ConnexionAccueil16 Commentaires

Lisa - Loup et le ConteurLivre de Mylène Farmer

Présentation

Lisa - Loup et le Conteur
Auteur(s) : Mylène Farmer
Éditions : Anne Carrière
Sortie : 22/04/2003
Prix éditeur : 25 euros
Ventes : 48'560 ex. (à fin 2014)

Lisa Loup et le conteur nous emmène dans un univers à la fois tendre et humain, décalé et ludique… C'est l'histoire d'une amitié qui comble une solitude… Ce voyage dans l'imaginaire, plein de surprises et de rebondissements, nous parle de choses graves et universelles, sans jamais trahir sa poésie, sa justesse, sa légèreté toutes particulières. Les dessins de l'auteur qui accompagnent ce conte incarnent la magie et le charme de ces personnages qui restent avec nous au-delà de ce voyage.

La maquette et la mise en page du livre ont été réalisées par Mylène et Henry Neu.

Infos et avis

Notre note : Mylène Farmer / Bibliothèque / Vote
Note moyenne des membres :
  • Currently 3.89/5


Nous adorons. Les petits dessins sont assez adorables, la typographie amusante, l'histoire et toutes les interprétations que l'on peut en faire (serait-ce une autobiographie très déguisée ?) sont assez touchantes...

Téléchargez l'oeuvre intégrale (PDF)
Téléchargez l'oeuvre intégrale en russe (PDF)

"Un voyage sonore dans l'imaginaire" : les chapitres lus par PtitGénie
Episode 1 : Prologue (ou montage vidéo ici)
Épisode 2 : Chapitre 01

I. L'histoire

Lisa, une jeune fille confrontée à un ennui et à une solitude insondables. Depuis que sa grand-mère est morte, plus personne ne lui raconte d'histoire. Surgit alors Loup, un petit garçon tout plat, muet et sourd, chargé de lui tenir compagnie. Tous deux se rendent au cimetière. Alors qu'ils sont près de la tombe de la grand-mère de Lisa, ils découvrent un homme triste "qui parle". Ils le suivent et parviennent à une maison dans laquelle ils pénètrent pour y dormir. Au réveil, Lisa est déçue : l'homme a quitté les lieux. Qu'à cela ne tienne, elle entreprend l'exploration de la maison. L'un des livres de la bibliothèque interpelle Lisa.
Il s'agit d'une conte écrit par Damien : "l'homme qui parle" et qu'il a dédié à Allan. Le livre contient une lettre écrite de la main de Damien : celui-ci s'adresse à une certaine Lola, à qui il exprime une douleur immense, découlant de la perte de son fils Allan. Depuis que ce dernier est mort, l'auteur de la lettre a perdu le goût de la vie et a décidé de partir au loin afin de se perdre en chemin. Lorsque la nuit survient, Lisa se fait appeler dans la bibliothèque par des voix mystérieuses. Elle s'étale alors devant les personnages qu'elle a délivré des livres par sa présence : lapin Martin, le lapin élancé, une araignée gênée et Humphrey, le vers solitaire. Lisa apprend que l'homme "qui parle" aurait voulu rejoindre son fils dans la mort s'il n'avait pas promis à sa soeur Camille d'écarter de son esprit l'idée du suicide. Car, dans sa folie, le père de Camille et de Damien s'était lui-même donné la mort. Cette promesse fut faite alors que Camille rendait son dernier soupir.
Damien était effectivement conteur et racontait avec plaisir ses histoires à son fils Allan. Les personnages devaient mimer les histoires au petit garçon mais sa mort avait plongé l'homme et les personnages inventés dans une immense tristesse.
Lisa et ses quatre amis se mettent alors en quête du conteur. En route ils rencontrent : une cartomancienne, Madame One-X, Loulia (petite fille atteinte de la maladie des os de verre)...
Lisa se retrouve en prison après avoir consommée dans un bar sans avoir de quoi payer. Lisa doit parlementer afin d'être libérée. Elle en profite pour visiter la prison. Elle rencontre un bouddhiste qui conseille à Lisa de suivre son coeur. Elle quitte alors la prison et entame une réflexion sur la religion et la Bible. Elle retrouve alors ses amis et découvre un âne près d'un église (l'âne catin). A l'invitation de Lisa, l'âne entreprend le récit de contes mais ils raconte si mal qu'ils finissent tous par la mort du héros. Lisa pénètre dans l'église. Alors qu'elle s'attend à une présence divine, elle ressent une influence démoniaque. Une voix lui parle : "Je suis à l'intérieur de toi Lisa". Au comble du désespoir, la petite fille quitte l'église en pleurs. Elle vomit alors une perle de sang qui se prénomme "l'ennui". Lisa ne sait quoi faire de cet ennui et se tourne vers l'auteur du livre afin de lui demander de l'aide. L'auteur s'exprime alors : "Comment veux-tu que je trouve la morale quand moi-même suis atteinte par ce terrible mal? Je m'ennuie, je m'ennuie, je m'ennuie. C'est pour ça que tu vis... C'est pour ça que j'écris." L'auteur a une soudaine prise de conscience : elle a donné vie au personnage de Lisa, mais en la chargeant de ses propres pulsions de mort. Lisa est malheureuse. Rien ne semble la consoler... Dans sa tête sa grand-mère l'invite à reprendre confiance en elle. Elle sourit. Loup disparaît alors. Une homme qu'elle aime s'approche d'elle : la vie l'attend !
A partir de "La part d'Ombre".
Le roman se décompose en plusieurs parties (comme des chapitres) :
     Introduction (sans titre)
     Le cimetière
     Dans la maison
     Dans la cuisine
     Dans la bibliothèque
     Le deuxième jour
     Le troisième jour
     Le quatrième jour
     Madame Ône-X
     L'hôpital
     La prison
     Épilogue
     Découragement

