ConnexionAccueil0 Commentaire

C'est une belle journée (Paroles)Inspirations de Mylène Farmer

Emily Dickinson

  • Poèmes (éditions Belin)
    Si tu devais venir à l'Automne,
    Je chasserais l'Été,
    Comme mi-sourire, mi-dédain,
    La Ménagère, une Mouche.

    Si je pouvais te revoir dans un an,
    Je roulerais les mois en boules -
    Et les mettrais chacun dans son Tiroir,
    De peur que leurs nombres se mêlent -

    Si tu tardais un tant soit peu, des Siècles,
    Je les compterais sur ma Main,
    Les soustrayant, jusqu'à la chute de mes doigts
    En terre de Van Diemen.

    Si j'étais sûre que, cette vie passée -
    La tienne et la mienne, soient -
    Je la jetterais, comme la Peau d'un fruit,
    Pour mordre dans l'Éternité -

    Mais, incertaine que je suis de la durée
    De ce présent, qui les sépare,
    Il me harcèle, Maligne Abeille -
    Dont se dérobe - le dard.
  • MF : C'est une belle journée
    C’est une belle journée
    Je vais me coucher
    Une si belle journée
    Qui s’achève
    Donne l’envie d’aimer
    Mais je vais me coucher
    Mordre l’éternité
    A dents pleines
    C’est une belle journée
    Je vais me coucher
    Une si belle journée
    Souveraine
    Donne l’envie de paix
    Voir des anges à mes pieds
    Mais je vais me coucher
    M’faire la belle
  • Pierre Reverdy

  • La Lucarne ovale
    Esprit pesant

    Il est allongé et il dort. C'est un corps mort. Un dernier rayon éclaire son visage calme où brillent des dents sans éclat. Les heures sonnent doucement autour de sa tête ;
    il ne les entends pas. De temps en temps un rêve passe comme un nuage où se mêlent les gravures du fond.
    A droite dansent quelques flammes qui n'iront pas plus haut, et si les bras se lèvent ils touchent le plafond.
    Des hommes sans existence réelle soupirent dans les coins et tous les livres entr'ouverts sont tombés un à un sur le tapis déteint.
    Le silence, le calme, le sommeil qui descendent aussi lentement que la nuit.
  • MF : C'est une belle journée
    Allongé le corps est mort
    Pour des milliers
    C'est un homme qui dort
    ...
    A moitié pleine est l'amphore
    C'est à moitié vide
    Qu'on la voit sans effort
    Voir la vie, son côté pile
    Oh philosophie
    Dis-moi des élégies
    Le bonheur
    Lui me fait peur
    D'avoir tant d'envies
    Moi j'ai un souffle à cœur
    Aussi
  •     

    Vos réactions

    Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.