ConnexionAccueil0 Commentaire

Henry Neu (Designer)Interview Albums et singles - 2005

Qu’est ce qui vous a amené à travailler dans le design et la communication visuelle ?
Je voulais travailler dans la création et j’ai hésité entre l’architecture, le stylisme, le théâtre, le journalisme et la publicité. Mes parents connaissaient l’univers de la communication visuelle, j’ai choisi cette voie.

Vous collaborez depuis l’album "L’autre" avec Mylène Farmer, comment s’est déroulée votre première rencontre ?
Le staff de Mylène Farmer cherchait un graphiste pour la réalisation des supports de l’album "L’Autre…". J’ai eu l’impression d’un moment magique lorsque j’ai présenté mes propositions, il y a 14 ans.

Quelles sont les différentes étapes de création et de conception d’un objet promotionnel, comme la statue de MYLENIUM TOUR et plus récemment le support promo de Q.I. ?
Pour la statue du "Mylènium Tour", mon travail consistait à reprendre en miniature la statue du décor du spectacle et à la mettre en situation dans un packaging afin qu’elle contienne les CD de l’album. Pour les autres objets, je présente des propositions sous la forme de maquettes en volume, une fois le choix fait, je m’occupe de la faisabilité (prix, matières etc…) en collaboration avec la maison de disques.

Combien de temps peut vous prendre ces créations ?
Environ 1 mois, cela dépend de l’objet.

À part Mylène Farmer et Alizée, avec quelles autres artistes avez-vous travaillé ?
Divers artistes… Mais ce sont des travaux ponctuels. Par exemples : Niagara, Jean Guidoni, Viktor Lazlo, Hélène Segara, Jean-Pierre Mader, Alain Lanty, Christopher Thompson, etc.

Un artiste crée selon ses influences et ses inspirations, quelles sont les vôtre ?
J’ai du mal à répondre à votre question. Je n’ai pas d’à priori dans la vie, je capte tout ce qui se présente à moi. Tout se passe dans l’inconscient, je suppose, car je ne me dis jamais "je vais m’inspirer de ça".

Quels sont les artistes que vous appréciez ?
Je suis éclectique. Si vous parlez de musique, il y en a beaucoup… Et je découvre encore… J’aime beaucoup les sons électros.
Les artistes qui me viennent en tête, en « vrac », Madonna, Gainsbourg, Gwen Stefani, Dépêche Mode, Véronique Sanson, Kylie Minogue, Emma Shapplin, Zazie, etc.
Toutes les expressions artistiques m’attirent fortement, la vidéo, la peinture, la sculpture etc. J’aime beaucoup l’œuvre de l’architecte espagnol Gaudi.

En novembre dernier, vous avez exposé pour la première fois vos toiles à Paris, quelles expériences en avez-vous tiré ?
Je me suis beaucoup livré et c’est un pas énorme car c’est la première fois que je montrais une grande partie de moi. Mes toiles ne laissaient pas indifférents, ce qui me motive à continuer de faire ce que j’aime tout simplement sans chercher à plaire.

Pourquoi l’avoir intitulé « Briselame » ?
"Briselame" était le nom de la propriété de mon père dans laquelle il peignait. Et ce nom peut dire beaucoup.

Quel accueil avez-vous eu de la part du public ?
Lors du vernissage qui durait trois heures au Crédit du Nord, rue du Bac à Paris, plus de 300 personnes sont venues. Les responsables m’ont demandé de laisser l’exposition en place plus d’un mois. Les invités étaient enthousiastes. J’ai eu de très beaux échos sur le moment et par la suite.

Depuis combien de temps peigniez-vous ?
J’ai très vite su, petit, que je voulais être dans un milieu artistique et je me suis mis à peindre naturellement.

Sur la majorité de vos toiles on y découvre des visages ; on y constate également une couleur dominante … le bleu ; pour quelles raisons ?
J’adore cette couleur, je ne me l’explique pas précisément. Mon père a beaucoup peint des personnages avec comme dominance un bleu plus sombre.

Comment définiriez-vous votre univers ?
Je ne sais pas le définir moi-même. Je suis à la fois dans ce monde et sur mon nuage. Je suis très conscient du monde où l’on vit, les richesses de l’humanité se perdent, mais j’ai une forte croyance.

Quels sont vos futurs projets que vous pouvez nous dévoiler ?
Je continue à peindre, j’aimerais faire une exposition d’ici 2 ans avec des formats plus petits.
Je travaille sur la communication visuelle de :
- "Swan Lake" le Lac des Cygnes, un spectacle original qui se déroulera fin de cette année au théâtre Mogador.
- "Numéro complémentaire" une pièce qui aura lieu au théâtre Saint-Georges à la rentrée.
Et j’ai d’autres projets que je ne peux communiquer pour le moment.


Opti-mystic.com - 2005
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.