ConnexionAccueil Menu
0

NicosmoschtroumpfSon ancien portrait de fan

Pseudo : Nicosmoschtroumpf
Date du jour : 21/09/2008
Prénom : Nicolas
Sexe : Masculin
Région / Département : Nice (06)
Année de naissance : 1981

Son « Je-Suis-Une-Déesse-Je-Le-Montre » te gêne t’il ou le prends-tu comme une auto-dérision ?
Il ne me gêne pas du tout ; j’aime plutôt, car c’est cela qui nous donne droit aux intros de concerts si spectaculaires dont seule Mylène à le secret ; il y a ce côté mystique qui fait partie de Mylène : c’est important pour elle et pour nous de l’extérioriser, surtout d’aussi belle manière...

Que penses-tu de l’image de fanatiques et hystériques qu’ont ses fans ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Mylène rime avec mystère et le mystère engendre la fascination ; la fascination provoque le besoin absolu de comprendre ; d’où une sorte de ‘culte’ de la par de certains de ces fans. Leur but ? Comprendre Mylène à tout prix. Et d’autant plus grand est le mystère, d’autant plus grande est la fascination engendrée. Je peux comprendre cette fascination car Mylène incarne un paradoxe : d’un côté elle représente un idéal inaccessible, de l’autre elle semble tellement humaine, tellement fragile et vulnérable. Donc comme compromis on pourrait dire que c’est une demi-déesse, :D !

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
Difficile à dire… disons que çà été crescendo : les chansons de Mylène font partie de moi (elles ont fait résonner mon adolescence) donc çà fait bien 10-15 ans maintenant. Puis l’achat du best of « Les mots » (en 2001 environ), et maintenant des places pour les concerts de sa tournée 2009, à Nice, puis à Paris. C’est périodique aussi ; quand je me sens mal, j’ai envie d’écouter ses chansons, voir ses clips et les DVDs de ses concerts, envie de la voir elle, son émotion, pour essayer de comprendre, de me comprendre. Je pense que j’aime Mylène car j’ai l’impression qu’elle est aussi sensible que moi, et çà me bouleverse, j’ai l’impression que c’est peut être la seule personne qui pourrait me comprendre profondément.

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Une des raisons pour lesquelles j’aime Mylène, c’est justement son authenticité, sa liberté et sa vérité. Qu’elle écrive donc les mots qui lui chantent, qui la font vibrer et je suis sûr que je ne serai aucunement déçu, bien au contraire. La surprise, l’inattendu font aussi partie du charme de Mylène, non ?

24 ans de carrière, quatre séries de concerts, 6 albums, moins de 100 titres à son actifs : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ? Que penses-tu de ce coté restrictif ?
Il n’aurait pas pu en être autrement. La qualité est bien plus importante que la quantité. Et c’est ce qu’à compris Mylène, dans tous les domaines. Pour ce qui est de quantité, je pense que les ventes de ses albums et de ses places de concerts parlent pour elle...

Quelle place a t-elle dans ta vie de tous les jours ?
En ce moment une grande place. La preuve je suis sur ce site en train de répondre à ce questionnaire ! Mais çà peut varier. Ca dépend de ce que j’ai dans la tête !

Es-tu collectionneur ?
Non.

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
De bons rapports.

Peut t-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Je dirais que non, mais de toute façon, je pense qu’il est difficile de connaitre absolument tous les aspects d’une personne ; il demeure toujours une part d’ombre, une part cachée.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Non plus : je ne suis pas exclusif. Mais je dirais quand même que c’est une sérieuse piste pour connaître mes goûts, mon caractères et mon mode de penser.

Les références littéraires et cinématographique de son univers t’on t-il permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Oui : Edgar Allan Poe, Marie de Hennezel, et redécouvrir Beaudelaire.

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste… y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Il n’y a pas une ombre à ce tableau ; il y a une ombre (que dis-je, une ténèbres !) dans ce tableau qu’est Mylène : Sa part d’ombre. Mais c’est un jeu de lumières dans l’éclairage du tableau, pour mieux en faire ressortir la beauté, les couleurs et le relief.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être… ?
Sa sensibilité, sa fragilité, sa (ses) force(s), ses jeux de mots, sa voix, ses maux, ses sourires, ses émotions, ses yeux, ses clips, sa répartie, son humour, son (ses) silence(s), ses mises en scène de concerts, ses intros, ses tenues, ses coiffures, le respect et l’amour qu’elle a pour son public, son innocence, sa naïveté, son refus de grandir, son naturel, son caractère/sa personnalité, sa pureté oserais-je dire. Son physique ? : oui c’est vrai Mylène tu es belle et attirante ! La musique de Laurent ?: oui, elle va bien avec les chansons et la voix de Mylène.

Enfin, un petit mot pour Mylène qui lira sûrement cette page ?
Je n’ai pas le temps de vivre
J’ai rêvé qu’on pouvait s’aimer
Ainsi soit ma vie, tant pis !
Mais c’est l’innamoramento
J’avais rêvé du mot ‘’aimer’’
Mylène je t’aime ; j’espère qu’on pourra se (re) voir en rêves, ou comme on dit : « lorsqu’on sera des chats ». (ou des singes capucins si tu préfère :)
En ce qui me concerne et en attendant, je te verrai à d’abord à Nice puis ensuite à Paris et çà c’est bien du tangible, du réel ! 
Bisous Mylène. Nicolas