ConnexionAccueil1 Commentaire

Leni RiefenstahlInspirations de Mylène Farmer

En Concert 89 - le film (Concert)

  • Leni Riefenstahl / Les Dieux du Stade


    => Télécharger la vidéo <=



    Réalisation : Leni Riefenstahl
    Documentaire allemand en 2 parties
    Sortie : 20 avril 1938
    Titre original :
    Olympia 1. Teil - Fest der Völker (fête des peuples),
    Olympia 2. Teil - Fest der Schönheit (fête de la beauté)
    Durée : 201 à 220 min. (selon versions)
    Musique : Herbert Windt
    Budget : 1,8 million de Reichsmarks (entièrement couvert par le régime nazi)
    Récompenses obtenues :
    Deutschen Filmpreis 1937/38 (Allemagne)
    Polar-Preis 1938 (Suède)
    Médaille d'Or olympique du Comité International Olympique(1938) Diplôme olympique au Festival de Lausanne (1948)
    Coupe Mussolini au Festival de Venise (suite à une intervention directe de Benito Mussolini alors que le jury hésitait entre Olympia et Autant en emporte le vent)
    Un des 100 meilleurs films de tous les temps selon Time.com (2005)
    Synopsis : Les Dieux du stade (Olympia) est un film documentaire en deux parties tourné par Leni Riefenstahl en 1936 lors des Jeux Olympiques d'été de 1936 et sorti le 20 avril 1938.
    Déjà auteur du documentaire controversé Le Triomphe de la volonté (1934), Leni Riefenstahl est le maître d'oeuvre de ce film. Hitler apprécie beaucoup le travail avant tout esthétique de cette cinéaste et il lui demande de réaliser une oeuvre sur les Jeux Olympiques se tenant quelques mois plus tard à Berlin. Riefenstahl qui avait déjà traîné des pieds pour réaliser Le Triomphe de la volonté, exige des moyens exceptionnels pour réaliser une oeuvre novatrice. Hitler lui donne les pleins pouvoirs permettant à la réalisatrice de trouver des angles inédits, de travailler sur les ralentis et d'expérimenter des caméras en mouvement. L'équipe du film au budget d'1,8 million de Reichsmarks entièrement couvert par le régime nazi comprend plus de 300 personnes dont 40 caméramen. Ces derniers travaillent plusieurs mois avant les débuts des compétitions afin de mettre au point des techniques inédites, comme la caméra catapulte pour les épreuves de saut, ou la mise en place de rails de travelling le long des pistes d'athlétisme, notamment.
  • Mylène
    Le début du film d'En Concert 89 est inspiré des premières minutes du documentaire "Les Dieux du Stade" (1936) de Leni Riefenstahl.
    Laurent Boutonnat reproduit l’interminable et silencieux travelling circulaire autour du Parthénon, en le remplaçant par le décor du spectacle, transposé en rase campagne. Les deux clips qu’il tirera du concert en 1990 (Allan Live et Plus Grandir Live) s’ouvriront et se finiront sur la même image d’un ciel chargé de nuages noirs, figure quasi obsessionnelle qui hante "Les Dieux du Stade" sur toute sa longueur, et en sépare de façon régulière toutes les séquences.
  •     

    Vos réactions

    Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.