ConnexionAccueil Menu
0

StephilyneSon ancien portrait de fan

Pseudo : Stephilyne
Date du jour : 18 septembre 2008
Prénom : Stéphanie
Sexe : F
Région / Département : Mons (Belgique)
Année de naissance : 1983

Son « Je-Suis-Une-Déesse-Je-Le-Montre » te gêne t’il ou le prends-tu comme une auto-dérision ?
Non, je ne reconnais même pas Mylène à travers cette expression en fait. 

Que penses-tu de l’image de fanatiques et hystériques qu’ont ses fans ?
Trouves-tu cette image justifiée ?

Ca me dérange beaucoup qu’on mette tous les fans de Mylène Farmer dans le même sac. Je pense qu’en effet il y a des gens un peu plus « dérangés » que d’autres… mais je pense aussi que chaque artiste à son flot de fans hystériques. 

Depuis quand aimes-tu Mylène Farmer ? Quel a été le déclic ?
J’aime Mylène depuis la fin des années 1980 car mes grandes sœurs (ado à cette époque) écoutaient beaucoup Mylène à la maison. J’ai toujours adoré les chansons de Mylène, bien qu’à cette époque, je n’en comprenais pas le sens. Mais j’ai seulement eu le déclic en 2007. Une de mes sœurs m’a offert le live Bercy 2006 et j’ai complètement été « choquée » par la beauté du spectacle et les émotions que Mylène et son public ont partagées. Sur le coup, je m’en suis un peu voulue de ne pas avoir découvert l’univers de Mylène plus tôt, de ne pas l’avoir ECOUTEE et COMPRISE surtout… Mais bon, comme on dit, vaut mieux tard que jamais. 

Comment souhaiterais-tu voir Mylène évoluer au niveau musical ?
Je ne sais pas trop quoi répondre… je pense que ce qui est important pour moi est qu’elle reste simplement elle-même. Qu’elle continue de nous surprendre.

Que penses-tu des compositions de Mylène ?
Je pense d’abord que Mylène est extrêmement douée pour l’écriture ! Mon gros coup de cœur va à « Pas le temps de vivre ». J’avoue cependant que j’ai plus de mal à écouter « Seras-tu là ? ». 

24 ans de carrière, quatre séries de concerts, 6 albums, moins de 100 titres à son actifs : en aurait t-il pu en être autrement, ou cela fait t’il parti de son univers ? Que penses-tu de ce coté restrictif ?
Je pense que ça fait partie d’elle. Comme elle le dit, le silence est sa nature profonde. Ce ne serait pas logique si elle sortait un album tous les deux ans. Ce ne serait pas elle. Je respecte ce choix. Ca nous donne l’occasion de vivre des moments vraiment intenses à la sortie des albums ou lors des concerts.

Quelle place a t-elle dans ta vie de tous les jours ?
Mylène n’est ni une amie, ni un membre de ma famille. Cependant, elle occupe une très grande place dans ma vie depuis plus d’un an. Par contre,je ne l’écoute pas forcément tous les jours. C’est par période. En ce moment, j’écoute beaucoup l’album « Ainsi soit-je… ». Il me parle plus, certainement grâce à mes récentes lectures.

Es-tu collectionneur ?
Oui, je collectionne depuis mars 2008. Mais j’ai longtemps hésité à me lancer dans la quête des supports vu le nombre d’objets à collectionner qui existent ! C’est une passion pour moi… Je me dis que j’ai toute la vie pour acquérir un maximum d’objets. Mais surtout, je garde les pieds sur terre et ne me mettrai jamais « dans le rouge ». J’établis un budget par mois. Et quand il m’est impossible de m’offrir des supports pendant quelques semaines, je n’en fa is pas une maladie. Pour l’instant, j’essaie d’obtenir les singles, les maxis, les vinyls… Je ne suis pas certaine de pouvoir m’offrir les « promos » un jour… l’avenir me le dira. 
Je regroupe tous mes supports sur un blog : http://stephilyne-collectionmylenefarmer.skynetblogs.be 

Quel rapport entretiens-tu avec les autres fans ?
J’ai des nouveaux amis que j’ai découverts sur des forums de Mylène. Je trouve cela super de pouvoir enfin parler de ma passion en étant certaine de ne pas ennuyer la personne avec qui je parle. Il y a surtout une personne qui vit à quelques kilomètres de chez moi et avec qui en quelques mois, j’ai déjà partagé des moments inoubliables, notamment lors de la mise en vente des billets pour le SDF et lors de la sortie de « Point de Suture ». Je suis ravie de ces rencontres qu’elles soient réelles ou virtuelles. 

Peut t-on prétendre bien te connaître en ignorant cette passion ?
Oh que non ! Et beaucoup de personnes autour de moi ne semblent pas me comprendre et me connaître. Certains savent que je suis « fan » (je n’aime pas trop ce mot…) de Mylène mais ne comprennent pas pourquoi et parfois se moquent. Mais peu m’importe ! Je n’ai pas envie de me justifier sur cette « adoration ». Cette passion pour Mylène fait partie de moi, que cela plaise ou non.

A l’inverse, connaître l’univers de Mylène Farmer, est-ce déjà beaucoup te connaître ?
Je ne dirais pas « beaucoup » mais oui, bien sûr, cela peut donner des indices.

Les références littéraires et cinématographique de son univers t’on t-il permis de découvrir des auteurs, des films, des œuvres que tu ne connaissais pas ?
Oui bien sûr. Je pense que quand on découvre l’univers de Mylène, qu’on s’intéresse à ses influences, on ne peut que découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux films, de nouveaux tableaux. Je n’ai pas encore découvert toutes ses influences… c’est selon mes envies. Ici, j’ai entamé les « Histoires Extraordinaires » de Poe et j’ai relu quelques poèmes de Baudelaire. 

Interprète, compositrice, actrice, écrivain, dessinatrice, productrice, parfois scénariste… y’a t-il pour toi une ombre à ce tableau ?
Non, aucune.

Quelle est la partie de son univers qui te fait le plus rêver ? Ses mots, la musique de Laurent Boutonnat, son physique peut être… ?
Définitivement ses mots ! Mais aussi ses maux. Son humanité. Son humour, son rire.

Enfin, un petit mot pour Mylène qui lira sûrement cette page ?
J’aimerais simplement vous dire, encore une fois, MERCI pour tout ce que vous partagez avec nous. J’espère que vous continuerez encore longtemps à nous faire rêver, à nous émerveiller. Vivement de vous voir sur scène l’année prochaine !