ConnexionAccueil0 Commentaire

Florence Rajon (Écrivain)Interview Médias - 2005

Auteur d'une biographie

Florence Rajon a été la première femme à écrire une biographie sur Mylène avec « Mylène Farmer de A à Z », sans cesse rééditée depuis. A l’occasion de la quatrième réédition, rencontre avec la journaliste.

Pour nos lecteurs qui ne vous connaîtraient pas encore, pouvez-vous nous parler un peu plus de vous ?
Je suis journaliste, spécialisée en musique et people. J’exerce depuis 1998, au sein d’un magazine gratuit, « Start Up », dont je suis rédactrice en chef. Je suis aussi pigiste pour « 20 ans », « FHM » et d’autres choses encore…

Pourquoi un livre sur Mylène Farmer ?
Parce que, lorsqu’on a décidé de s’intéresser au sujet, personne n’avait encore fait de biographie sur ce phénomène. Je trouvais ça étrange que des collègues et éditeurs n’y aient pas pensé avant, et j’avais envie de me plonger dans le sujet à la fois riche (elle a une longue carrière), mystérieux et épineux (les fans sont très fans et peuvent réagir avec véhémence !).

Pourquoi le rééditer ainsi chaque année ?
Parce que ça marche ! Et aussi pour mettre à jour des informations d’importance, comme la sortie d’un album, d’un livre ou bien un NRJ Music Award !

Le premier volume comportait quelques erreurs. Sont-elles revues et corrigées au fur et à mesure des rééditions ?
Je plaide coupable. Quelques personnes m’ont écrit – avec gentillesse souvent – pour mettre au point quelques infos. Donc oui, elles ont été corrigées.

On a pu lire des articles de vous peu élogieux sur Mylène. Pourquoi alors écrire une biographie sur elle ?
C’est vrai, ces dernières années, je la trouve peu sympathique. Je lui reproche surtout son cynisme. Elle est très avare de sa personne, choisit les rares intervieweurs qui peuvent l’approcher, contrôle son image et a déçu de nombreux fans. Elle reçoit beaucoup de son public mais ne donne quasiment rien… Je préfère la Mylène des débuts, plus nature, sincèrement « différente ». Pourquoi écrire sur elle ? Pour les raisons évoquées plus haut.

Vos ouvrages sont destinés plutôt à un public de fans ou une plus large audience ?
Certainement pas aux fans qui en savent beaucoup plus que moi ! Je pense m’adresser aux plus jeunes qui aimeraient découvrir le personnage de manière un peu superficielle.

Que pensez-vous de la multiplication des biographies sur l’artiste ?
Mylène est un filon juteux. Les éditeurs savent que la base de fans est nombreuse et collectionneuse. Comme pour Johnny Hallyday, tout ce qui concerne Mylène Farmer se vend bien.

Vous êtes la seule femme, avec Caroline Bee et Béatrice Nouveau, à avoir écrit une biographie sur Mylène. Pourquoi si peu de femmes journalistes s’y intéressent-elles ?
Aucune idée… Peut-être parce qu’elle a plus un public de garçons…

Qu’avez-vous pensé de « Avant que l’ombre… », dernier album de Mylène ?
Honnêtement ? Pas grand chose. Ce n’est pas aussi horrible que certains ont bien voulu le dire, mais ce n’est pas non plus un grand disque. J’y ai vu une resucée de ses précédents albums : jeux de mots choquants sur la pornographie, érotisme chic, un peu moins de mal de vivre, il me semble. Je reste plus attirée par la Mylène des débuts.

Choisissez-vous les dessins de la couverture ?
Non. C’est la directrice de collection qui choisit les couvertures. Mais j’ai le droit de donner mon avis !

Avez-vous envoyé un exemplaire de votre livre à Mylène ou son staff ?
Non, je ne l’ai pas fait… A l’époque, un ami employé de la maison de disques m’avait recommandé, après m’avoir fourni un dossier de presse, de ne pas le remercier dans l’ouvrage… Il craignait la parano de l’entourage ! Je doute fort qu’ils aient apprécié de toute façon…

A combien d’exemplaires s’est-il vendu toutes rééditions confondues ?
Pas loin de 20 000, je crois.

Une future réédition est-elle à l’ordre du jour après ses concerts de 2006 ?
J’espère bien ! Ca va quand même être un événement ces concerts, non ?

Quels sont vos projets actuels ?
Je reste dans les filles ! Je viens de sortir une biographie de Vanessa Paradis, autre sujet vaste, et nettement plus facile d’accès !


Mylène Farmer et vous - 2005
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.