II. L'univers de Mylène

a. Les paroles de ses chansons.
A plusieurs reprises, on peut remarquer des références aux chansons de Mylène :
- Je me sens si seul parfois : On est si seul parfois (L'autre, 1991).
- Pourtant quelles toiles de maîtres ! : De mon seul maître Egon Schiele (Je te rends ton amour, 1999).
- Une véritable artiste l'araignée : Araignée maltèque, dépressive l'artiste (Alice, 1995).
- Misonner comme dans... l'ab ?? plus X : C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt (L'Instant X, 1995).
- Pardonnez-moi : Pardonne-moi (2001).
- Et le qu'en dira-t-on : Je me fous bien des qu'en dira-t-on (Sans contrefaçon, 1988)
- Je n'attends que toi pour me le dire tout bas que je suis ici pour Toi, et toi c'est moi : Qu'il nous dit tout bas, je suis ici pour toi, et toi c'est moi (L'autre, 1991).
- C'était troublant, pensait-elle : C'est troublant, dis? (L'amour naissant, 1999).
- Lisa broie du noir : Mais là, je broie du noir (Dessine-moi un mouton, 1999).
- Pas de contrefaçon : Sans contrefaçon (1988).
- Je fais fi de notre amitié : Je fais fi de tes "Je t'aime" (Optimistique-moi, 1999).
- C'est la déconfiture : Déconfiture (Dessine-moi un mouton, 1999)
- C'est comme ça la vie? Elle vous donne un sursis puis reprend tout sans répit? : Et la vie, a tout donné, tout repris... (Et si vieillir m'était conté, 1999)
- On ne peut pas ignorer ce que les yeux ne voient pas ! : Quelle solitude, d'ignorer ce que les yeux ne peuvent pas voir (Dessine-moi un mouton, 1999)

b. Les références artistiques
Dans Lisa-loup et le Conteur Mylène cite ou fait référence à plusieurs personnages historiques, que l'on pouvait déjà retrouver dans l'oeuvre de Farmer/Boutonnat :
- Edgar Allan Poe : Allan, c'est ainsi que se prénomme le petit-fils tant aimé du Conteur. Lisa se trompe même en l'appelant Gaspard Alla Poe ! Voilà ce qu'elle dit sur lui : "Il a écrit des fantastiques nouvelles qui font peur, et moi j'adore ça !". Pour ceux qui l'ignorent, Edgar Allan Poe est, entre autre, l'auteur de "Nouvelles histoires extraordinaires".
- Musiciens célèbres : Wagner (compositeur allemand), Chopin (pianiste et compositeur polonais), Mahler (compositeur et chef d'orchestre autrichien).
- Grands poètes : Verlaine (poète français), Rimbaud (poète français), Reverdy (poète français), Molière (auteur dramatique français).
- Petites références : "Les voyages de Gulliver" : "Il y a bien longtemps, elle avait vu au cirque Chpuck un tour unique : un LILLIPUTIEN (un peu martien) qui d'une note suraigüe, brisait des verres en cristal brut." - "Tom Sawyer" : "Elle se rappelait les aventures d'un certain TOM SAWYURE... (ou quelque chose comme ça !)" - Greta Garbo : "ET DE "GARBONISER" SON CHOIX : N'APPARAITRE QU'AUX ENDROITS OU ON NE L'ATTEND PAS."
- Peintres : Mais oui ! De Pablo Picasso ! Il est très connu et pas vraiment poillu !"
- Luc Dietrich : référence à "L'apprentissage de la ville" --> "(Après tout, L'APPRENTISSAGE DE LA VIE se fait lentement !(...))
- Référence historique : l'empereur romain Caligula : "Douce comptine Caliguline, Lisa se noie, l'humeur Caligula."

