ConnexionAccueil Menu
0

MamouazelleSon portrait de fan

Pseudo : Mamouazelle (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 05/11/2012

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Je suis admiratrice de la rouquine depuis le début de l’année 1999, plus précisément en regardant le clip de "L’Ame-Stram-Gram" qui était diffusé en intégralité sur M6. J’ai eu un coup de foudre pour la grâce de Mylène. Coup de foudre qui s’est confirmé à l’écoute de ses chansons par la suite...

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

Tout artiste est, je pense, torturé, écorché. Mylène a eu besoin de SE prouver qu’elle pouvait dépasser les codes et les normes véhiculées par la chanson française. Elle s’est mystifiée, est "rentrée sur scène" avec un masque. Elle a joué le jeu de l’Artiste jusqu’au bout. Je suis parfaitement d’accord avec elle quand elle dit qu’un artiste ne doit briller que par son art.

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un "passage obligé" ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’Olympia ?

Sa démesure est un défi qu’elle s’est imposée à elle-même plus pour se prouver qu’elle pouvait le faire que de le prouver aux autres, je pense... Maintenant, passer par la case Stade de France une fois, oui elle a bien fait de le tenter. Je ne l’aurais pas comprise si sa tournée passait par plusieurs dates en Stade. Je vois également Mylène tout aussi bien dans un registre intimiste comme des concerts à l’Olympia. Elle ne l’a pas fait et c’est dommage. Mais peut-être que l’avenir réserve des surprises ?...

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Tout artiste a son public "hystérique". L’erreur, c’est de faire d’un cas une majorité.

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

La place que Mylène a aujourd’hui dans ma vie est complètement différente de quand j’avais 13 ans. Jusqu’à mes 18 ans, des posters trainaient sur les murs. Aujourd’hui, ils sont sagement rangés dans des classeurs. J’aime Mylène d’un amour différent. de créature divine inaccessible que j’adulais, elle est passée à chanteuse humble et naturelle, femme comme toutes les autres que je respecte en toute sincérité... Un très beau lien...

Es-tu collectionneur ?
Non. Mais je n’ai pas résisté au coffret collector "Bleu Noir" et j’essaierai de me procurer le coffret carnet de voyage "Innamoramento". Plus pour le côté esthétique parce que c’est une pièce vraiment belle!

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
J’ai dans mon entourage un ami très proche que j’ai connu il y a sept ans, grâce à Mylène. On s’est rencontrés lors d’un des concerts du Tour 2009 et en dehors de Mylène, on partage énormément de choses, c’est une amitié rare et précieuse.

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
Le public est aussi bien exigeant que juste. Exigeant comme tous les fans d’artistes. J’ai vu des fans de Muse râler à chaque sortie d’album, tout comme les fans de Mylène râler aussi. Je suis la première aussi à râler depuis la sortie de l’album "Point de Suture". Mais il y a être exigeant et être cassant. On peut être déçu de l’évolution d’un artiste mais ça n’est pas pour autant qu’il faur le "casser".

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
C’est connaître une partie de Mylène. A 12 ans, je me posais énormément de questions sur la vie après la mort, et je souffrais beaucoup du rejet des autres parce que je ne rentrais pas dans leur norme. Mylène est tombée à pic pour me rappeller que ce qui fait la richesse des autres, c’est leurs différences...

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
En partie, il faut dire...

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Le meilleur moyen de ne pas être déçu d’un artiste, c’est de ne rien attendre. Beaucoup de fans attendent un "Ainsi soit je..." bis et c’est une belle erreur. "Bleu Noir" a été une parenthèse extrêmement audacieuse dans sa carrière et elle l’a réussi avec brio... Je ne m’attends rien, je préfère tout découvrir sans espérer attendre quelque chose de particulier.

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
Je ne pense pas. Tout artiste dira que le moment le plus intense de sa carrière, c’est la scène... Et avec le recul, elle a raison de se focaliser sur la scène, et d’y donner le meilleur d’elle-même...

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Je dois dire, que sans ça, je ne serais pas la passionnée de littérature et d’écriture que je suis. Mon coup de coeur est et restera toujours Charles Baudelaire... Tiens, il faut d’ailleurs que je m’empresse de lire Cioran!

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Une artiste talentueuse aux multiples atouts.... Pas d’ombre, que de la lumière devant ce talent incontestable!

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
Je vais pas être originale en répondant tout... Ce qui a été l’objet de mon coup de foudre est sa beauté dans le clip "L’Ame-Stram-Gram" mais le reste est venu aussi. La richesse des clips de Laurent, sa voix, ses cheveux (mon Dieu ce roux...), ses mots, la scène. Tout. Tout ce qui l’englobe me fait rêver...

Désires-tu un jour la croiser "hors contexte artistique", dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
On casse un rêve quand on fantasme un artiste. Je ne la fantasme plus depuis plusieurs années. Et soyons fous, je serais vraiment heureuse de la croiser, échanger quelques minutes avec elle sur tous les sujets existentiels qui nous touchent. Je me vois bien lui parler comme ça pendant un quart d’heure, une demi heure, la remercier et partir sans même lui demander un autographe. C’est une femme ordinaire au talent extraordinaire.