ConnexionAccueil7 Commentaires

Kimotion (DJs)Interview Albums et singles - 2018


Désobéissance

Le duo KIMOTION nous a accordé une petite interview, histoire de mieux faire connaissance avec leur univers, leur parcours et a accepté de nous parler brièvement de leur collaboration sur le titre de Mylène Farmer intitulé « Désobéissance ».

Andy et Charlie bonjour. Pouvez-vous vous présenter à nos internautes ?
Nous sommes deux frères Dj producteurs et nous formons le duo Kimotion.

On vit aujourd'hui entre Paris et New York

Depuis combien de temps faites-vous chacun de la musique ?
A l’âge de 3 ans nous avons commencé la musique avec notre père, il nous a enseigné la batterie, la guitare, la basse, et le chant. Ensuite nous avons joué dans différents groupes ensemble (de rock, rap, folk et pop électro)

Quand et comment est né votre duo électro Kimotion ?
Après avoir écrit la musique d’un film nous nous sommes amusés à remixer notre propre orchestration en électro. Nous avons continué à faire d’autres titres différents pour s’amuser. L’été de cette année-là, nous étions en vacances à Ibiza et nous avons rencontré Yann Pissenem le directeur De la discothèque l’Ushuaia. On lui a fait écouter ces titres, il a aimé et nous a lancé. Notre premier Dj Set était à l’Ushuaia. Ensuite nous avons été résident pour les saisons 2015 et 2016.


Comment qualifiez-vous votre univers, votre son ?
Peut-être notre passé a construit notre univers en passant par le rock, la folk, la pop électro et la musique de film. On ne se donne pas de limite mais on vise la mélodique, la puissance et la modernité.

Votre single "Once we can fly" a bénéficié d'une belle promotion puisqu'il a été choisi par M6 pour être le générique de son émission "Audition secrète". Comment avez-vous été choisi par M6 ?
Notre label a bien fait son travail, et on a eu la chance que ça match bien avec le générique. C’est jamais évident de placer une synchro, il y a beaucoup de paramètres en jeu.
"Once we can fly" a aussi été la synchro pour la pub Renault Clio pour le monde.

Le fait que votre label 6&7 soit présidé par Pascal Nègre, ami de Mylène Farmer et fondateur de #NP l'agence de com qui gère la communication artistique de Mylène a-t-il été une opportunité pour collaborer avec elle ?
Pour être honnête oui ! Pascal Nègre a le talent de réunir les artistes qu’il aime et de créer des liens.

Mylène Farmer est-elle une artiste que vous écoutiez avant de bosser avec elle ?
Mylène Farmer c’est évidemment une icône Française, que l’on a toujours apprécié.

En quoi consiste concrètement votre rôle sur le titre « Désobéissance » ?
En partant de la voix de Mylène, nous avons écrit et joué l’instrumental.

Avant de travailler sur ce titre vous a t-on donné une ligne artistique ?
On nous a demandé de nous amuser et de créer la « suite » de Mylène Farmer, avec des sonorités Kimotion.

À la sortie de l'album les fans ont été particulièrement sensibles au titre désobéissance ! Mylène et vous avez vous conscience de tenir là un potentiel tube ?
Nous étions très content du titre mais on ne peut jamais prévoir si ça plait ou pas. C’était une belle surprise :)


D'autres titres de vous n'ont-ils pas été retenus ou sont en réserve ?
Nous avons travaillé seulement sur ce titre.

Pourriez-vous un jour jouer Désobéissance dans vos prochains sets ?
Oui, pourquoi pas un remix !

Et remixer un titre de l'album ça vous tenterais ?
Oui, à fond !

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre second single « Over that girl » ?
Une belle collaboration avec Adrian MacKinnon, et Carly Gibert (qui a chanté sur notre premier single"Once we can fly"). Nous sommes très content de ce titre et du clip, d’ailleurs on invite à le aller voir: https://www.youtube.com/watch?v=uYzhWRJK8oI

Quel sont vos prochains projets ?
Nos amis Dj nous ont produit des remixes de « Over that girl » assez surprenant, hâte de vous les faire découvrir. On a aussi écrit une version orchestrale...
On vient de finir notre nouveau single qui sort très bientôt.

Mylène prévoit de remonter sur scène en 2019. Je suppose que ce serait un honneur d'entendre résonner Désobéissance au sein de la U Arena ?
Oui, ce sera un régal.

Seb Ozerri pour InnaNet - 10/2018
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.