ConnexionJe m'ennuie

Mylène Farmer« Le gai et le triste, un jeu d'artifices »