c. Le style
Les textes de Mylène ont toujours été reconnaissables entre tous, tant par leur originalité textuelle que par le style de l'écriture.
- Elle manie à merveille les doubles sens et les jeux de mots. Il y en a beaucoup dans ce roman, en voici quelques uns :
     Lisa n'a pourtant aucun souvenirs des chagrins de sa grand-mère? Peut-être était-elle un Dieu de la Mythologie. Mais non, Mamie est un mythe au logis.
     Un lapine élancé, une araignée gênée et un ver solitaire.
- Mylène (rimes)
- Malgré l'ennui, la mort ou la tristesse qui planent sur le roman, il y a aussi beaucoup, beaucoup d'humour dans cette oeuvre :

d. Les thèmes
On retrouve dans Lisa-Loup et le Conteur les mêmes thèmes qu'aborde Mylène dans son univers :
- La mort : L'histoire commence à la mort de la grand-mère de Lisa. C'est cette absence qui entraîne Lisa dans un ennui profond et qui la pousse à imaginer tout ce qu'elle vit dans ce conte. Le conteur, Damien, que Lisa rencontre dans un cimetière d'ailleurs, a lui perdu quelqu'un de très proche : son fils, Allan. Finalement dans ce conte toute tristesse est causée par une mort. Même l'âne catin semble obsédé par ça : les histoires qu'il raconte se finissent tous dramatiquement et brutalement par la phrase "Elle est morte" ! (C'est Blanche-Neige, elle est avec les sept nains. Elle a mordu dans la pomme, elle est morte. / C'est un petit garçon, il met les pieds dans la forêt, ils lui ont bouffé, il est mort.). Comme ces personnages sont issus de l'esprit même de Lisa, on comprend que la mort de sa grand-mère l'a profondément marqué.
- L'ennui : Si Lisa décide de retrouver cet homme qu'elle a découvert au cimetière, c'est pour tuer cet ennui qu'elle a en elle depuis la mort de sa grand-mère. C'est aussi et surtout pour cela qu'elle imagine Loup, qui est le fruit de son imagination débordante, comme chez tout enfant.- L'amitié : Bien que Loup et les autres personnages de l'histoire ne vivent que dans son esprit, Lisa lie une très forte amitié avec eux, ils veillent sur elle et la protège. Et ils disparaissent quand elle n'a plus besoin d'eux dans sa vie...
- La religion : Très évoquée, elle se manifeste notamment dans la religion catholique, avec la présence du cimetière, de l'église... La grand-mère de Lisa était très croyante, mais Lisa ne s'en ai jamais occupé. Autre religion présente : le bouddhisme, représenté comme ce qui a permis à Lisa de se libérer de la prison...
- La sexualité : Elle n'est pas clairement présente, mais on peut la discerner un petit peu, notamment avec le prénom du personnage que Lisa découvre sous son lit : Loup. Souvent, les enfants ont peur du loup, surtout quand il est caché sous leur lit... Si ce rapprochement peut paraître trop facile, on peut aussi noter la présence du "loup" dans les textes que Mylène a écrit pour Alizée (Quand je rêve au loup, c'est Lola qui saigne. / Toi le loup des steppes, oh loup y es-tu pour moi. / Loue moi Loup, toute entière...), et dans les clips les plus sulfureux de Mylène (Libertine, Beyond my control).
- La dualité entre l'enfance et l'âge adulte : Lisa est une enfant qui se retrouve face aux dures lois de la vie. Elle doit affronter, peut-être trop tôt, la mort de quelqu'un qu'elle aime. On retrouve cette dualité enfant / adulte dans nombre de chansons de Mylène : Maman a tort, Plus grandir, Chloé, Dessine-moi un mouton...

