ConnexionAccueil Menu
0

YellowBirdSon portrait de fan

Pseudo : YellowBird (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 14/01/2014

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Depuis 2001, j’ai commencé à m’intéresser à l’artiste, j’avais 12 ans. Le déclic s’est vraiment fait en 2005 avec le clip de "Fuck Them All" et la sortie de l’album "Avant Que l’Ombre...

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

Je pense que je n’ai pas mon mot à dire. C’est une artiste, c’est elle qui nous offre son talent donc je n’ai pas à critiquer sa façon de mener sa carrière. En même temps, je préfère qu’elle prenne son temps pour nous faire cadeau de ses plus belles créations (ainsi que celles de Mr. Boutonnat et ses autres collaborateurs)

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un "passage obligé" ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’Olympia ?

Je pense que sa "démesure", dans ses clips comme dans ses concerts, sont une façon pour elle de se libérer de sa réserve. Je ne vois pas le Stade de France comme un passage obligé, en tout cas, pas dans sa carrière. C’est une autre façon de se surpasser. L’Olympia? Pourquoi pas?

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Mylène a une très forte connexion avec son public d’où l’effet "hystérie". Après? les médias et les détracteurs en ont beaucoup rajoutés...

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

En 2005, je n’écoutais qu’elle, j’avais acheté tout ses albums et je matraquais sa musique partout. Par la suite, je me suis ouvert à d’autres artistes (surtout anglophones) loin d’être mainstream. Je me suis alors rendu compte que je retrouvais un peu de Mylène dans mes nombreuses et différentes découvertes musicales.

Es-tu collectionneur ?
Je ne le suis pas pour les produits dérivés par contre j’aime avoir le support CD. Je trouve le mp3 impersonnel et inintéressant.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Je ne connais pas d’autres fans. Je suis quelqu’un de très réservé, je ne vais pas a la rencontre des autres.

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
Oui, en effet le public est exigent. Dans chaque album, il y a du bon et du moins bon. Chacun a ses goûts et donc, sa vision de chacun de ses titres. Là où je serai exigent, ce serait sur sa sincérité mais à ce niveau-là, je n’ai jamais été déçu et ne pense pas l’être...

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Oui.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Je ne dirais pas son univers mais plutôt sa personnalité.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Etant aussi un admirateur d’Archive, j’aimerais bien qu’elle continue vers cet univers trip-hop. Ou même un mélange de Morcheeba et de Sigur Ros (je pense notamment aux compos sombres comme "Brennisteinn" ou "Kveikur".)

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
Comme je l’ai écris précédemment, je ne suis pas manager donc je ne peux juger.

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Baudelaire, Poe et par extension Lovecraft...

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Aucune.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
Il me semble que tout provoque en moi cette fascination.

Désires-tu un jour la croiser "hors contexte artistique", dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
J’aimerais beaucoup la rencontrer oui. Et, à contrario, cela renforcerait encore plus mon admiration.