ConnexionAccueil Menu
0

FleursdumalSon portrait de fan

Pseudo : Fleursdumal (=> Voir son profil InnaNet <=)
Portrait réalisé le : 20/02/2018

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Je n’avais jamais écouté sérieusement Mylène Farmer, hormis désenchanté qui me ravissait chaque fois que je l’entendais en soirée, jusqu’au jour où, fin 2017, je me suis décidé à enfin jeter une oreille sur l’album où figure cet imparable titre. Découverte de ‘L Autre’ donc : une claque artistique digne des plus intenses que j’avais jamais reçues, tous arts confondus. Ce fut alors l’avalanche, toute son œuvre dévalant dans mes yeux et mes oreilles à la vitesse interstellaire, me remplissant chaque jour un peu plus d’extase et d’admiration.

26 ans de carrière, 5 séries de concerts, 7 albums studios, environ 100 titres à son actif : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t'il parti de son univers ?
Que penses-tu de ce coté restrictif ?

A quoi bon en faire plus quand chaque chose est essentielle.

Sa démesure te gêne-t-elle ou la prends-tu comme de l'autodérision ?
Le Stade de France était-il un passage obligé ?
Imagines-tu Mylène Farmer faire une série de concerts à l'Olympia ?

Je ne vois aucune démesure, c’est de l’art total. Le stade de France fut l’équivalent moderne du théâtre antique où se réunissait toute l’agora afin d’y pratiquer une catharsis collective. Je pense qu’elle finira par faire de toutes petites salles, pour consacrer un autre versant de son œuvre, et qu’il faudra en passer par une sorte de tirage au sort du public.

Que penses-tu de l'image de fanatiques et d'hystériques qu'a son public ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Le sens de l’amour et du sacré étant très présent dans son œuvre, on ne peut l’apprécier vraiment qu’avec un fort engagement émotionnel. On est à mille lieux du simple divertissement spectaculaire. De là à caricaturer ses admirateurs en armée pré pubère ou post adolescente dévouée corps et âme à une idole christique, il n’y a qu’un pas que franchissent allègrement ses détracteurs et certains médias branchés qui ne détestent rien plus qu’une réussite artistique couronnée par un amour massif et populaire.

Quelle place a-t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Cette place a-t-elle évoluée au fil des années ?

La place d’une inspiratrice, comme tous les artistes et gens que j’aime.

Es-tu collectionneur ?
J’ai juste besoin de posséder les albums et les dvd live en version originale, pour une écoute optimale et le livret des textes. Je ne cracherais pas sur une belle et grande affiche, j’ai bonne espoir d’en trouver une bientôt !

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
Je ne connais pas de vrais fans (ce n’est peut-être plus trop de nos âges), plutôt des amis, principalement des artistes, qui sont eux/elles aussi inspirés en partie par son œuvre.

Trouves-tu que le public de Mylène est, comme elle le dit elle-même, «très exigeant» ? Penses-tu l'être ?
Exigeance ne veut pas dire déraison. On attend forcément le meilleur de ceux qu’on aime, sans pour autant en oublier la tolérance...

Peut-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Je suis ce que j’aime, mais ce n’est pas affiché sur mon front.

A l'inverse, connaître l'univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Si on y ajoute un millier d’autres choses peut-être.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Toujours plus de profondeur. Océanique et aérienne. Mais c’est là qu’elle est toujours allée, non? Je lui fais confiance.

Penses-tu que Mylène a tort de se concentrer presque à 100% sur ses séries de concerts depuis 2005, et de délaisser ainsi la promotion d'un album et la réalisation de clips ?
C’est une poétesse et une musicienne, pas une vendeuse de produits dérivés. Donc, l’aspect promotionnel..

Les références littéraires et cinématographiques de son univers t'ont-elles permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
La plupart de ses références littéraires, cinématographiques et picturales sont les miennes depuis longtemps. Tout cela me confirme que je suis au bon endroit avec elle. Elle me réveille aussi de vieilles choses endormies, et m’invite à aller voir ailleurs.

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste... y a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Je l’aurais bien vu tourner avec Hitchcock ou Maurice Pialat, mais cela va être compliqué je crois...

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être... ?
Elle opère une alchimie secrète qui mène au vrai et au beau, voila ce que j’admire.

Désires-tu un jour la croiser hors contexte artistique, dans la rue par exemple, ou bien est-ce que pour toi cela casserait-il quelque chose dans ta passion ?
Comme dit Morrissey : ‘Fifteen minutes with you, well I wouldn’t say no’