ConnexionAccueil0 Commentaire

Marguerite Gautier (Mère de Mylène)Interview Divers - 2004

La première fan

Le 11 août dernier, Marguerite Gautier, 76 ans, confie à Bernard Violet son admiration pour Mylène, sa fille.


Parlez-moi de son enfance au Québec...
J'avais 30 ans lorsque j'ai épousé Max, puis nous sommes partis nous installer près de Montréal. Son père a participé à la construction du plus grand barrage à voûtes multiples du monde, sur la rivière Manicouagan. Nous sommes restés six ans au Québec. Les trois aînés, Brigitte, Jean-Loup et Mylène sont tous allés à l'école Sainte-Marcelline, à une demi-douzaine de kilomètres de Pierrefonds, où nous résidions. Mylène est retournée là-bas et s'est fait photographier devant notre maison. Elle adore le Canada, la neige. Elle y retourne de temps en temps.

Quel regard portez-vous sur sa carrière ?
Lorsque Mylène a décidé de quitter le lycée, nous étions très fâchés. À l'époque, nous habitions à Chaville. Elle allait souvent dans un studio d'enregistrement avec des amis. C'est là qu'un jeune homme l'a repérée : Laurent Boutonnat. La première fois que je l'ai vue à la télé chanter Maman a tort, je me suis dit : « Ça fera un bide. » Pas du tout, ça a fait un tube, comme on dit. Depuis vingt ans déjà, Laurent et elle travaillent toujours la main dans la main.

Quelles relations entretenez-vous aujourd'hui avec votre fille ?
Elle vient souvent me voir. Je vais aussi de temps en temps chez elle à Paris. Elle s'est acheté une maison en Corse, près de Porto-Vecchio. Là, derrière moi, vous voyez son premier disque d'or. Un 45-tours. Je suis fière d'elle. Mylène s'est faite toute seule. Elle ne nous doit rien. J'espère qu'elle ne prendra pas mal ma conversation avec vous. Elle est très stricte sur le sujet. Et puis il y en a eu tellement de biographies et d'articles sur elle. Tous remplis d'erreurs !


Bernard Violet pour VSD - 11/08/2004
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.