À quoi je sers...Single de Mylène Farmer - 1989

Pochette single À quoi je sers...


Crédits du single À quoi je sers...

Paroles : Mylène Farmer
Musique : Laurent Boutonnat
Extrait de : ce single est un inédit n'étant extrait d'aucun album studio
Photo pochette : Marianne Rosenstiehl
Design pochette : Jean-Paul Théodule


Ventes :
160 000
ex.

Classements :
Top 50 Singles - France
Entrée le 12/08/1989 - Sortie le 18/11/1989
29 18 23 18 19 18 16 16 22 27 28 26 37 44 OUT

Récompenses musicales :
- Single d'Argent :



Rétrospective du single À quoi je sers...

        A quoi je sers… est le onzième single de Mylène Farmer. Il s’agit d’un titre inédit, qui n’est donc extrait d’aucun album.

        En mai 1989, Mylène Farmer donne le coup d’envoi de sa première tournée, d’abord à Saint-Etienne, puis au Palais des Sports à Paris, pour une dizaine de dates. La réussite est totale, le baptême du feu est réussi. Mylène ressort très marquée de cette expérience. Alors qu’elle est toute auréolée de gloire et de succès, elle écrit l’un de ses textes les plus pessimistes : A quoi je sers…. La musique triste mais rythmée de Laurent Boutonnat donne à la chanson l’énergie du désespoir.
        La chanson (et sa face b La veuve noire, où Mylène évoque avec cynisme la scène et sa rencontre avec le public) a été écrite en juin 1989, dans une villa sur les hauteurs de Nice où elle prenait un peu de repos avec Laurent Boutonnat, avant d’entamer sa tournée en province au mois de septembre.
        Le clip de la chanson, tourné en noir et blanc, nous montre Mylène traversant le Styx, fleuve des morts. Elle y retrouve tous les personnages défunts de ses précédents clips : la rivale de Libertine, Rasoukine, le capitaine Alec Parker, le marionnettiste, et le toréador. La boucle est bouclée, c’est la fin d’une époque. Suite à ce clip, les fans de l’époque crurent que Mylène veuille mettre fin à sa carrière après sa tournée !
        Pour ce single, Mylène n’effectue que trois télévisions en l’espace de quinze jours. Ces trois émissions sont diffusées début septembre, avant les dates en province de la tournée de Mylène. Dans les trois émissions en prime-time, Mylène est accompagnée du guitariste Slim Pezin. Le succès n’est pas aussi fort que pour les singles précédents, mais ce sont tout de même entre 150.000 et 200.000 exemplaires qui trouvent acquéreurs, et la chanson acquiert chez les fans une grande popularité qui ne s’est jamais démentie.
        Naturellement, la chanson est intégrée à la tournée de 1989 qui débute au moment même de l’exploitation du single. Suite à cela, bien que la chanson ait été envisagée lors de la préparation du ‘Mylenium Tour’ en 1999, il faut attendre vingt ans avant de la réentendre sur scène. A la surprise générale, A quoi je sers... est en effet interprétée une nouvelle fois lors de la tournée des salles de 2009 !


Chronologie du single À quoi je sers...

07/1989 - Première diffusion radio
17/07/1989 - Sortie commerce single
08/1989 - Première diffusion clip
08/1989 - Tournage clip (Deux jours au lac de Grand Lieu, près de Nantes)


Articles de presse sur le single À quoi je sers...

- dérouler le contenu -


Clip et album

Clip À quoi je sers...


Les supports du single À quoi je sers...



Anecdotes sur le single À quoi je sers...

Il manque une phrase dans les paroles sur les supports de A quoi je sers... !
On peut y lire : Je ris sans rire, je fais n'importe quoi
Au lieu de : Je ris sans rire, je vis, je fais n'importe quoi
Lors des trois prestations télé pour A quoi je sers..., Mylène était accompagnée par le guitariste de la tournée de 1989, Slim Pezin, qui jouait en playback. Il a raconté des années plus tard que Mylène a insisté pour qu'il touche un cachet particulier pour ces trois prestations.


Inspirations et références pour le single À quoi je sers...

Historique / Mythologie
Littérature / Alain Suied
Littérature / Luc Dietrich


Annuaire : fiches biographiques

Slim Pezin (Guitariste)
Marianne Rosenstiehl (Photographe)
Jean-Paul Theodule (Designer)


Passages TV pour le single À quoi je sers...

    

Vos réactions

Votre pseudo :