ConnexionAccueil0 Commentaire

Cécile Maestre (Danseuse et choriste)Interview Divers - 2009


Le début des années 90


A quoi avez-vous participé dans la carrière de Mylène ?
J’ai fais des chœurs sur "Désenchantée" dans le studio Méga et j’étais danseuse sur les plateaux TV, ainsi que pour le clip de "Je t’aime mélancolie". Ca fait longtemps, mais je m’en souviens encore : danser avec des gants de boxe, c’est pas commun !

Vous aviez participé à un casting pour les choeurs puis la danse ?
Pour la danse oui, pour le chant, comme nous étions déjà dans l’équipe, la chorégraphe, Sophie Tellier (qui savait que je chantais) m’a appelée pour savoir si je voulais bien faire des chœurs.

Vous souvenez-vous combien de temps avait pris l’enregistrement des choeurs sur Désenchantée?
Je ne me souviens pas d’une séance très longue... Je ne sais plus...

Comment est Mylène Farmer au travail ? Est-elle aussi tyrannique que certaines veulent bien le faire croire ?
Tyrannique ? Non ! Professionnelle, ça, oui ! J’ai adoré bosser avec elle justement pour son professionnalisme ! Nous étions, en tant que danseurs, respectés et ça, c’est plutôt rare... Non, je n’ai que des bons souvenirs ; elle savait ce qu’elle voulait, ce qu’elle ne voulait pas, soucieuse du détail, sachant s’entourer. Alors, on aime ou on aime pas, mais ce que l’on ne pouvait pas lui reprocher, c’était son manque de professionnalisme ! Faut pas confondre... Jamais je ne l’ai vu tyranniser personne ! Je pense qu’elle n’a tout simplement aucune indulgence pour la médiocrité, en avez-vous ?

Parlez-nous de la technique utilisée pour enregistrer des choeurs sur une chanson ?
A moins que ce soit un enregistrement "live", les chœurs et le lead ne sont jamais enregistrés ensemble. En général, une séance se déroule ainsi : on pose une voix lead "témoin" afin de faire les choeurs, et le lead est rechanté par la suite. Mis au propre, si on peut dire, mais ça n’est pas systématique. De toute façon, comme je vous l’ai dis juste avant, choeurs et lead ne peuvent pas être enregistrés ensemble, à moins d’avoir un studio énorme, avec des cabines extrêmement bien séparées et un matos de fou ! Pour Mylène, je ne sais plus, mais d’après mes souvenirs, son lead était déjà en place et nous n’avions plus qu’à "coller" à sa rythmique.


Que vous évoque cette photo souvenir de l’enregistrement des choeurs de Désenchantée justement ?
J’y vois deux amies : Sophie Tellier à gauche, Amanda Rabbin au milieu. Je suis venue par la suite, avec d’autres, pour "gonfler" les chœurs. Super la photo !

Étrange, pas d’Amanda dans les crédits de l’album pour cette chanson !
Amanda est son vrai prénom, Mandy est son diminutif, voilà pourquoi.

Sentiez-vous que ce titre allait devenir un tube ?
Franchement, on était pas là pour sentir si ce qu’elle faisait allait devenir un tube, c’était pas le propos pour nous ! Pour nous c’était juste du boulot, certes dans de très bonnes conditions, mais un boulot comme les autres. Avec Mylène, nous avions des relations de travail. Si je devais commencer à m’inquiéter de ce qu’un titre allait devenir, vu le nombre d’artistes que j’ai fréquenté, je serais passée journaliste !

Vous avez par la suite participé aux danses sur les plateaux TV de Désenchantée et Je t’aime mélancolie ?
"Je t’aime mélancolie" uniquement, en ce qui me concerne.

C’est Sophie Tellier qui vous apprenait la chorégraphie que Mylène lui avait montré au préalable ?
C’est Sophie, en tant que chorégraphe, qui a "brodé" autour des mouvements très particuliers de Mylène. Si mes souvenirs sont bons... C’est à elle qu’il faudrait demander, moi, je me contentais d’apprendre...

La chorégraphie ne devait pas être difficile à apprendre, non ? Ce ne sont jamais des gestes très sportifs...
Détrompez-vous ! C’était très minutieux, au petit doigt près, pas habituel, donc pas si simple ! Évidemment, ça n’était pas dur techniquement, mais il fallait un max de concentration pour être en "osmose" avec tout le monde. Comme je vous l’ai déjà dis, Mylène est très professionnelle et soucieuse du détail, nous nous devions d’être très ensemble. Pas de "feeling" personnel, juste ENSEMBLE !

Vous souvenez-vous de Laurent Boutonnat sur le tournage du clip Je t’aime mélancolie ?
Aucun souvenirs de Laurent, désolée...

Vous arrive-t-il de revoir la vidéo de temps en temps, ou ne l’avez-vous jamais revue depuis 1991 ?
Non, jamais revu, ou en coup de vent, par hasard. Par contre, j’ai revu une des TV que l’on a faîtes, sur le Facebook de Valérie Moine (une autre danseuse). Délirant de revoir ça !

Une autre photo, là par contre vous y êtes bien il me semble !

Trop fort ! J’y suis, vite fait, complètement à gauche, tête tournée et baissée.

Vous connaissiez-vous toutes ?
Oui, on se connaissait toutes, pour avoir bossées ensemble sur d’autres plans ou s’être croisées dans les cours. Pas de "troupe", juste des danseuses solos.

Pour qui d’autres avez-vous dansé ou chanté par la suite ?
Jeanne Mas, Guesh Patti, Carlos, des artistes dont je ne me souviens plus sur les plateaux télé de Jacques Martin et de Michel Drucker, Serge Lama, Bernard Lavilliers (chant), Herbert Léonard (Chant, danse, basse), Jean Marie Rivière (Alcazar), Melvin Van Peeble (chant, comédie), Driver (chant) et d’autres mais j’ai oublié...

InnaNet - 09/2009
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.