Menu ConnexionAccueil
1

Jean-Louis Murat (Chanteur)Interview Albums et singles - 2004

Regrets

J’ai toujours été assez fan, bizarrement, avant qu’elle ne me contacte. C’était dans l’air, j’avais envie d’entrer en rapport avec elle... Un beau jour, au courrier, j’ai une lettre de Mylène. Une lettre comme elle sait faire, très gentille, avec sa magnifique écriture, pas de faute d’orthographe – enfin des choses que j’aime. Elle me demande si je veux bien chanter avec elle. Cette lettre n’est pas une légende, je l’ai reçue au courrier, tout simplement. Je n’en crois pas mes yeux, elle me donne son numéro de téléphone. On se parle et puis je monte à Paris. On commence à sympathiser et à se voir régulièrement en envisageant d’enregistrer cette chanson, jusqu’au moment où nous nous retrouvons face à face dans un studio.

Nous tournons le clip à Budapest. Ce qui me reste du tournage, c’est la très grande sévérité de Laurent : bâtir une carrière comme ça et durer ainsi, suppose beaucoup de professionnalisme. J’étais un peu en observateur, je trouvais ça assez remarquable, je voyais bien que c’était un vrai fonctionnement de couple où l’extrême rigueur demandée par l’un était comprise est acceptée entièrement par l’autre. Une vraie complémentarité, une intensité dans le désir de faire quelque chose de qualité, sur la même longueur d’onde. Quand on travaille avec eux, c’est toujours assez bluffant de voir jusqu’à quel point ils peuvent aller dans le commandement, dans la soumission aussi. C’est très étonnant, c’est cela qui me reste du tournage de Regrets.

L’évolution ? Chez les filles, c’est "l’âge". Nous sommes dans un monde de machos, c’est plus difficile pour les femmes : c’est surtout la façon dont elle va gérer le temps qui passe. Je ne sais pas comment Mylène et Laurent vont faire, je suis persuadé qu’à eux deux, ils sont capables de prendre tous les virages, j’ai une absolue confiance en eux. Je ne pense pas qu’ils soient un couple que l’âge puisse piéger.

Je n’ai jamais trouvé des gens plus professionnels que Mylène et Laurent, en France, avec tout ce que cela suppose de gentillesse et de travail. Je suis un défenseur inconditionnel : on n’a pas intérêt à dire un mot de travers à leur propos, devant moi. Nos relations se distanceront par la suite. C’est beaucoup de mon fait, je trouve que les rapports entre les artistes... (c’est pour ça que je n’ai pas d’amis artistes), c’est toujours un peu bidon, il y a souvent une jalousie, on parle beaucoup business, ce n’est pas très intéressant. Je préfère avoir des amis hors du métier, mais souvent je le regrette un peu...

Si j’ai deux amis dans le business, ce sont Laurent et Mylène... Là, encore, tout récemment, j’ai reçu de leurs nouvelles. Je les avais invité à la Cigale, Mylène n’a pas pu venir, mais on doit se voir un de ces jours. J’ai eu un message de Laurent par mon ingénieur du son, il lui a dit : « Tu as de la chance, tu travailles avec le seul chanteur français ! » Voilà, c’est le genre de rapport que nous avons entre nous ! J’étais extrêmement flatté et très content. Ce sont des amis très chers et j’essaye de ne jamais parler de travail avec eux. Ils sont vraiment très bien ! Ce qui est dommage, c’est qu’il n’aient pas cette image-là dans le public. À mon avis, il y a une énorme méprise sur eux. Ils sont bien mieux que ce que les gens pensent, humainement, "techniquement" et émotionnellement. Dans les personnages féminins de la chanson française, elle tient largement tête à Johnny Hallyday ! Dans l’inconscient, elle est ancrée d’une façon très sensible, sur une partie rêveuse de chacun. Une sorte de mise en musique, de tristesse fondamentale, très sincère chez Mylène, de sensualité aussi : c’est tout ce que j’aime. On se retrouvait beaucoup là-dessus aussi. Il y a des actes d’amitié qui restent entre nous. Personne ne pourrait m’aider comme eux l’on fait. En plus, je leur trouve un goût exquis sur toute chose. Je n’en parle pas souvent, c’était le moment ou jamais de le faire, avec vous. On a tellement d’a priori, par rapport au monde du show-business ! On m’a quelques fois ri au nez en me disant : « Ah... tu as chanté avec Mylène Farmer ! » À mon avis, c’est l’une de mes plus belles expériences. Je suis entouré de gens qui pensent que c’est la pire chose que j’ai pu faire, moi je suis sûr que c’est la meilleure ! Cette ambiguïté-là m’énerve toujours et fait de moi le défenseur numéro un de Mylène et Laurent. D’ailleurs je ne peux pas dire Mylène ou Laurent, pour moi c’est Mylène et Laurent : un vrai couple créatif. C’est très excitant sentimentalement, artistiquement, même intellectuellement de les voir fonctionner comme ça. Je pense qu’ils feront peut-être des romans ou des films ensemble, ce genre de duo est très romanesque.


Annie & Bernard Réval pour 'De chair et de sang' - 06/09/2004