ConnexionAccueil Menu
0

AurorelouSon portrait de fan

Pseudo : Aurorelou (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 05/01/2014

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
J’aime Mylène depuis 1999. J’ai eu ce déclic grâce au titre " L’âme-stram-gram", elle a su m’émouvoir au plus profond de moi. Et depuis ce jour, je suis fan!

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

Je pense que cela fait parti de son univers. Il faut, selon moi, respecter cet aspect de la carrière de Mylène car cet aspect fait également partie de sa personnalité et c’est pour cela qu’on l’aime.

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un "passage obligé" ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’Olympia ?

Sa démesure ne me gêne pas car pour moi elle ne bascule jamais dans la démésure. Elle fait ce dont elle a envie et c’est en cela qu’elle est une artiste unique. Par contre, je ne l’imagine absolument pas faire des concerts à l’Olympia, je pense que ça ne lui correspondrait pas.

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Il faut bien donner une image même si celle ci est fausse pour tenter d’expliquer l’inexplicable. Le public est très hétérogène , un peu comme Mylène.

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

Elle occupe une place importante, elle est la seule artiste que je suis capable d’écouter tous les jours, la seule dont je peux regarder les concerts, la seule qui me fait acheter des magazines, la seule qui sache me toucher.

Es-tu collectionneur ?
Je collectionne un peu, enfin dès que cela est possible.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Malheureusement, je n’ai pas la chance d’être entourée par d’autres fans sauf de mon papa.

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
Je pense que tout le monde comporte une part d’exigence. Il faut faire avec mais en même temps cela nous pousse à donner le meilleur de nous-même.

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Non, je ne pense pas.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Dans un certain sens, oui.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Quoiqu’elle fasse, elle m’impressionne. Elle sait se renouveller, elle sait rester elle même, elle sait faire des chansons qui lui correspondent toujours autant et qui nous correspondent également. Alors que demander de plus?

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
Elle n’est pas dans une démarche de promotion, ce qu’elle fait, c’est avec son coeur et quel est le meilleur endroit pour le faire si ce n’est pendant les concerts?

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Ayant une formation littéraire, j’ai l’impression de mieux comprendre toutes les références de Mylène. Mais grâce à elle, j’ai pu découvrir de’autres artistes notamment dans le domaine de la peinture.

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Aucune!

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
Sans aucun doute: ses mots.

Désires-tu un jour la croiser "hors contexte artistique", dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
Je pense que tout le monde aimerait la croiser un jour. Evidemment, j’aimerais bien la rencontrer sans pour autant l’aborder, certainement à cause de ma timidité mais aussi parce que je pense qu’elle mérite d’avoir une vie plus "normale" en dehors.