ConnexionAccueil29 Commentaires

Benoît et LiloupArticle de AngeNoir

Benoît et Liloup


Circonstances : Je suis une donneuse de sang très régulière et samedi 24 juin, j'avais rv à Paris, dans mon centre de don habituel
à 8 h 30. La veille, donc le vendredi 23 juin, je les appelle pour savoir s'il y a possibilité de décaler mon rv. Non, dsl. Ok. 15' plus tard mon cellulaire sonne, rv décalé à 10 h 30.
Durée du don 1 h 30. Le temps de me remettre je quitte le centre vers 12 h 45.
Je me demande ce que je souhaite faire malgré la fatigue, en tout cas pas rentrer chez moi....comme une évidence, mon envie me pousse vers mon lieu de pèlerinage habituel, dans le 16ème, rue Poussin.
En sortant de la station de métro Porte d'Auteuil, petite faim, passage dans un resto japonais pour une collation et direction la rue Poussin en passant par la rue Donizetti.

Préparation d'un grand bonheur : Je descends la rue Donizetti, comme d'habitude et arrêt sur image !!!! Je vois un magnifique berger suisse blanc passé la porte piétonne de la Résidence Montmorency, je détache mes yeux du chien et je vois à quelques pas derrière, Benoît Di Sabatino. Je suis scotchée. Engluée au beau milieu du trottoir. Incapable de bouger.
Je le regarde haranguer le conducteur d'un camion fourrière garé sur le bateau de la résidence :
-Vous gênez le passage de la résidence
Aucune réaction du conducteur
-Vous pensez être au-dessus de la loi ?
-Non
Je suis tjrs en arrêt sur image. Nous nous croisons et il se dirige vers des policiers pour leur parler. Je n'ai pas entendu la conversation mais j'en ai profité pour prendre Liloup en photo. Il revient sur ses pas et monte la rue. Je le suis sur une dizaine de mètres et je me reprends. Ce ne sont pas des choses qui se font ! Je retourne donc les attendre devant la résidence.
J'appelle une copine pour partager ce moment qui dit me dit :
-Céline, c'est génial, profites-en pour lui faire passer un message !!!
Je raccroche. Sauf que la Céline n'a ni papier, ni crayon à disposition. Je réfléchis .... et idée lumineuse !!! Je prends mon portable, je vais sur l'application "Note" et j'écris mon message à l'attention de Mylène en me disant que je vais demander à Benoît de photographier ce fameux msg pour le transmettre à Mylène !!!
Sauf que la Céline est très timide, n'ose pas déranger, est impressionnée, est encore sous le choc de cette "rencontre".
Je ne compte plus les fois où je suis posée là, juste posée à ne rien attendre car je sais que les chances de l'entrapercevoir sont aussi minimes que de gagner à l'Euromillion.
Mais voilà aujourd'hui .... une chance incroyable m'est offerte et je dois prendre sur moi pour la saisir, je dois me dépasser...
Je me mets "Love song" dans les oreilles, je regarde à plusieurs reprises mon tatouage "Carpe Diem" pour me rappeler pourquoi je l'ai fait faire, ce qu'il représente.....que je ne dois plus rien regretter dans ma vie !!!! Qu'un regret éternel est déjà lourd à porter alors deux .... non merci !!!! Je me motive, je me motive ..... Et s'il me rembarre, et bien ça n'est pas grave. J'aurais au moins essayé ...
Et tout à coup, je vois Liloup redescendre la rue, tjrs suivie par Benoît !

Le grand bonheur : Je regarde une dernière fois mon tatouage. Je traverse la rue Poussin pour aller à leur rencontre. J'enlève mes lunettes de soleil, j'enlève mes écouteurs ("Dsl, Mylène, je dois aller parler à ton amoureux !"), je m'approche, je fais un signe de la main et je lui souris (j'ai cru voir mon cœur sortir de ma poitrine ...).

-Bonjour, Monsieur Di Sabatino. Excusez-moi de vous déranger mais pourrais-je vous demander un petit service, SVP ?
-Oui ?? (il demande à Liloup de s'arrêter qui obéit aussi sec)
-Heu ... voilà, pourriez-vous, SVP, photographier le message que j'ai écrit sur mon téléphone et le transmettre à votre compagne, SVP ?
(moment d'hésitation, sûrement surpris par le procédé, loll. Il regarde mon téléphone, je l'imagine lire le début du msg. Il la protège, c'est normal. Et il sort son I Phone ...).
-D'accord ... (il fait la mise au point) ... La luminosité n'est pas très bonne (il regarde autour de nous).
-Venez par là (on se retrouve sous une petite porte cochère, à quelques centimètres l'un de l'autre. Et je me dis que je sais que c'est très réducteur pour lui mais que je suis à côté de Monsieur "Mylène Farmer").
-Monsieur Di Sabatino, mardi c'est mon anniversaire et vous êtes en train de me faire le plus beau cadeau de ma vie.
Il me sourit. Je lui souris.
-Merci, merci, merci Monsieur. Au revoir.
-De rien, au revoir.
Au moment de partir je regarde Liloup et je dis
-Elle est vraiment magnifique
-Oui, merci.
Et je les regarde s'éloigner et je suis de nouveau engluée sur mon trottoir ....

Impressions : Juste après je téléphone à ma sœur en Guadeloupe et lui raconte ce moment de bonheur.
-Tu as signé ton message et tu as mis ton numéro, j'espère !!!!!!!
-Oui j'ai signé mon message et non je n'ai pas mis mon numéro.
J'ai eu du mal à faire comprendre à ma sœur que Mylène Farmer n'en à rien à faire de mon numéro de téléphone et qu'elle a bien autre chose à faire et que le plus important pour moi est que lorsqu'elle lira ce msg, durant quelques secondes, j'aurais existé à ses yeux, que j'aurais traversé sa vie quelques secondes et que cette fugace existence, pour moi .... n'a aucun prix !!!!

Et si j'avais gardé mon horaire de don normal, tout cela ne serait jms arrivé. Le destin est parfois beau.

 Voilà, dsl pour le pavé mais je voulais partager cela avec vous.

Article rédigé par AngeNoir le lundi 26 juin 2017. Le contenu de l'article n'engage que son auteur (AngeNoir).
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.