ConnexionAccueil Menu
0

AnamorSon ancien portrait de fan

Pseudo : Anamor
Date du jour : 08/12/2008
Prénom : Gianni
Sexe : M
Région / Département : Gembloux, Belgique
Année de naissance : 1985

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
1999. Je crois que le déclic a été le clip de "L'Âme-Stram-Gram", j'ai immédiatement adhéré à l'ambiance dégagée, au côté "à part" de Mylène. Par la suite, je me suis procuré l'album, que j'ai énormément écouté et que j'adore, et depuis je n'ai plus décroché.

24 ans de carrière, quatre séries de concerts, 7 albums, environ 100 titres à son actifs : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ? Que penses-tu de ce coté restrictif ?
J'aime qu'elle soit rare. Je crois qu'il faut privilégier la qualité par rapport à la quantité donc, même si tout ce qu'a proposé Mylène n'est pas sublime, il y a quand même une recherche de qualité qui est à mon sens plus intéressante que si elle avait sorti un album par an et fait plus de tournées en étant moins perfectionniste.

Sa démesure, son « Je-Suis-Une-Déesse-Je-Le-Montre » (entrée du Mylenium Tour...) te gêne t’il ou le prends-tu comme de l'autodérision ?
Il est clair que l'entrée du Mylènium Tour avait un côté très mégalo assumé, mais je ne le vois ni comme une expression divine ni comme de l'autodérision.
Ça ne me gêne pas, parce que ça fait partie du personnage et puisqu'il est question de l'entrée en scène de 1999, je l'ai trouvée très spectaculaire et elle collait assez bien avec le reste du show.

Que penses-tu de l’image de fanatiques et hystériques qu’ont ses fans ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Pour ma part, je ne me sens pas concerné par cette minorité de fanatiques... Je n'en pense pas grand chose, si ce n'est que c'est assez cliché et réducteur de cataloguer les admirateurs de Mylène de la sorte.
Cela dit, la presse en est friande parce que ça fait passer les fans de Mylène pour des dingues et ça fait vendre, donc à mon sens elle a aussi sa part de responsabilité dans l'image véhiculée.
Justifiée, je ne pense pas, disons qu'elle peut s'expliquer par l'attitude totalement disproportionnée que peuvent avoir certains, par exemple ceux qui s'en sont pris assez violemment à Danièla Lumbroso (qui avait joué avec le feu, j'en conviens).

Quelle place a t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Elle "m'accompagne" au quotidien, c'est vrai, parce que je l'écoute beaucoup et puis je me connecte presque tous les jours sur le forum MFIC donc je suis au courant des dernières nouvelles.
Cela dit, j'ai l'impression d'y penser sans y penser, sauf quand il y a une sortie ou quelque chose du genre, j'y suis beaucoup plus attentif.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Ce qu'elle fait avec Laurent Boutonnat me convient à quelques exceptions près, et j'adore les musiques de "Point de suture" donc je n'ai pas vraiment de souhait d'évolution. Peut-être juste envie d'être surpris, je ne veux plus quelque chose d'aussi "attendu" que ce qu'elle a proposé avec "Avant que l'ombre…" (excepté "Porno Graphique" ou "Nobody Knows").

Que penses-tu des compositions de Mylène ?
Je suis loin d'être un expert en musique, j'aime ce qu'elle a composé ("Optimistique-moi", "Et si vieillir m'était conté", "Pas le temps de vivre"…) et j'aimerais qu'elle exploite davantage ce talent. C'est dommage qu'elle n'ait pas proposé ses compositions pour les deux derniers albums, comme elle l'avait fait pour "Innamoramento".

Es-tu collectionneur ?
Un peu, mais je n'ai pas l'esprit collectionneur en règle générale. J'ai quelques éditions collector d'albums, j'achète les singles et les remixes au format CD maxi ou vinyl quand je les trouve. Je conserve aussi quelques magazines dont elle a fait la couverture, et les coupures de presse quand je tombe dessus.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Je connais surtout d'autres fans par le biais du forum d'Imtasare, et le contact passe plutôt bien avec la majorité des membres.
Cela dit, parmi les fans, je trouve assez insupportables les illuminés et les aigris (JRGB, pour ne pas le citer).

Peut t-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Ma passion pour Mylène ne fait pas tout, mais il est vrai qu'elle fait partie de moi, que je me retrouve énormément dans beaucoup de ce qu'elle exprime avec justesse, donc oui, je crois que pour tenter de bien me connaître, il faut en tenir compte.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Oui et non. Pour les "initiés", peut-être un peu, mais pour les autres, qui ne connaissent l'univers de Mylène que vaguement, c'est plus complexe.

Les références littéraires et cinématographique de son univers t’on t-il permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Oui, bien sûr... Mylène a un univers très riche et très intéressant.
Je ne peux pas toutes les citer parce que je vais en oublier, mais je vais dire principalement "Si c'est un homme" de Primo Levi, les romans d'Amélie Nothomb, quelques œuvres d'Edgar Allan Poe, Baudelaire et Apollinaire dont je ne connaissais que trop peu de poèmes, des peintres comme Schiele ou Kandinsky.
Et j'ai envie de citer Virginia Woolf également, même si j'ai lu "Mrs Dalloway" avant que la chanson "Dans les rues de Londres" ne sorte… C'est un auteur que j'aime énormément.

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste… y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Son goût quelquefois trop prononcé pour kitsch et ce que je me risque à qualifier de "mauvais goût", pour certains de ses choix vestimentaires.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être… ?
Ses mots, qu'il s'agisse des paroles de ses chansons, troublantes de justesse, truffées de références littéraires intéressantes, dans lesquelles on peut se retrouver et analyser de mille et une façons, ou en interview... Elle ne parle pas beaucoup, mais ce qu'elle dit est souvent très intéressant. Je ne sais plus dans quel article de presse, on la qualifiait de "plus cérébrale des chanteuses françaises", ce qui n'est pas faux et j'aime aussi cette facette de sa personnalité.
Ce que j'apprécie également chez Mylène, c'est l'émotion qu'elle dégage... Qu'elle soit parfois feinte ou non, c'est un autre débat, elle me touche beaucoup et c'est ce qui m'importe.
Et puis, son mystère, sa rareté, ou encore le fait qu'elle ait bousculé pas mal de tabous.

Enfin, un petit mot pour Mylène qui lira sûrement cette page ?
Il y aurait tant à dire... Alors, tout simplement: Merci Mylène.