Menu ConnexionAccueil0 Commentaire

KymekioSon portrait de fan

Pseudo : Kymekio (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 22/03/2013

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Depuis l’album Innamoramento, donc vers 1999. Il n’y a pas eu de réel déclic, j’étais baigné dans sa musique depuis un jeune âge, et dès que j’ai pu entrevoir la profondeur et le travail derrière ses oeuvres, je n’ai pas arrêté.

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

Sacrifier le nombre pour la qualité me parait juste. Inutile qu’elle se force à sortir un album, faire une tournée ou autre si l’envie ou l’inspiration n’y est pas. Ca fait partie d’elle.

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un "passage obligé" ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’Olympia ?

"Démesure" me semble exagéré. Elle veut offrir du "très bon", et elle sait y faire. Le Stade de France s’est présenté à elle, elle a essayé, mais l’ayant abandonné pour Timeless, je suppose qu’elle a trouvé le stade trop "démesuré", justement. L’Olympia ? Si elle le souhaite, oui.

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Cette image n’est pas représentative de tous. Ne présenter que ceux-là est exagéré, mais c’est le cas quel que soit l’artiste. Tous ne sont pas "fanatiques" ou "hystériques". Et il ne faut pas confondre l’hystérie et l’émotion que l’on peut ressentir lors de ses lives.

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

Une source. Un modèle. Une référence. Une artiste. Une place que peu ont eu, ont ou auront.

Es-tu collectionneur ?
Non.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Pour ceux que je connais, plutôt bon. Nous n’avons pas tous le même regard ni le même degré sur le travail de Mylène, mais nous nous accordons à dire qu’elle est une véritable artiste.

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
Complètement. Il y a toujours une part du public très exigeante. Ce n’est pas mon cas. Je lui fait confiance, sa propre exigence me suffit.

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Oui et non. J’aime son univers, ses thématiques, son travail, toute la recherche, les références qu’elle s’évertue à glisser dans ses oeuvres. Ne pas savoir combien je l’apprécie est une erreur, mais n’empêche pas de me connaître.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Oui et non, de nouveau. J’ai une façon de penser assez proche de ce qu’elle laisse deviner, et la connaître permet de me connaître un peu. Mais pas énormément.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Comme elle le souhaite. Cela me suffit amplement.

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
Au vu des concerts qu’elle a offert depuis, elle a bien eu raison. Lapromotion de ses albums n’est pas nécessaire, ses fans sont toujours à l’affût et prêts à faire tourner l’information. En revanche, délaisser la réalisation des clips pourrait être une erreur. Mais j’apprécie même ses derniers clips, donc ça ne me gène pas.

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Oui. Heureusement que certains travaillent sur la découverte de ces références.

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Non. Mylène reste Mylène, peu importe ce qu’elle peut faire, elle a sa propre façon, sa propre essence qui fera de tout ce qu’elle fera des oeuvres à part.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
Le plus ? Ses mots. Précis. Recherchés. Empruntés. Mystérieux. Ses textes constituent un immense ouvrage à eux-seuls.

Désires-tu un jour la croiser "hors contexte artistique", dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
Bien sûr. Il semblerait qu’elle différencie sa vie personnelle de sa vie professionnelle. Nous ne la connaissons vraiment que par son travail. La rencontrer en dehors de tout cela serait un honneur, une chance, et un bonheur absolus.


Vos réactions

Attention, vous n'êtes pas connecté ! Connectez-vous en cliquant ici. Le retour sur cette page sera automatique.