ConnexionAccueil Menu
0

GaelineSon portrait de fan

Pseudo : Gaeline (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 19/04/2017

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Je suis bercée par Mylène Farmer depuis ma petite enfance, par sa voix, ses mots. Je suis devenue réellement fan lors du Tour 2009, le 23 Mai. Le déclic s’est fait dès que j’ai croisé son regard...

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

6 séries de concerts, 10 albums studios, totalement différents, le renouvellement est propre au travail de Mylène Farmer. En 30 ans, nous pourrions penser que 137 titres ne sont pas assez mais mieux vaut proposer un travail rare et soigné, plutôt que deux albums tous les ans avec des textes et clips médiocres... Mylène Farmer c’est aussi de longues périodes d’attente, du silence, du mystère et un bonheur immense quand elle nous offre un nouvel opus ou une nouvelle tournée ! Cela fait partie de son univers oui, mais restrictif... non; elle donne beaucoup par ses mots, sa musique, ses clips et ses concerts; je ne demande rien de plus.

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l’autodérision ?
Le Stade de France était-il un passage obligé ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l’’Olympia ?

Le Stade de France n’était pas forcément un passage obligé, mais il convenait parfaitement à sa démesure qui, d’ailleurs, ne me dérange pas ! Elle accompagne sa carrière ! Mylène Farmer est, certes, poétique mais également provocatrice, perfectionniste, elle voit toujours les choses en grand, le "tiède" et le "rien" l’ennuient ! Le plus fort dans cette démesure, c’est de transmettre de l’émotion en même temps que le spectacle ! Je la vois mal se produire dans de petites salles, sans costumes ou décors ! Mylène Farmer, c’est aussi du show, en plus de l’émotion.

Que penses-tu de l’image de fanatiques et d’hystériques qu’a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Il y a certainement des hystériques voire même des fanatiques, chacun aime à sa façon, aussi extrême qu’elle soit... Elle est justifiée pour ceux qui le sont, après, faire des généralités sur le public de Mylène Farmer n’est pas constructif, je trouve dommage que la quasi totalité de ses fans soient qualifiés d’hystériques !

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

J’écoute Mylène Farmer chaque jours, mais bien évidemment, j’écoute beaucoup d’autres artistes ! Depuis 2009 cette place augmente au même titre que son travail, qui gagne (je trouve) en qualité, même si la barre à toujours été haut placée. J’aime chaque album, chaque tournée, chaque clip à leur façon, pour les messages qu’ils diffusent et leur originalité. J’ai, sans cesse, de nouvelles choses à découvrir sur elle ainsi que sur sa carrière, donc oui, c’est une sorte d’aventure de tous les jours !

Es-tu collectionneur ?
Oui depuis la tournée Timeless en 2013, mais ma collection reste soft; j’ai tous les albums (+live ), quelques singles, les DVD des clips, les DVD des différents concerts et quelques petits objets/posters en plus des Styx Magazine. Je ne trouve pas cela excessif, je ne suis pas du genre à me ruer sur un support quand il sort dans le commerce, le matin même !

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
J’ai fait de jolies rencontres, notamment dans les fils d’attente du concert de 2009 et celui de 2013 !

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l’être ?
Disons que Mylène Farmer a habitué son public à un très haut niveau depuis plus de 30 ans, il est donc normal qu’il attende beaucoup d’elle ! Après, il y a des ratés, même si pour l’instant, ce mot ne semble pas pouvoir s’appliquer à sa carrière... Mis à part Giorgino, son seul gros échec, mais qui n’en est pas un à mes yeux ! Je ne pense pas être aussi exigeante. Je prends ce qu’on me donne et j’avoue que je suis loin, très loin d’être déçue; je ne peux pas rêver mieux !

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Non, même si ma vie n’est pas régie autour d’elle uniquement, elle fait partie de mon quotidien. Mylène Farmer m’accompagne dans mes réflexions, m’ouvre sur certains sujets, me cultive; elle est moteur de beaucoup de choses chez moi. Il est donc nécessaire, je pense, de connaître cette passion pour me comprendre.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Oui et non, question difficile. Non, en ce sens que nous sommes deux personnes différentes, peut-être semblables sur certains points, voire de nombreux, mais son univers reste propre à la femme qu’elle est, à ce qu’elle a pu vivre. Je peux affirmer, par contre, que je me retrouve dans son univers même s’il ne me définit pas totalement...

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
J’aime beaucoup sa dernière collaboration avec Martin Kierszenbaum pour l’album Interstellaires, un vrai bijou. J’aime quand elle compose aux côtés de Laurent Boutonnat mais également avec d’autres, cela apporte une nouvelle dimension à son travail. Pour les clips également, chaque réalisateur possède son univers et j’aime voir différentes idées s’associer. J’aime le renouvellement chez Mylène Farmer, cette envie d’ailleurs, constamment, et de nouveauté.

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d’un album et la réalisation de clips ?
Le chiffres parlent d’eux-même, il n’y a pas réellement besoin de promotion ! D’autant plus son travail évolue de manière plus que positive, il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir ! Les clips restent largement au dessus de ceux qui peuvent être passés à la télévision... Il n’y qu’à voir City Of Love ! Incroyable ce clip ! Et pour les tournées, pas besoin de mots, les DVD sont là pour nous prouver à quel point la qualité est au rendez-vous. J’ajouterai qu’en plus de toutes ces tournées uniques, elle nous offre des textes absolument magnifiques, et toujours aujourd’hui !

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t’ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Oui beaucoup, comme : Charles Baudelaire, Edgar Allan Poe, Pierre Reverdy, Gustave Flaubert, Virginia Woolf, Egon Schiele, Paul Gauguin et d’autres, beaucoup de films également. J’aime cette culture que possède Mylène Farmer et la richesse de son écriture, accentuée par de nombreuses références et connaissances.

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Aucune, même si compositrice, écrivain et interprète sont les termes qui lui conviennent mieux je trouve !

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
Ses mots, accompagnés par de belles mélodies de Laurent Boutonnat ou d’autres compositeurs. Son physique n’entre pas en compte dans l’admiration que je lui porte, même si Mylène Farmer est évidemment une très belle femme !

Désires-tu un jour la croiser hors contexte artistique, dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
J’aimerais la rencontrer, parler avec elle. Mylène Farmer semble être une personne, un femme très intelligente, cultivée et sensible. Je pense que je ne serais pas déçue si je la rencontrais et si j’avais une discussion avec elle !