté la rue, je me depeche et j'arrive a sa porté... "Mr Boutonnat Mr Boutonnat" Il se retourne, surpris, je m'excuse et lui demande un autographe, tout tremblant de ma rencontre, il me fait un sourire enorme. Il sort sa plume, prend mon papier (un dossier de présentation d"un prestataire ) Me demande mon nom et comme mon support est mou il a été obligé de s'accroupir en pleine rue La vraiment j'avais honte de l'avoir deranger mais il était tout content de le faire visiblement. Il me refile mon papier en me disant "Attention il faut que sa seche" enfin voila... cétait court mais j'ai trouvé cet homme tres chaleureux et disponible. Un grand sourire. Il est impressionnant ! Je tremblais comme un cretin. Et je vais etre honnete, j'ai pensé a tout le MFIC en lui parlant . J'avais envie de lui parler mais bon...le molosse a coté avait deja envie de me defoncer pour que je lui foute la paix Oui oui c'était pas un ami mais bien un garde du corps. En tout cas je suis vraiment de l'avoir rencontré. Il est d'une tres grande simplicité, tout sourire.



Témoignage de Cyril Xavier

J'ai rencontré plusieurs fois Mylène.

  16 janvier 1997
La toute première fois. Ce fut vers 16H à l'angle des rues St Denis et de la grande truanderie dans les Halles à Paris. Un croisement furtif de quelques secondes. Ce qui était Incroyable, presque hallucinant fut le fait qu'elle se promène sans protection en plein coeur de paris, en pleine après midi d'hiver dans une rue peu sécure. Absolument déconcertant. Elle avait un long manteau, une grosse pince à cheveux, elle portait un gros sac à la main Elle était accompagnée de Jeff Dalhgren (en jean de cuir) ce qui m'a confirmé que c'était bien elle.

  21 septembre 1999
Dans les backstages du Dôme de Marseille, j'avais rendez-vous avec Mr Jean-Claude Camus (producteur de Johnny et ami de Thierry Suc) vers 19H30, à 1h30 de la première du Mylenium Tour. Mylène était recluse dans sa loge. J'ai alors pu assister aux encouragements des rarissimes VIP autorisés à pénétrer dans l'alcôve "bunkerisée". Accompagnant Jean-claude et Thierry à la porte de sa loge où l'on m'a demandé dans un premier temps d'attendre, puis Thierry m'a fait signe d'approcher, ma réaction timide fut de d'abord refuser, pétrifié de trac, mais mon sang n'a fait qu'un tour et je me suis finalement quelque peu avancé (réalisant l'occasion ultra privilégiée qui m'était accordée) découvrant un mini sanctuaire orné de lys blanc et de voilages derrière lesquels se dissimulait une Mylène en peignoir blanc maquillée et "yucatisée". Je lui ai proféré un "Merci d'exister" qu'elle me retourna à son tour. Puis tout le monde s'est retiré la laissant seule jusqu'à l'heure fatidique.

  20 janvier 2001
Ce samedi, vers 23H30. J'étais invité au NRJ Music Award au Palais des festivals à Cannes par Anthony Souchet ami de Mylène et de membre de la production. Et donc très bien placé, Au 1er rang juste devant le petit escalier qu'empruntaient les lauréats pour aller récupérer leur trophée, en bordure de l'allée. J'étais dans la confidence, concernant le secret de polichinelle de la venue de Mylène en guise de final de l'émission (en direct sur TF1) Mylène apparue donc bel et bien, tel une sylphide quittant sa coulisse, pantacourt noir et boléro de coton blanc noué sous la poitrine sur talons hauts; S'avançant vers moi du fond de la salle d'un pas gracieux. Une fois arrivée à ma hauteur juste avant de gravir les marches pour atteindre la scène, je n'ai pu que me lever d'un saut et l'embrasser dans un élan sincère et vif. Dans l'émoi, Mes lèvres ripèrent sur la commissure de sa bouche poudrée, alors qu'en me retirant mes mains frôlèrent sa poitrine. Mylène me jeta alors un regard de stupeur, figée 1 seconde par l'audace de ma missive. Puis continua stoïque son chemin vers Christophe Lambert en charge de lui remettre son prix. J'avais embrassé l'icône absolue, bravant tous les interdits. Mylène était mienne devant des millions de téléspectateurs, le temps d'une seconde furtive, à présent dissoute dans l'éternité de mon instant X. Un instant magique immortalisé par la télévision !



