ConnexionAccueil Menu
0

redgiscottSon portrait de fan

Pseudo : redgiscott (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 28/10/2012

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Depuis l’époque d’"Anamorphosée" et le fameux "Live à Bercy", premier CD qu’on m’ait offert. J’avais dans les huit ou neuf ans à l’époque. Je me souviens que j’étais totalement captivé par cette coiffure/palmier qu’elle arborait sur la pochette. J’ai ensuite été totalement conquis lors de la sortie d’"Innamoramento". Les NRJ Music Awards, les journées devant MCM à attendre les clips...

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

J’avoue que j’aimais ce côté rare dès lors où il s’alliait à des albums exceptionnels (en gros: période 1995 - 2002). Cependant, les dernières productions de la miss ne sont plus vraiment à la hauteur d’une attente qui fut parfois si longue et d’un espoir de plus en plus souvent déçu, ou en partie... Aujourd’hui, le temps passant, j’aime la voir se presser un peu et sortir de son silence et de son mystère plus vite qu’avant.

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un "passage obligé" ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’Olympia ?

Le Stade de France, je ne l’ai vu qu’en DVD, mais il me semble que oui, c’était bien un aboutissement plus qu’un "passage obligé". Mais je ne la vois pas dans des salles intimistes, non.

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Je pense que c’est plus une question de passion que d’hystérie.

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

Cela dépend un peu de ses périodes d’activité. Ma vie ne tourne pas autour de Mylène Farmer. Lors de ses périodes d’absence, je m’absente un peu d’elle moi aussi, avant de retrouver la flamme (toujours jusqu’à présent, en tout cas) quand la rumeur enfle...

Es-tu collectionneur ?
Albums et DVD/Blu-Ray, sans plus.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?


Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
Je crains qu’elle n’ait raison. Pour moi, tout tourne autour de ces deux albums: "Anamorphosée" et "Innamoramento". Deux tels aboutissements, deux albums d’une qualité telle que l’on se retrouve à les comparer à tout ce qu’elle sortira, jusqu’à la fin de sa carrière.

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Certainement pas.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Je pense que, si Mylène met tout d’elle dans ses textes, j’y retrouve beaucoup de moi.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Entre pop rock et pop onirique et ultraclasse des années 1995-2002. En gros, je ne veux pas qu’elle évolue, je veux qu’elle rétrograde.

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
C’est plus qu’un tort. Quand je revois les anciens clips, je me dis que c’est une infamie (c’est laid!).

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Albinoni, Rinpôché, Poe, Baudelaire, David Lean, Primo Levi,...

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Je ne dirais pas que le terme d’actrice est une ombre, mais je le qualifierais plutôt d’ombrageux depuis Giorgino. Un rôle exceptionnel. Peut-être vaudrait-il mieux, derrière, ne faire que chanter.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
Ses mots (jusqu’en 2002 - oui je sais, j’en reviens toujours à cette date...), la musique de Boutonnat, avec la quasi même réserve...

Désires-tu un jour la croiser "hors contexte artistique", dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
Je ne vois pas ce que cela casserait. Ce serait l’apogée de ma carrière de fan...