ConnexionAccueil5 Commentaires

vendredi 6 décembre 2013Timeless 2013 à Nice

Salle : Palais Nikaia
Capacité : 9000 spectateurs

Anecdotes / divers

Dans la file d'attente avant le concert, François Hanss (réalisateur des films des concerts de MF et de clips) a filmé certains fans.
La concert a commencé vers 21h25.

Sur A force de..., Mylène a mis légèrement plus de temps à commencer à descendre les escaliers menant sur la scène, comme si elle voulait profiter de la vue une dernière fois.
Beaucoup d'erreurs dans les paroles de Monkey me, Mylène s'en amusait en souriant.
Juste après le pont musical de Oui mais... non, les instruments n'ont pas tout de suite repris à jouer le refrain, il y a eu comme un instant de flottement (voulu ?) laissant Mylène chanter. L'artiste a d'ailleurs eu un rire lorsque les lumières se sont éteintes après le titre.
Le duo Les mots était chargé d'émotion. Alors que d'habitude Gary Jules "joue un rôle" en gardant un visage dramatique, il souriait cette fois pendant toute la chanson, en fixant Mylène à chacune de ses paroles. Mylène était au bord des larmes. On sentait qu'il était difficile pour elle de chanter pour la dernière fois (peut-être) avec Gary. Pendant un des refrains, le piano d'Yvan Cassar a complètement déraillé et d'horribles notes ont retentis ! Une fois le chanteur parti de scène, Mylène est restée un peu au centre, profitant d'une énorme ovation.
Pendant Désenchantée, le chorégraphe Christophe Danchaud était entre la scène et la fosse Or, et délirait complètement à refaire la chorégraphie ! A la fin de la reprise avec le public, Mylène était au bord des larmes.
Au début de Diabolique mon ange, Mylène a eu quelques problèmes de placement, elle a beaucoup reculé avec son pied de micro, puis s'est replacé un peu plus tard en avant.
Sur le break musical de Sans contrefaçon, le guitariste Bernard Gregory Suran Jr s'est complètement lâché dans un solo, rendant complètement inaudible tout le reste, dont les choeurs d'Esther et Johanna ! Mylène a fait reprendre le public après la chanson.
Sur Je t'aime mélancolie, Christophe Danchaud s'est joint à la troupe pour danser. Mylène a pris son pied en réalisant en entier la chorégraphie du beak musical. A la fin, l'outro a été rallongé, les danseurs ont formé un demi cercle et chacun leur tour son venus exécuter une figure au centre.
Comme sur le break de Sans contrefaçon, la reprise de XXL a été un grand moment de délire musical, rallongé encore et encore !
A la toute fin de la musique de Rêver, les musiciens ont joué plus longtemps que d'habitude pour prolonger ces toutes dernières secondes.

Apres le concert, Mylène et toute son équipe se sont rendus à 00h40 au restaurant "La Petite Maison" dans le vieux Nice pour s'y restaurer et en sont sortis à 2h50 du matin !

Lives Souvenirs

Audio :
06/12/2013 à Nice (Dununba)
06/12/2013 à Nice (Mysterfrizz)

Photographies amateurs









    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.