Menu ConnexionAccueil11 Commentaires

JVNO (DJs)Interview Remixes - 2018

Rolling Stone

JVNO : qui se cache derrière ces quatre lettres ?
Il s'agit de Julien et Nino, deux jeunes producteurs de la scène parisienne.

Qui vous a contacté pour remixer Rolling Stone, le single de Mylène Farmer réalisé et co-composé par Feder ?
Nous avions eu les pistes par son manageur. Nous nous sommes dit que nous pourrions tenter notre chance et soumettre le titre à son équipe. Pour la petite histoire Mylène est passée au studio en personne. Et pour ne pas vous mentir, nous redoutions un peu de connaître son avis. Mais elle a adoré les sons elle a validé le remix dès la première écoute, tout en disant qu'elle souhaitait l'écouter en boucle ! Quel soulagement !

Quand avez-vous été contacté ?
Il y a maintenant quelques mois que nous avons eu les pistes. Nous avons décidé de nous lancer dans le remix sur un coup de tête une nuit alors que nous étions au studio. Le lendemain matin il était terminé ! Ensuite il nous a fallu plusieurs semaines en tout pour arriver au résultat final avec le mixage et le mastering. Cela demande toujours un peu de temps et du recul pour finaliser un titre en détail.

Connaissiez-vous Feder avant ce remix ?
Effectivement nous le connaissions pour son titre « Goodbye » qui passait beaucoup dans les bars/clubs l'année dernière. Ceci dit, nous ne le connaissons par personnellement.




Que représente Mylène Farmer pour vous ?
Nous sommes des enfants des années 90 donc nous avons toujours connu Mylène Farmer. Nous avons grandi avec nombre de ses singles et vidéos clips à la radio et la télévision. Elle fait partie de l'inconscient collectif français, c'est une star au même titre que Madonna. Nous avons beaucoup de respect pour sa carrière et elle reste un exemple à suivre pour de nombreux artistes. Car malgré sa discrétion médiatique, elle a su conquérir un public et ça tout autour du monde.

Avez-vous déjà écouté des remix de ses précédents titres ?
Nous n'avons pas eu l'occasion d'écouter tous les précédents remix car il y en a vraiment beaucoup ! C'est une discipline auxquels beaucoup d'artistes de musique électroniques se prêtent. C'est toujours intéressant de pouvoir apporter sa couleur à un artiste qui n'a priori rien à voir dans le son ou l'univers. Cela permet de mélanger les genres, d'ouvrir des portes et c'est aussi comme ça que la musique progresse. Mylène permet à de jeunes producteurs de tenter leur chance, c'est comme une forme de parrainage.

Rolling Stone est un sorte de renouveau dans sa carrière. Que pensez-vous de ce renouvellement ?
C'est important pour un artiste de savoir se renouveler, de prendre des risques et c'est admirable de voir qu'elle continue d'innover en travaillant avec des artistes de la scène actuelle comme Feder, LeMarquis, FDVM ou Jen Jis.

En ce qui concerne votre remix, avez-vous reçu les stems du titre ? Ou simplement l'a cappella ?
Nous avions les stems séparées (c'est à dire toutes les pistes de batterie, basse, sample et voix). En l'occurrence il y a beaucoup d'éléments emblématiques dans cette production, comme le sample de Sitar et les gimmicks de voix. C'était important de les garder car en partant de l'accapella on se serait trop éloigné de l'univers du titre.

Qu'avez-vous voulu apporter par rapport à la version originale du titre ?
Amateurs des clubs berlinois, nous aimons particulièrement la dance/house des années 90 et les productions actuelles d'artistes comme Kendrick Lamar, The Weeknd ou Post Malone. L'idée de ce remix était d'apporter un coté plus « dansant » mais aussi « bass music » tout en gardant le concept de la chanson originale. Nous avons amené une ligne de basse à notre manière, un tempo plus enlevé et une structure plus resserrée, tout en respectant le travail de Feder et de Mylène.

Tous les remixes de ce single sont relativement court ! Est-ce une consigne de son équipe ?
Il semblerait que ce soit une coïncidence ou peut-être une évolution naturelle de la manière de produire. Nous avons l'impression que les singles ont de plus en plus tendances à raccourcir. Il y a 10 ans, la durée moyenne d'un single était aux alentours de 3:30. Avec l'avènement d'internet, des réseaux sociaux et du zapping constant de la nouvelle génération, on est plutôt autour de 2:50. Même si il y'a évidemment des exceptions, les remix de 10min comme ceux qui étaient joués dans les clubs à l'époque se font plus rare et c'est un exercice difficile qui nous plairait de tenter un jour.

Votre remix sort sur pas moins de sept supports alors que la mode est au streaming. C'est important pour vous un support physique ? Le saviez-vous avant de bosser sur votre remix ?
On a grandi en écoutant la collection de vinyle de nos parents, il y a évidemment un coté affectif très important. On pense que pour chaque sortie, une édition en vinyle devrait être la règle. Mais nous n'avions aucune idée des plans de sorties de Mylène avant de recevoir le disque dans notre boîte au lettre. Il s'agit du premier remix officiel de JVNO, et ca fait quelque chose d'avoir son nom écrit sur la pochette à côté d‘artistes que l'on respecte.

Pensez-vous passer votre remix de Mylène en live lors de vos shows ?
Nous travaillons effectivement sur un live pour adapter nos titres à la scène. Nous n'avons pas encore réfléchi à la set-list dans le détail mais pourquoi pas le jouer d'autant plus s'il rencontre un succès auprès des fans de Mylène.

Pouvez-vous nous parler de votre actualité ? Je crois savoir qu'un EP est en préparation ainsi que des remixes pour d'autres artistes ?
Nous venons de tourner le clip de notre 1er single « Alright » qui sortira prochainement, et avons travaillé sur quelques commandes de Remix dont celui d'Asaf Avidan « The Study On Falling » qui sera écoutable sur Youtube et Soundcloud courant mai. Ensuite viendront en effet les autres singles de l'EP.

Suivez JVNO sur :
http://www.jvno.fr
https://www.facebook.com/jvnofficialmusic/
https://www.instagram.com/jvnofficialmusic/


Sébastien Ozerri pour InnaNet - 11/05/2018

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.