ConnexionAccueil Menu
0

PillowenplumesSon portrait de fan

Pseudo : Pillowenplumes (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 30/07/2013

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Depuis 1995 et la sortie de l’album Anamorphosée. Mais le premier contact choc avec Mylène fut le visionnage du clip "Que Mon Coeur Lâche" à la télévision. Sa sensibilité fragile irradiant l’image ainsi que cette musique froide et envoûtante m’ont rapidement marqué (même si le clip a bien vieilli aujourd’hui, contrairement à beaucoup d’autres, même antérieurs). Sa voix unique, la musique toute en mélancolie de Laurent Boutonnat et les photographies que renferme le livret de l’album m’ont définitivement fait basculer dans son univers.

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

Cela fait partie de son univers et ne semble pas si restrictif. La musique devrait toujours être pensée en ces termes d’envie plutôt qu’en terme de productivité.

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un "passage obligé" ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’Olympia ?

Sa démesure est inhérente au personnage et, je pense, à ses rêves d’évasion. Sa volonté est de transporter les spectateurs dans un monde de rêve et de féerie sans aucune limite. Je ne vois pas là d’autodérision mais au contraire quelque chose de fascinant. Le stade de France est un passage obligé pour de nombreux artistes, pour son immense capacité en termes de spectateurs, mais le lieu n’est malheureusement pas vraiment idéal pour accueillir des concerts... Une série de concerts à l’Olympia serait un choix fabuleux, avec un set intimiste et acoustique je signe de suite!

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

C’est quelque chose qui peut rapidement me dépasser car je suis d’une nature réservée et ne montre que peu ou pas mes sentiments. Mais cette image est justifiée par l’aura exceptionnelle que véhicule Mylène. Celle-ci attirant à elle de nombreuses personnes à la sensibilité exacerbée, à son image.

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

Une place majeure, à n’en pas douter, puisque sa musique m’accompagne tous les jours ou presque. Cette place a évoluée au fil des années avec des hauts et des bas(sans toutefois ne jamais cesser de suivre, même de plus loin, les pérégrinations de ma rouquine préférée). Mais justement: après tout ce temps la passion est toujours là, et s’est même renforcée, puisque, les années aidant, la musique de Mylène est à présent également liée à une certaine nostalgie de l’enfance et de l’adolescence.

Es-tu collectionneur ?
Pas vraiment.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Je n’en connais que très peu, évoluant dans un milieu musical particulièrement éloigné de celui de Mylène (enfin pas tant que ce que l’on pourrait croire). Mais mon rapport avec ceux que je connais est particulièrement fusionnel puisque discuter de Mylène embrase notre passion et nous voit délirer des heures durant :p

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
Je le pense. Et je pense l’être moi aussi, effectivement, du moins en terme d’honnêteté et de sincérité, car je ne prétends pas vouloir imposer à Mylène ses choix artistiques. Je souhaite tout simplement la voir poursuivre dans la voix qu’elle s’est tracée et suit fidèlement depuis ses tout débuts, sans jamais ou presque tomber dans les embûches tendues par le showbiz.

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Non, certainement pas.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
C’est me connaître en partie seulement.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
En la voyant continuer de faire ce qui lui chante et lui parle, sans aucun calcul (musical). Si je devais répondre plus égoïstement je dirais que l’aspect le plus gothique/cold ou dark wave (Mylène met la pâtée à bien des groupes de gothique ou de doom à ce niveau) de sa première moitié de carrière me manque car c’est ce qui me fascine le plus chez elle. Mais ce serait aller contre sa nature et son évolution artistique et personnelle que de revenir à cet univers là.

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
Absolument pas. Je prétends savoir à quel point la promotion d’un disque est quelque chose de pénible, souvent forcée, fausse, et nerveusement usante, ce qui doit particulièrement rebuter une personne aussi secrète et sensible qu’elle. De même, la réalisation de clips, bien que souvent sublime chez Mylène, ne me semble pas être un exercice primordial pour un musicien. Donc si celle-ci ne se sent pas d’en faire, mieux vaut ne pas forcer les choses.

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Pas vraiment, mais je n’ai pas tout creusé, loin de là. Tout juste puis-je dire que ma fascination pour Mylène est également liée à notre passion commune pour Edgar Allan Poe et la poésie "noire".

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Aucune.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
La musique en premier lieu, les mots très très près derrière. Son physique achève de la rendre tout simplement mystique :)

Désires-tu un jour la croiser "hors contexte artistique", dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
J’aimerais particulièrement pouvoir avoir de longues discussions avec elle sur sa musique, son rapport à la mort et au temps qui passe, qui est la chose qui doit le plus me passionner au monde, ce qui explique en partie ma fascination pour elle. Mais ce serait bien difficile dans la rue, et même sans cela, timide comme je suis, il nous faudrait du temps pour briser la glace. Le risque de casser quelque chose est toujours légèrement inquiétant, mais non seulement la musique de Mylène transcende tout (allez, on oublie même son intérêt pour les écrits de Marc Levy :p ), mais j’ai du mal à imaginer que sa personnalité puisse réellement me décevoir ou du moins atténuer ma passion pour son oeuvre.