ConnexionAccueil0 Commentaire

David Matiano (Danseur)Interview Tour 96 - 1996

Juste après la première du Tour 96, à Toulon, le fanzine MFIFC a pu recueillir les confidences de David Matiano, danseur de la tournée.
Malheureusement, la qualité d’impression du fanzine était très médiocre, ce qui rend de grands passages de l’entretien illisibles, ils ne sont donc pas retranscrits ici.


Peux-tu nous parler brièvement de toi ?
Oui, je m’appelle David Matiano, je suis né et j’ai grandi au Mexique mais j’habite à New York.

Comment s’est passée ta rencontre avec Mylène ?
Elle est venue à New York pour procéder à un casting afin de recruter des danseurs pour son show en Europe.

Comment Mylène a-t-elle choisi ses danseurs ?
En fait, dès le premier coup d’œil, elle savait quels danseurs elle allait engager. Mylène Farmer est une personne qui va jusqu’au bout de ses idées. Les séances de casting ont duré assez longtemps, mais elle ne s’était pas trompée, car les danseurs finalement engagés étaient ceux qu’elle avait repérés.

Avais-tu déjà entendu parler de Mylène Farmer avant ce moment ?
Non, pas du tout ! Elle n’est pas connue aux States.

Ne penses-tu pas que Mylène est en quelque sorte une Madonna à la française ?
Je ne me rends pas bien compte, parce que je ne m’intéresse pas à la musique pop. Je ne connais ni le répertoire ni les shows de Madonna. Il m’est donc difficile de faire la comparaison entre les deux chanteuses. Ce sont surtout les médias français qui les comparent sans cesse. C’est une erreur ! Vous les français, vous avez une culture qui vous est propre et qui est ancienne. Mylène elle-même a une sensibilité qui lui est personnelle. Elle n’a rien à envier à Madonna. En revanche, l’autre jour, je regardais du rap français à la télé, ça n’était qu’une pâle copie du rap américain, par les gestes et la musique.

Qu’écoutes-tu comme genre de musique ?
J’aime Bob Marley, mais quand j’étais jeune, j’écoutais beaucoup les Beatles.

Quels sont tes rapports avec Mylène ?
Au début, ils étaient assez distants, voire inexistants. Puis, quand elle a appris que j’aimais beaucoup le poète Baudelaire, elle est venue me voir et nous en avons discuté. Depuis, nous sommes plus proches.

Comment travaillez-vous les chorégraphies avec Mylène ?
Mylène est quelqu’un qui a beaucoup de respect pour la personne humaine et qui ne s’énerve jamais. Si quelque chose ne va pas, elle nous explique calmement ce qu’elle désire.

Quelle est ta chanson préférée de Mylène ?
« Rêver », c’est une magnifique ballade.


MFIFC - 1996
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.