ConnexionAccueil Menu
0

lunairistikSon portrait de fan

Pseudo : lunairistik (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 21/04/2012

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
J’aime Mylène depuis ses débuts, "Maman a tort" m’avait intrigué je me souviens, ce n’est pas tous les jours que l’on entend chanter une comptine dramatique, avec une histoire d’hôpital, d’une petite fille qui aime une infirmière et qui le crie tout haut que maman a tort ! Mais le déclic s’est vraiment fait lorsque j’ai vu Mylène interpréter Ainsi soit je, je me sentais en total adéquation avec ses paroles et ce que vivais à l’époque...

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

Je pense que les périodes de silence sont nécessaires pour tout artiste qui souhaite se renouveler. Mylène exprime de façon prépondérante les touments humains, ceux de l’humanité de façon plus générale, cela implique une certaine introspection, le besoin d’aller vers d’autres artistes avant elle, tels que les écrivains, les peintres qui hantent son univers. Je conçois tout à fait qu’elle ait pu être ainsi, quoi que les derniers albums PDS et BN sont proches dans le temps.

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un "passage obligé" ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’Olympia ?

La démesure est un mot très puissant je trouve, on ne peut toutefois pas le nier vis à vis de Mylène qui est très "starisée" donc forcément son aura est d’une grande envergure et l’impact sur le public est là pour le coup très puissant. Mylène Farmer c’est du grand show avec de gros moyens techniques, des costumes, des coiffures, des écrans géants et tout le tralala qui va avec. Pour moi tout cela est bien utilisé, bien travaillé, tous les contours sont lêchés, c’est une perfectionniste qui utile bien tout cet "attirail" Quant à la prendre comme de l’autodérision, je ne comprends pas bien, de toute façon Mylène Farmer comme dirait Sandrine Alexi l’humoriste qui y fait allusion dans l’un de ses sketchs, "Mylène Farmer c’est du lourd".

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

C’est inévitable, Mylène est un miroir qui nous renvoie à nos propres tourments, à notre difficulté d’être dans ce monde, pour certains fans il peut être difficle de mettre une distance, de relativiser. Le mieux est d’être un admirateur (je n’aime pas trop le mot fan) le plus objectif possible...

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

Ses textes me touchent, néanmoins Bleu Noir ne m’a pas trop emballé, à part mais oui... mais non..., paroles et musiques vont bien ensemble. Je dirais finalement qu’aujourd’hui je suis un admirateur qui n’adhère pas systématiquement à ce qu’elle fait. On n’a le droit de ne pas aimer le clip Appelle mon numéo et la chanson bee me par exemple !

Es-tu collectionneur ?
Oui dans une certaine mesure, disons que j’aime les vinyles particulièrement et je possède un collector.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Je les découvre via ce site, je les trouve conviviaux, amicaux, sincères pas tous homosexuels (elles) et dépressifs (rires)

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
J’attends de beaux textes d’elle, c’est vrai et de beaux clips (scénarisés) comme autrefois mais ce n’est plus le cas, c’est une forme d’exigence, je pense, mais Mylène nous a habitué à ça dès le départ.

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Oui, en dehors de Mylène je suis tout à fait accessible, il suffit que je le veuille, Mylène ne fait partie intégrante de mon existence tout de même !

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Sans aucun doute.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
J’attends...comme le titre d’un de ses albums, je n’ai pas de souhait précisemment.

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
Ce sont ses choix, je les respecte. C’est vrai que les derniers clips, c’est pas le top mis à part Redonne-moi et The farmer project qui sont pas mal .

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Oui, mais il y a d’étranges coincidences, je me suis retrouvé à aimer les mêmes auteurs, les mêmes peintres que Mylène sans le savoir...

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Alizée, bof bof....

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
J’aime l’univers de Mylène, l’époque Innamorento est pour moi celle qui me fait le plus rêver en étant à la fois très réaliste. L’âme stram gram, optismistique-moi, je te rens ton amour sont des clips, des chansons qui me touchent beaucoup personnellement.

Désires-tu un jour la croiser "hors contexte artistique", dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
Je n’ai pas ce désir, si cela arrive tant mieux, ça sera vraiment le fruit du hasard.