ConnexionAccueil Menu
0

ZePirouetteSon portrait de fan

Pseudo : ZePirouette (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 07/12/2010

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Depuis 1999 vraiment, en visionnant les bonus du MT et en écoutant Méfie-toi. J’ai découvert une femme énigmatique, belle et d’un grand professionnalisme. Cela m’a donné l’envie d’y regarder de plus près. Je n’ai plus décroché depuis.

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

"Ce qui est rare est cher"

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un "passage obligé" ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’Olympia ?

Peut-on parler de démesure ? Mylène semble aimer le gigantesque, cela ne rime pas nécessairement avec démesure ou mégalomanie. Le SDF un passage obligé ? Non, je ne pense pas, après tout dépend des ambitions de la dame, que je respecte. Le SDF est un pari réussi cependant. L’Olympia ne colle pas à ce qu’elle présente habituellement, mais pourquoi pas... un jour ? Ce serait un défi d’un autre genre pour elle, je pense.

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

L’image de fanatiques est relayée grandement par les médias. Même si cela existe, je pense qu’il s’agit d’un groupuscule.

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

Comme une trame de fond, Mylène "m’accompagne". Cette place évolue dans les passages difficiles de ma vie, même si j’ai d’autres centres d’intérêts.

Es-tu collectionneur ?
Je collectionne un peu, les objets qui me plaisent.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Un rapport proche à une époque, mais j’ai pris un peu de distance depuis pour des raisons personnelles.

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
C’est l’impression que l’on peut avoir en parcourant les forums. Je ne pense pas l’être, et je n’attends rien de précis. J’arrêterai de suivre son actualité le jour où elle ne me touchera plus, comme Madonna, à une autre époque.

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Oui, ma passion pour Mylène n’étant pas représentatif de ma personnalité. Je suis fan et ce n’est plus un secret.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Oui, c’est un petit plus, mais comme écrit plus haut, ce n’est pas représentatif de qui je suis, en tout cas je ne le pense pas.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
J’aime le virage qu’elle vient de prendre, plus particulièrement sa collaboration avec Archive. Ce style musical lui colle bien à la peau je trouve.

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
Mais qui a dit ça ? (rires) Personnellement, je ne trouve pas.

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Oui, à chaque nouvel album, il y a toujours quelque chose que je découvre, parfois j’accroche, parfois non.

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Actrice peut-être ? Une facette à approfondir et développer ailleurs que dans ses prestations scèniques et clips, car un film à son actif, c’est peu. Pour le cinéma, j’ai toutefois une petite attente, j’aimerais la voir dans une comédie.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
Cette touche de poésie, de lyrisme et de profondeur qu’elle apporte dans ses créations. Ce gigantesque aussi sur scène. J’avais adoré Avant que l’ombre, qui pour moi est un spectacle (avant tout) à part dans sa carrière. Physiquement, elle a un charme et une aura, sa beauté est hors norme, dans le sens où elle ne rentre pas dans les critères de beauté des magasines. À cela, on ne peut y être insensible.

Désires-tu un jour la croiser "hors contexte artistique", dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
Une rencontre hasardeuse, oui. Il y a la femme et l’artiste pour moi.