ConnexionAccueil Menu
0

HellobxlSon ancien portrait de fan

Pseudo : hellobxl
Date du jour : 10/06/2008
Prénom : arnaud
Sexe : M
Région / Département : Bruxelles
Année de naissance : 1974

Son « Je-Suis-Une-Déesse-Je-Le-Montre » te gêne t’il ou le prends-tu comme une auto-dérision ?
Je trouve qu'elle garde beaucoup d'humanité, même dans ses mises en scènes grandiloquentes... on "sent" qu'elle ne les prend pas au sérieux mais qu'elle a un réel parti-pris de faire grand, de jouer, et avant absolument tout d'estéthisme. Je crois qu'elle a beaucoup de recul quand à l'interpétation mégalo que l'on peut faire de ces instants-là. J'ai vu deux fois Michael Jackson en concert, et la sensation est très différente, froide, le mec est persuadé d'être un Dieu et ça se ressent. Après, à tort ou à raison, c'est un autre débat. mais tout ceci pour dire que chez Mylène rien ne me gêne, tant qu'elle reste fidèle à elle-même, artistiquement cohérente et audacieuse. Et pour conclure... j'ai vu des artistes avec une guitare et deux projos se prendre infiniment plus au sérieux.

Que penses-tu de l’image de fanatiques et hystériques qu’ont ses fans ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Elle ne pouvait que générer un phénomène semblable. Mais je suis persuadé que, comme chez tous les artistes à fans "gratinés", l'essentiel du public est composé d'admirateurs respectueux, très au fait de l'oeuvre, analysant beaucoup. De plus, MF a engagé ses admirateurs sur des voies d'enrichissement intellectuel (peinture, littérature, cinéma, etc.), beaucoup -dont moi- se sont nourris grâce à ces influences. Donc, des hystériques, des caricatures, oui, il y en a toujours. mais je pense qu'ils sont une minorité. Par contre, j'ai la certitude qu'elle inspire des impacts émotionnels extrêmement violents, même chez les plus calmes, ceux qui sont "lambdas".

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Depuis 1988/89. Le déclic? "A quoi je sers". Pour moi, elle a rarement été aussi loin, dans la lucidité, dans la justesse du propos, dans l'esthétique, dans la beauté. A mes yeux, elle a définitivement quitté le milieu des chanteurs pour entrer -et rester- dans celui, nettement plus fermé, des Artistes majeurs.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
C'est plus concernant Laurent Boutonnat que j'ai des souhaits d'évolution. Les arrangements. Les sons. Les arrangements live, les derniers manquent vraiment, vraiment d'audace. La concernant, comme je l'ai déjà dit, qu'elle continue à s'entêter dans ce qu'elle sent, ce qu'elle aime, ce qu'elle vit. Bon, un rêve, quand même: un spectacle très sobre et ultra léché, quelque chose de dépouillé en salles moyennes. 

Que penses-tu des compositions de Mylène ?
Franchement, elles m'épatent. Je n'aime pas "serais-tu là", mais pour le reste, elle a fait de très belles choses à mon goût.

24 ans de carrière, quatre séries de concerts, 6 albums, moins de 100 titres à son actifs : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ? Que penses-tu de ce coté restrictif ?
Comme la plupart de ses admirateurs, j'apprécie sa rareté, sa différence est la raison essentielle de mon admiration. Elle ne fait rien comme tout le monde. 

Quelle place a t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Celle d'un accompagnement musical garantissant un moment tantôt doux tantôt jouissif. 

Es-tu collectionneur ?
Non. Les albums et les dvd des concerts, c'est tout.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Heu... aucun, excepté de temps à autres via un forum, quelques échanges écrits.

Peut t-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Oui, tout à fait. Mon admiration pour MF ne fait plus vraiment écho à ma personnalité à moi. C'est avant tout une Artiste, et non une chanteuse, quelqu'un que j'admire, que je suis fier d'admirer. 

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
On peut y retrouver certaines choses, mais comme elle le dit souvent, ce serait réducteur! Non, connaître l'univers de MF, c'est beaucoup connaître tout court.

Les références littéraires et cinématographique de son univers t’on t-il permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Oui, beaucoup. Elle m'a ouvert à la curiosité en général. J'imagine que je l'étais déjà, mais disons qu'elle m'a attiré sur des terrains vers lesquels je ne serais sans doute pas allé sans elle. Elle m'a aussi aiguisé le sens esthétique, l'analyse.

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste… y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Productrice. Alizée, vraiment, j'ai pas aimé, c'est MF dans la zone où elle m'a le plus fait peur. C'est sympa Alizée, c'est un superbe succès, c'est pas ça, mais tellement banale.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être… ?
Le tout. Sa cohérence. Son charisme. Ses yeux. Ses mots, en textes, en interviews. Ses regards sur scène. Son parcours, remporté à coup de guerres, de batailles, de courage, de remises en question.

Enfin, un petit mot pour Mylène qui lira sûrement cette page ?
Un parmis des millions, vous avez rendu la vie plus intéressante, et partant de là, la mienne aussi. Ma reconnaissance envers quelqu'un que je connais et ne connais pas en même temps.