Témoignage de TiteFarmer

  14 juin 2009. Mon copain et moi sommes arrivés devant France Televisions vers 19H30... une vingtaine de fans était déjà là. Mylène était déjà arrivée... mais ouf, rien loupé : elle n'avait ni signé d'autographes, ni fait signe. Vers 19H50, Stéphanie est arrivée... je n'ai rien contre elle, j'ai juste halluciné de la voir encore là... sachant qu'elle était à Lyon ce week end si je ne me trompe pas.
L'attente est sympa : on voit sortir Laurent Gerra, on est invité à participer à l'émission Ce soir (ou jamais!) mercredi soir. On papote avec certains fans (très sympas).
Le dilemme : par où va t elle sortir ?! On change toutes les 10 minutes de place... (je passe l'épisode où des canards nous chient dessus. ) Finalement, tout le monde se met à un même endroit : devant la porte des livraisons... fermée par des grilles.
20H30 approche, on sait qu'elle va sortir.
Un taxi rentre par la porte. On voit plusieurs personnes arrivés derrière les grilles. Trois silhouettes semblent s'approcher des grilles. Au milieu, une silhouette familière : Mylène... à pied, la démarche élégante... zen...
Personne n'y croit... mais si, elle vient vers nous à pied jusqu'à la grille. On pense tous qu'elle va venir signer des autographes. Mon coeur bat à cent à l'heure... les larmes aux yeux. Quand elle arrive à notre niveau, vraiment toute proche de la grille, on comprend vite que non, elle ne restera pas. Elle nous dit : "Je suis désolée, j'ai un planning chargé, je dois aller à l'aéroport".
On lui crie des "merci", "on t'aime", "t'es belle!"... elle sourit. S'en va. Se retourne. Avance à nouveau vers une porte avec ses gardes du corps. Nous fait un dernier signe de la main.
C'était magique. Je ne réalise pas encore. Elle est tout simplement magnifique.
En 10 ans que je suis fan, c'est la première fois que je la vois dans ces conditions. Un vrai bonheur.
Merci à elle.


Témoignage de Moi-même-Moitié

  17 octobre 2008. Ce vendredi j'ai eu la chance de rencontrer Mylène Farmer. Pas de photo bien sûr, mais quelques mots echangés avec la star. Une dédicace du dernier album, avec celle également de Laurent Boutonnat qui se trouve alors avec Mylène. Et pour finir en beauté, j'ai eu le droit à "la bise"... Un rêve réalisé...

Témoignage de Jayne

  Un dimanche de début d'été en 1988, je décide de manger un morceau chez Francis un restaurant près d'Alma-Marceau. C'est calme à 14h00, je m'installe en terasse et je commande. Vu que c'est un restaurant qui à l'époque voyait passer des people, je jette un coup d'oeil au cas ou... A deux tables sur ma droite, je vois un chignon roux abricot et je comprends immédiatement que c'est Mylène! Je ne suis pas allée la déranger mais je l'ai observée. Elle était avec un homme, à ce moment là je ne connaissais pas encore bien son entourage. Ce qui m'a surprise, c'est qu'elle parlait peu ou bas, l'homme à ses cotés idem! d'habitude à table on papote, là non, de la discrétion. Son maintien était superbe, port de tête altier, de la classe, et un visage doux et effacé en même temps, elle avait une peau de pêche ( je comprends l'allusion dans Tristana), j'ai rarement vu une peau si fine et lumineuse, çà m'a marqué, je l'ai encore en mémoire. Bref, ce n'est qu'une rencontre à trois mètres, mais pendant 45 minutes!!

Témoignage de Lukka

  Le dimanche 31 août 2008, après l'interview de Mylène au JT de TF1, la Mercedes noire est sortie vers 21h du parking souterrain de TF1 et s'est arrêtée devant les quelques fans présents. Mylène a baissé sa vitre et a signé des autographes pendant un bon quart d'heure. Elle était comme à son habitude, très simple, charmante... Mon album Point de Suture a été dédicacé... Nous étions une vingtaine sur place. Mylène était vraiment adorable; seule condition pour les dédicaces : aucune photo. Nous avons d'ailleurs empêché un paparazzi d'en prendre. Nous sommes allés chacun notre tour à la portière afin de lui donner notre support pour la dédicace et lui dire quelques mots... Merveilleux souvenir !

Témoignage de ByConstellaire

  Cette journée du vendredi 18 avril... Je ne suis pas prête de l'oublier...