III. La vie de Mylène

a. Les noms
- Lisa : Lisa est le nom d'une des nièces de Mylène.
- Loup : Mylène a un frère nommé Jean-Loup, décédé en 1996. (Père de Lisa ?)
- Allan : le nom du fils du conteur, Damien, est une référence évidente à Edgar Allan Poe, référence que le personnage de Lisa lui-même signale. On sait que Mylène apprécie énormément cet auteur, au point qu'elle a même écrit une chanson sur son univers. Ce prénom n'est donc pas anodin.
- Benoît : Mylène évoque brièvement un certain Benoît. Or Benoît est le prénom de son compagnon... Et il semblerait que
celui-ci soit partisan du fait que "L'avenir appartenait à ceux qui se levaient tôt !!!". Au passage, Benoît est qualifié de "plombier, somnambule et fort beau"...
- Madame Ône-X : on pense immédiatement ici à la chanson "L'instant X". Et pour que la coïncidence soit plus amusante encore, ce titre a été remixé par... One-T ! Quant à la photo qui illustre la pochette du single, elle est inspirée de l'affiche du film "Madame X".
- Royal Rîmpo : le nom du sage bouddhiste qui conseille Lisa lors de son passage en prison fait référence à Sogyal Rinpôché, auteur du "Livre tibétain de la vie et de la mort" qui a lui même beaucoup aidé et influence Mylène lors de son passage aux
États-Unis après l'échec de "Giorgino". Elle n'aura de cesse, lors de la promotion de l'album qui a suivi, "Anamorphosée", de citer cet auteur, bien qu'elle avouera par la suite que les pansements apportés par cette philosophie bouddhiste se sont envolés.
- L'Âne-Catin : Étrange référence à la chanson "Libertine".

b. Une histoire, son histoire
Au travers du texte, on peut noter de multiples références à ce que l'on sait de la vie de Mylène.
- La grand-mère décédée et le cimetière : le point de départ du récit est la solitude que ressent Lisa face à la perte de sa grand-mère. Plus personne ne pourra lui raconter d'histoires. Et tout au long du conte, les références à la Grand-mère sont particulièrement récurrentes. Même "au cimetière", elle reste une présence que Lisa porte éternellement en elle. Le lien avec le cimetière est d'ailleurs établi dès les premières lignes, ce qui n'est pas anodin quand on sait que lorsqu'elle était petite, la grand-mère de Mylène l'emmenait justement au cimetière le dimanche...
- La grille du cimetière : on peut voir ici une petite référence à la vie artistique, cette fois-ci, de Mylène : cette "très, très grande grille... très, très fermée aussi !" n'est pas sans
rappeler le décor de sa première tournée en 1989.
- La religion : elle est très présente tout au long du récit, et l'on peut éventuellement y voir le reflet du propre cheminement intérieur effectué par Mylène à ce sujet. Dans un premier temps, le personnage de Lisa ne se dit attiré par aucune religion : ""Moi je serais athée !" lui répondit Lisa qui n'aimait ni l'idée du haut ni même l'idée du bas." Or Mylène elle-même a souvent affirmé qu'elle se sentait athée. Mais plus loin dans le récit, Lisa fait la connaissance d'un sage, Royal Rinpô, et l'enseignement philosophique que Lisa va en retirer peut être mis en parallèle avec la propre réflexion et le propre apaisement que Mylène a éprouvé à une période de sa vie, comme nous l'avons évoqué plus haut. Cependant la suite du récit amène le personnage de Lisa à s'interroger grandement sur Jésus, la Bible et le sens de la religion, au point de ne plus vraiment savoir où se situent le Bien et le Mal. Comme Mylène l'a dit en évoquant sa propre vie, les pansements du bouddhisme se sont envolés pour Lisa aussi...
- L'hôpital : jeune fille, Mylène se rendait tous les dimanches à l'hôpital de Garches rendre visite à des enfants handicapés physiques et mentaux. Le passage de Lisa et ses amis y fait clairement référence. Loulia est une petite fille atteinte de la maladie des os de verre (fragilité extrême des os). Elle est sauvée par l'Araignée qui lui tisse aux dépens de sa propre vie un manteau d'organza. Mylène a régulièrement évoqué cette période de sa vie, et même lors d'une émission en 1987 cette maladie précisément.

Pour terminer, on remarquera que la démarche de Mylène avec Lisa-Loup et le Conteur est semblable à celle d'un grand auteur, Antoine de St Exupéry, que ce soit dans la forme du roman (le texte est accompagné de dessins de l'auteur même), le graphisme (le personnage de Lisa ressemble étrangement au Petit Prince !) ou l'histoire (un héros qui erre à la recherche de quelque chose, à la recherche d'amis, d'un lieu meilleur), même si la fin semble bien meilleure pour Lisa...

Par Mylenalizée, LKB et Ptitgénie.

Anecdotes

Mylene a offert à sa meilleure amie Nathalie Rheims le manuscrit original de Lisa - Loup et le conteur. Il s'agit d'une maquette du livre, avec les textes manuscrits et les dessins originaux, qui a servi pour la création de l'ouvrage final (anecdote d'une proche collaboratrice de Nathalie).

Visuels


Les supports du livre Lisa - Loup et le Conteur


Roman
    

Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.