ConnexionAccueil0 Commentaire

Stanley KubrickInspirations de Mylène Farmer

Appelle mon numéro (Télévision)

  • Stanley Kubrick / Photographies de 1948

    Ouvrage "Stanley Kubrick, Drame & Ombres : photographies 1945-1950" paru en novembre 2005.
  • Mylène


    Mise en scène du passage télé de Mylène interprétant "Appelle mon numéro" dans l'émission de France 2 "Ça ne finira jamais" le 13 décembre 2008.

    Cette référence a été confirmée quelques années plus tard sur Twitter par le réalisateur de l'émission, François Hanss :
  • Libertine (Clip)

  • Stanley Kubrick / Barry Lyndon


    => Télécharger la vidéo <=
    Scène "Jeu" du film (1975)

    Au XVIIIe siècle en Irlande, à la mort de son père, le jeune Redmond Barry ambitionne de monter dans l'échelle sociale. Il élimine en duel son rival,un officier britannique amoureux de sa cousine mais est ensuite contraint à l'exil. Il s'engage dans l'armée britannique et part combattre sur le continent européen. Il déserte bientôt et rejoint l'armée prussienne des soldats de Frederic II afin d'échapper à la peine de mort. Envoyé en mission, il doit espionner un noble joueur, mène un double-jeu et se retrouve sous la protection de ce dernier. Introduit dans la haute société européenne, il parvient à devenir l'amant d'une riche et magnifique jeune femme, Lady Lyndon. Prenant connaissance de l'adultère, son vieil époux sombre dans la dépression et meurt de dépit. Redmond Barry épouse Lady Lyndon et devient Barry Lyndon...
  • Mylène
    Mylène ne l'a jamais caché lors d'interviews à l'époque, Laurent Boutonnat s'est complètement inspiré de l'ambiance et de l'image du film de Stanley Kubrick :



    Confidences de Gérard Simon, directeur photo sur le clip : Pour « Libertine », les références étaient clairement cinématographiques : « Les duellistes » de Ridley Scott et « Barry Lindon » de Stanley Kubrick. Laurent voulait des éclairages à la bougie, très dorés, et une ambiance très froide pour le duel au petit matin. (IAO Magazine, 2005)
  •     

    Vos réactions

    Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.