Tout commence le matin : Gilles me demande d'appeler Carine pour savoir ce qu'elle prévoit de faire dans la soirée. Pas grand chose de prévu : elle doit voir sa copine Marie cet après midi. Nous nous joignons à elle. Rendez vous devant chez Mylène. Je prends à tout hasard la pochette d'Anamorphosée (oui, je sais, j'ai peu de chances de la voir devant chez elle, mais en proportion, j'ai plus de chance de la voir devant chez elle que devant chez moi). Carine est déjà là, avec Marie et Sasa. On s'installe, on discute, en attendant que Lauranne vienne nous rejoindre. Ensuite, nous délaissons notre bout de trottoir pour aller boire un verre. Le service est long, du coup, Lauranne et Sasa doivent boire en vitesse leur chocolat pour rejoindre d'autres lieux pour la soirée. L'ami de Marie nous rejoint alors. Nous prenons la voiture, direction Courbevoie pour aller chercher Delphine à son salon de coiffure.

Nous allons manger au japonais - grande histoire, pour certain... A la fin du repas, Carine propose de retourner chez Mylène. Il pleut, il est un peu tard, mais tant pis, nous y allons quand même. Delphine nous accompagne dans la voiture, Marie son ami et Carine prennent les transports. Nous voici à nouveau sur notre bout de trottoir. Nous sommes les premiers. Soudain, une voiture noire arrive. Carine, Marie et son ami arrivent tout juste de la station de métro. Delphine me dit : "je crois que c'est elle..." C'est idiot, mais je ne l'ai pas crue. J'ai passé plusieurs heures à l'attendre devant chez elle, et là qu'elle arrive, je n'y croit tout simplement pas. Je me fige, j'ai une boule dans le ventre, l'esprit qui tourbillonne. Nous traversons, la voiture passe la barrière... Elle s'arrête!!! Doucement, doucement, on range les appareils photos, on reste calme surtout....
Benoît, le compagnon de Mylène sort de la voiture, c'est lui qui conduit. Il vient nous voir, et très gentiment nous demande nos supports et nos prénoms. Je sors ma pochette de CD, les filles arrachent quelques feuilles du cahier de cours de Marie. nous lui remettons le tout. "Vous pourriez dire à Mylène que nous sommes très heureux de son retour..." Je reste figée... J'ai demandé une dédicace pour Gilles et moi.... Benoît ouvre la portière côté passager, j'aperçois une paire de cuissardes noires... Nous nous regardons tous, avec des étoiles dans les yeux, nous n'y croyons pas encore. Des yeux brillants, quelques larmes tombent, les mains qui tremblent... Surtout, rester encore calmes... Benoît revient, nous rend nos supports, nous le remercions encore et encore. Il rejoint la voiture... La portière passager est encore ouverte... Et là, Mylène passe la tête à l'extérieur, grand sourire, et nous regarde, un par un... Elle nous a tous vus... Elle nous fait un gracieux signe de la main.... Cheveux lâchés, peu maquillée, sourire sincère... Qu'elle est belle...
La voiture repart, nous la regardons partir...
On se regarde tous, on n'y croit encore pas... Pourtant, nous avons nos signatures, nos dédicaces... Nous avons en tête son regard, sa gentillesse... Nous avons vu Benoît, adorable, très souriant...Nous avons eu notre Instant X (copyright Carine...) et il est déjà fini... Enfin, je croit que nous commençons à réaliser. Photos avec nos autographes, photos de groupe, embrassades, coups de fil, encore un moment fort, à graver dans nos esprits...

Nous n'arrivons pas à partir, à nous séparer comme ça... Encore quelques minutes...

Nous venons de vivre quelque chose d'exceptionnel....

"C'est l'Instant X,
Qu'on attend comme le messie,
Comme l'instant magique..."

Merci Benoît, Merci Mylène....

Merci à tous ceux qui étaient présents...

Merci à ma bonne étoile...



Témoignage de Moi-même-Moitié

 5 décembre 2007 : Rencontre avec Laurent Boutonnat
Sortie du film tant attendu GIORGINO
... et a 11h du matin avec ma chere Ninie
rencontre et dedicace avec le maitre du film: Laurent Boutonnat
un homme simple ; gentil ; accessible et genereux...
il nous a chaleureusement remercier de l avoir soutenu pour ce film tout au long de ces années...

