ConnexionAccueil0 Commentaire

Romain Tranchart et Rawman (Remixeurs)Interview Remixes - 2007

California

Coauteur du tube interplanétaire « Lady » en 2000, Romain Tranchart est la moitié de Modjo. Romain Séo, alias Rawman, est son ami d’enfance. Ensemble, ils ont revisité « California » en 2003 pour « Remixes ». Interview croisée.

D’où venez-vous ?
Romain Tranchart – J’ai commencé la guitare à l’âge de onze ans, au Brésil où j’habitais car mon père était diplomate. C’est à l’American School of Modern Music de Paris que j’ai rencontré Yann Destagnol, avec qui j’ai fondé Modjo. Après cinq singles, un album et une tournée mondiale, nous avons décidé de partir vers des projets solos. J’ai depuis remixé des artistes tels que Shaggy ou Paul Johnson.
Rawman – Je viens du rock, j’ai commencé la guitare à treize ans. Mon premier électronique est sorti en 1998 sous le pseudo de Buffalo Bunch, avec Play Paul (Paul de Homen-Christo, frère de Guy-Manuel des Daft Punk). J’ai ensuite créé mon label « We Rock Music », où j’ai sorti des maxis sous le pseudo de We In Music. Je suis depuis guitariste du groupe rock Amen Birdmen.

Quand et comment s’est passé le premier contact pour « California » ?
RT – C’est Romain Bilharz, directeur artistique chez Polydor, que je connaissais déjà, qui m’a proposé le remix au début de l’été 2003.
Rawman – Je connais Romain depuis l’école, et il m’a proposé de le rejoindre sur ce remix.

Que pensez-vous du titre dans sa version originale ?
RT – C’est un titre très « visuel » avec une super musique.
Rawman – Nous avions le choix entre « California » et « Papa Noël » ndlr : sic !), mais « California » est mon titre préféré de Mylène. Une très belle voix et un très joli texte. C’est d’ailleurs génial d’avoir reçu les voix avec l’effet de reverb caractéristique du « son Farmer », reconnaissable entre mille.

Le remix vous a pris combien de temps ?
Rawman – De mon côté, je pense qu’une semaine aurait été jouable ! Mais Romain est plus pointilleux que moi… Du coup, on a mis un mois à raison de cinq heures par jour en moyenne ! On voulait optimiser au maximum le temps qui nous était offert pour faire un remix léché, histoire de profiter pleinement de cette opportunité de remixer Farmer. On pouvait rester deux jours sur un son, puis finir par l’abandonner…

Comment décririez-vous votre remix ?
Rawman – Pour être franc, on partait dans l’esprit de faire un remix axé dancefloor qui devait tout déchirer et puis au bout d’une journée, on savait que ce serait quelque chose de plus tranquille. Impossible autrement de garder l’émotion originelle. Nous avons quand même déstructuré le phrasé, en rajoutant des espaces entre les vers, ce qui ajoute peut-être une touche mélancolique. La seule contrainte était d’utiliser toutes les voix, et d’éditer un peu le remix (ndlr : le raccourcir).

Des anecdotes ?
RT – Nous avons fait le remix en pleine canicule en 2003, en caleçon, avec 40° chez moi… Et nous étions en permanence ennuyés par un insecte, que nous avions baptisé Jean-Louis. On a fini par lui faire sa fête à coups d’halogène !
Rawman – Nous faisions des pauses pour aller prendre des douches ! Mais on aime bien travailler la nuit (en plus on bosse au casque !) donc c’était plus agréable. Je me souviens aussi que le jour où la pluie est enfin tombée, à trois heures du matin, on a sauté partout !

Qui a validé votre remix ?
RT – C’est elle. D’après ce qu’on sait, elle aurait été déroutée au début, mais elle a validé le remix après un temps de réflexion d’une semaine.
Rawman – Dans le cas de cet album, oui, c’est elle et Laurent Boutonnat qui ont tout sélectionné. Romain Bilharz nous a redit récemment que « California » était un des remixes favoris de Mylène.

Comment construisez-vous un remix ?
RT – En général, je place les voix, puis je construis le squelette musical autour. Je préfère faire des « full vocal » (ndlr : avec l’intégralité de l’a capella) en gardant la structure du morceau.
Rawman – Tout d’abord, on écoute attentivement la version originale. Ici, il fallait garder l’émotion. On colle la voix, puis la rythmique, et on ajoute des instruments, petit à petit…

Suiviez-vous la carrière de Mylène ?
RT – Non, pas vraiment. Je connaissais les tubes, bien sûr. Mais je n’ai jamais acheté un de ses albums.
Rawman – Je n’ai jamais été fan de personne, à part de Platini ! Mais sa personnalité est énorme, et elle utilise ses talents dans le bon sens. Elle a souvent choqué, mais rien que pour le concept « MF », respect. On sent une espèce de douceur perfide, on ne sait pas si elle est plutôt ange ou démon, si ses textes sont gais ou pas. Elle peut chanter quelque chose de super grave sur une mélodie enfantine… Comme « C’est une belle journée ».

