ConnexionJe m'ennuie

Mylène Farmer« Une chambre qui bannit le mot tendre »