  


Témoignage de MelleMimy

  Dernière semaine de l'été 2008. J'héberge Morgane pour une bonne semaine dans mon nouvel appartement
parisien. Depuis 2 ou 3 jours, nous attendions avec Julien, patiemment (de toute manière on est
réputés pour ça hein) devant la propriété de Mylène et Benoit, sans rien. Si ! On avait vu la voiture un
après-midi, Manu nous avais signalés que c'était bien elle, tous bouche bé, en rang d'oignons, très
cons.... « Qu'est ce qu'elle était belle la vitre noire de Mylène... » , Benoit la suivant derrière. Bref. Ni une ni deux, parce que oui, nous sommes très têtues, nous voulions l'avoir cet autographe ! Peu
importait le fait que nous la voyons pas, mais la signature, on l'assurait, on l'aura ! Quelle perspicacité
je vous jure...

Samedi 20 septembre 2008, on nous conseillait d'aller là bas après le concert de la Madone. Julien, Morgane
et moi attendions aux alentours de 22h devant le grand portail noir, en vain. Rien, des Audi, et encore
des Audi... Une voiture noire ralentissait d'un coup à côté de nous, gênée, je n'avais pas osé regarder à
travers la vitre noire, Morgane si... Non ! Elle est revenue trop rapidement, ce n'était pas elle. Minuit,
minuit et quart, et demi, fatigués et un peu déçus, nous reprenions le métro. « Ouais mais moi je le
sentais pas ce soir », dixit Morgane. « Ouais, ben Mylène ou pas, je suis trop crevé, demain je ne pense pas que je vous accompagnerai ! » dit Julien. « Et si demain ça serai la bonne, tu vas pas être un peu vert ? », lui dis-je. « Bah, tant pis, vous m'enverrai un message, mais j'veux être au courant hein ! » « PAS DE SOUCI ! » Et nous rentrions bredouille.

Le lendemain, dernier jour d'été, et jour de l'ultime concert de Madonna. SOS BROSSE A DENTS !
Morgane l'avait oublié chez elle, on part à sa recherche. Une petite promenade au marché, moi,
nouvelle venue au quartier, on m'offre un bouquet de roses en signe de bienvenue : « J'adooore
Paris ! ». Repas royal, le ventre rempli, le concert de Madonna sur NRJparis, on prend le métro
direction Hotel de Ville. Notre Dame, le Théâtre du Châtelet, une braderie (oui, outre le fait d'être fan de
Mylène, on l'est aussi pour les braderies) et les velibs ! Tranquillement, nous nous dirigeons vers la
propriété tant attendue, en velib donc. On passe devant, personne. « On a le temps de se boire un
chocolat ? » C'est parti ! Aux environs de 19h, le stress commence à monter : « Jure, si on l'a ce soir, on rentre en velib ! » « Ok ! Pari tenu ! ». On se dirige tranquillement vers le lieu (on commençait à avoir nos habitudes hihi), s'assoit sur une rembarde de la rue, écoute la musique, danse pour se réchauffer un peu (oui, parce que Paris le soir en septembre, il caille ! Faut pas croire ! Non, je ne
l'aurai jamais fait en hiver, je peux vous l'assurer !) « C'est marrant, ce soir, c'est pas pareil que les
autres fois... » Le gardien vient nous voir, on sympathise avec lui (très sympa d'ailleurs), Madonna
dans les oreilles (après Point de Suture) « Give it to me, yeeeaah ! ». Et, d'un coup, une voiture noire arrive : « C'est la plaque, c'est Mylène » « Oui, je vois Benoit ». Elle passait juste à côté de nous, son portable à la main, tête baissée. Dans le calme (ce qui m'a d'ailleurs beaucoup étonné), je range mon mp3, sors le single. La voiture s'arrête, Benoit sort, vient vers nous : « Bonsoir, vous avez quelque chose à faire signer ? » « Oui oui, voilà» « C'est à quel nom ? Vous avez pas des post-it ? » (dans ma tête, ben heu non on est pas habitués !) « Vous voulez un stylo peut être ? », dis-je. « Heu oui, ça
serait mieux ! » affirma Benoit. Il parti vers la voiture, donna nos supports à Mylène, nous, toujours les
yeux écarquillés, déjà mille fois heureuses que cela nous arrive ! Benoit revient, nous les redonnes
(« Bonne soirée, et merci ! » on a dit), caresse le chat qui était à l'entrée, Morgane de dos, moi qui fixait la voiture, et « AHH ! », je lui tapote l'épaule. La portière passager s'ouvre et Mylène est apparue, un grand sourire jusqu'aux oreilles, avec un signe de la main, on y croyait pas...
Ils sont repartis, le gardien revient nous voir, nous disant qu'il était très content pour nous (oui, nous
aussi on est très contente pour nous ! Dans ces moments là, on ne peut être qu'égoïste !)
Et c'est parti pour le retour en velib ! On geulait dans la rue, on s'est gourées je ne sais pas combien de
fois de trajet, on chantait « C'est une beeeelle journée, je vais me coucher !!! Une si beeeelle journée qui s'achèèèèveuh !! Donne l'envie d'Aimer !!!! » « S'en fout on la vu la rousse ! » « Ouaiiiiiss !!!! » Une montée interminable (Avenue Gambetta, je te hais...), deux heures d'efforts avec à la clé la tête remplie d'étoiles ! On regarde encore et encore la signature, dodo.