Que pensez-vous de la musique de Laurent Boutonnat ?
RT – Je trouve ça bien. Je pense néanmoins que cela pourrait être un peu plus novateur, un peu plus osé.
Rawman – Les mélodies sont imparables. Il me fait penser à Eric Serra au niveau de la production. Il a un côté machine, métallique, froid. C’est un autre univers, là aussi. Je les imagine bien avec Mylène dans un château avec des serviteurs, voire des disciples ! C’est très mystique tout ça !

Que pensez-vous de « Remixes » ?
RT – J’ai bien aimé, notamment le remix de J.C.A.
Rawman – Elle avait probablement besoin d’une actualité pour faire patienter ses fans. Mais j’ai trouvé ça pas mal, même si je m’attendais à un truc plus punchy. Il y a une douceur qui émane d’elle, de sa voix. C’est difficile de se dégager du tampon « Farmer ». Pour cet album, ce sont les remixeurs qui sont entrés dans son monde, alors que c’est d’habitude le contraire pour un autre artiste.

Romain, vous proposez l’écoute du remix en entier sur votre site, ce qui est surprenant si on se souvient d’une volée du staff quand Joachim Garraud a mis en ligne des extraits de ses remixes en 2005…
RT – J’ai eu toutes les autorisations de Polydor, sachant que c’est en streaming avec une qualité de son médiocre. Rien n’est téléchargeable ! Du moins pas « facilement »…

Ce même Joachim Garraud a hésité avant d’accepter de remixer « Fuck them all », ayant peur de la réaction du milieu « underground »… Qu’en pensez-vous ?
Rawman – Je respecte son point de vue. Ils n’évoluent pas dans la même sphère, c’est certain. Farmer, c’est une énorme machine, donc ça peut conduire à de nombreuses critiques. Moi, j’ai fait ce remix de « California » juste pour le plaisir de la musique, je n’avais pas de grosse actu, c’était juste du bonus. Il faut garder la notion de plaisir et ne pas le faire que pour la thune ! Remixer donne aussi un certain crédit.

On compare souvent Mylène à Madonna…
RT – Madonna est moins cohérente que Mylène. Son image est plus axée sur sa personnalité, alors que Farmer, c’est son univers, très proche du rêve.
Rawman – Madonna est capable de faire des chansons de cow-boy et de finir en collants fushia sur une piste disco ! Farmer est plutôt unique. Elle se diversifie pas mal quand même, tout en gardant une ligne conductrice. Je la rapprocherais de Kate Bush au niveau de la voix. Elle pourrait même faire carrière à l’étranger tout en chantant en français. Sa petite voix filaire se balade dans l’espace. On peut très bien s’attacher davantage à l’ambiance plutôt qu’aux paroles.

Quel est selon vous son intérêt à se faire remixer ?
RT – C’est une façon de fidéliser son public, de rester à la page.
Rawman – Je vois deux raisons principales. La première, c’est qu’elle reste cohérente, ses remixes sont liés à la qualité de son travail. Elle reste franche, pas complètement vendue au système. La seconde, c’est pour ses fans. Je pense que ces remixes sont des bonus pour eux, tout simplement. Elle a quand même des fans assez particuliers… Elle a indéniablement un côté mystique !

Mylène vous a-t-elle recontactés depuis ?
RT – Non, mais j’aurais bien aimé, elle a un univers musical si particulier.
Rawman – J’adorerais la rencontrer…

Romain, vous avez remixé la chanteuse Robert, que vous savez très certainement associée à l’univers Farmer. Comment s’est faite cette collaboration ?
RT – Oui, j’ai appris que les deux artistes étaient souvent rapprochées. Robert a bien aimé le remix de « California », et m’a contacté par la suite. Pour être franc, c’est ma petite amie qui m’a poussé à l’écouter, et j’ai adoré « Nickel ». Je trouve le texte excellent, ainsi que sa façon de le chanter. Le clip a même été remonté pour coller au remix, et a commencé à tourner pas mal en télé. Cependant, il a eu très peu de passages radio… Depuis, j’ai remixé aussi « Personne » avec Grégory Louis.

Quels sont vos projets actuels ?
RT – J’ai remixé « Yambo » pour Salif Keita et j’ai actuellement des projets avec Grégory Louis et Guy-Manuel de Homen-Christo des Daft Punk.
Rawman – Mon groupe Amen Birdmen est à la recherche de partenaires musicaux. Plus d’infos sur notre MySpace : http://www.myspace.com/amenbirdmen !

Mylène Farmer et vous - 2007
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.