ConnexionAccueil0 Commentaire

Dominique Lebourges (Conception décors)Interview Tournée 2009 - 2010

C’est un échange. D’idées, de technique, de points de vue, esthétique, etc. Il y a beaucoup de réflexion sur la disposition scénographique. C’est toujours bien de faire des choses qu’on n’a jamais faites, de se casser la tête pour trouver des solutions !
Tous les corps de métiers ont vraiment très bien travaillé là-dedans. C’est des décors complets, c’est-à-dire qu’il y a aussi bien de la machinerie que de la sculpture, de la construction traditionnelle.
C’est troublant, ces personnages (les mannequins dans les cases du décor, ndlr), dont on attend qu’ils bougent à un moment donné. On a fait quelques bonnes photos ! C’était assez inquiétant en fait, cette armée de mannequins… C’était vraiment très étrange. C’est comme des dizaines de clônes.
Le Transi de Chalons, donc, je crois qu’il est du 16ème siècle. C’est un personnage qui est mort pendant la guerre et la femme a commandé, sa femme a commandé à un sculpteur son « transi ». Le « transi » étant la période de transition entre la vie et la mort. Les Transis qui s’agenouillent et qui font une révérence, c’était vraiment un gros défi quand même (rires). Il y a beaucoup de squelettes dans ce spectacle.
C’est des shows complets quoi. C’est qu’on peut jouer maintenant avec différents types d’écrans qui jouent comme des tubes, on voit à travers un écran qui lui-même diffuse de l’image. C’est aussi grâce à l’amélioration permanente du type de machinerie, d’escaliers, des écrans… enfin bref, toutes les machineries.
Je trouve ça très agréable de travailler avec [Mylène] parce qu’elle est tout à fait impliquée dans son projet. Il y a une direction.
(A propos du public de Mylène, ndlr : ) C’est une ferveur assez incroyable.

Bonus du DVD "MF au Stade de France" - 04/2010
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.