Le lendemain, non, ce n'est pas un rêve, bordel ! En tout cas, Mylène nous a montré
qu'elle avait un infini respect et qu'elle aime, son public.

C'est la première fois que nous la voyions (faute de n'avoir pas encore été aux concerts) ; Merci
Infiniment.

Merci à Salomé et Julien.

Témoignage de Maxwell271081

  C'était un samedi habituel, adorant la ville de Paris je m'y rends une à deux fois par mois, je vais assez rarement en face de chez Mylène, j'étais avec mon ex-copine au café d'en face en train de boire un coca a 3,80 euros mdr sur la terrasse chauffée.
Le barman dit à d'autres fans (deux autres personnes derrière nous qui squattent souvent et qui voient souvent Mylène apparemment) "Mylène n'est pas sortie pour le moment", je me suis dit mdr qu'est ce qu'il raconte celui la comme si elle allait sortir maintenant !!. Bien évidemment je n'avais ni feuille ni stylo (étant donné que je n'avais pas croisé Mylène pendant près de 2 ans).
Une grosse Mercedes noire arrive vitres teintées avec un bodyguard qui stationnent warning en train de fumer clopes sur clopes. Je me dis tient bizarre finalement Mylène est peut être là. Trois fans arrivent, un mec, une nana et un petit bébé, direct ils s'assoient sur le banc et me regardent avec ma copine mdr. Ils ont compris qu'on était fan.
Tout d'un coup la porte s'ouvre, le bodyguard entre la voiture dans sa porte cochère. Je me dis « fait chier Mylène soit ne sort pas soit est overbooké lol et veut pas trop discuter avec ses fans, c’est foutu ». Je paye au café en mettant ma veste, la porte s'ouvre avec le bodyguard et Mylène. Celui ci s'arrête, je ne sais pas pourquoi. Mylène ouvre la porte (la fan avec le bébé soulève le bébé qui avait un tee-shirt avec écrit MF dessus). Du coup je traverse la rue, tellement peur je me dis « merde j'ai pas de stylo ni de feuille », mon ex me donne tout ça je la remercierais jamais assez. Je retourne devant la voiture Mylène était avec Anthony Souchet (il devait apparemment être chez elle !!!) Je m'approche et lui dis bonjour en tremblant, elle rit et me dit « oui c'est pour qui? », je lui lance un « Maxime » toujours en tremblant. Elle me répond « beau prénom », je lui dis merci puis je lui dis « j'ai tellement de choses que j'aimerais vous dire mais je vous dis juste merci pour tout ». Elle me répond « merci à vous » et la je commence à avoir les larmes aux yeux…
Et depuis ce jour, Mylène sera toujours gravée dans mon cœur... Je suis pétrifié, je n’arrive plus parler pendant 10 minutes. C'était le plus beau jour de ma vie!!


Témoignage de Links

  4 septembre 2004. Quelques fans qui étaient au concert de Madonna vienne nous dire, ou nous confirmer, qu'elle était bien présente au concert et qu'elle a même signé quelques autographes. Au niveau de sa tenue, elle était avec des cuissardes (lol) et un jolie petit haut ainsi qu'une grande veste...
Nous étions assis sur le banc (ndlr : devant chez Mylène) quand tout d'un coup un fan dit tout doucement « les voilà », et surprise nous apercevons Mylène et Benoît au bout de la rue a pied !! Oui oui, à pied...
Mais nous avons quand même peur qu'elle ne s'arrête pas !! On reste assis sur le banc et on lui balance un « Bonsoir », voyant qu'elle veut bien signer (ndlr : des autographes) je m'approche tranquillement vers elle... (et Benoît).  Elle signera à tout le monde présent avec des sourires en veux-tu en voila et quelques réponses à nos questions un peu neuneu du genre « Avez-vous aimé le concert de Madonna ? ». Bref un très grand moment ! De plus je lui demande si je peux lui faire la bise !!! Oh mon dieu elle m'attrape par l'épaule et je lui fais deu
    

Vos réactions

Votre pseudo :